Blogs sciences

Facebook Twitter

Techniques Blog Les indispensables mathématiques et physiques. Samedi 14 mai 2011 6 14 /05 /Mai /2011 15:59 Le titre de ce billet est imprécis à dessein.

Techniques Blog Les indispensables mathématiques et physiques

Il vise à ouvrir la discussion (sur mon blog Indispensables mathématiques, sur mon blog Bibliothèques numériques et édition scientifique, sur le blog Autour de BibNum – ces divers publics sont concernés) sur deux sujets auxquels je suis confronté dans plusieurs de mes travaux d’édition électronique, dans BibNum notamment. Le premier sujet est la façon dont on peut faire figurer les formules de mathématiques dans une page HTML, si possible dans la même graphie que la page HTML. Par exemple, voir l’onglet analyse de ce dossier BibNum, il n’est pas facile d’harmoniser les formules avec le reste du texte.

Certes, existe MathML – mais j’aimerais voir concrètement ce que sont des pages avec du MathML. Le deuxième sujet (qui m’est plus proche) concerne les formats d’édition avec des formules mathématiques. Je serais heureux de vos commentaires sur ces deux sujets. Improbable Research. )i( interstices - Découvrir la recherche en informatique. Enro, scientifique et citoyen. J'avais envie de ce billet depuis longtemps, et ce sont deux événements récents qui l'ont mis en branle.

Enro, scientifique et citoyen

D'abord, le billet du blog "Vulgaris" qui se demande s'il faut continuer à vouloir susciter des vocations scientifiques, et la réponse (outrée) de Chloé. Ensuite, c'est le lancement prochain d'un manifeste pour une médiation scientifique auto-critique, responsable et émancipatrice — dont on reparlera très vite. À quoi sert la vulgarisation, donc. Vous savez déjà que je ne suis pas dupe, et que l'industrie de la vulgarisation scientifique profite surtout à elle-même. Je rejoins également Marine quand elle affirme qu'au final tout ça, n’est souvent qu’une vaste entreprise de légitimation (sincère) de la science et de la recherche par les acteurs de la science et de la recherche.

Vulgariser pour "participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent" Vulgariser pour former des futurs scientifiques Vulgariser pour former des citoyens éclairés et critiques. Scienceblog » L’âge de la vulgarisation. Le 11 octobre 2008 par "Diderot en verres miroirs" e suis abonné à la liste Vulgarisation de l’ens (Ecole Nationale Supérieure il me semble). Elle regroupe les étudiants qui participent au cours « Médiation et Communication Scientifiques », ainsi que des anciens étudiants ou d’autres personnes intéressées. C’est une liste qui permet le débat : il y en a tant (de débats) et si peu (de listes de diffusion) dans le domaine.

Vivant à Strasbourg, je ne peux venir aux cours de Paris. Quand bien, même j’en ai subi assez il y a quinze ans, en suivant les cours du DESS de communication scientifique de Strasbourg, créé par Baudouin Jurdant, le seul en France à l’époque à proposer ce diplôme. J’ai été très surpris à la lecture de la définition du terme vulgarisation. Selon Richard Emmanuel Eastes, la vulgarisation serait un terme du XIXème siècle (et c’est bien le cas, les dictionnaires consultés datent le terme vers 1847-48). Pourquoi ce mot apparaît-il alors au milieu du XIXème siècle ?

Pris(m)e de Tête. Les Atomes Crochus. Blogs de science en français : l'expérience de la communauté du C@fé des sciences. Le blog - Aïe ! tech.