background preloader

Du 19 avril au 16 octobre 2012

Facebook Twitter

“Un million de Hijabs pour Shaima Alawadi” : Au-delà de la Tolérance, l’Acceptation. Crédit Photo : Hoodies N’ Hijabs Elles sont des Etats-Unis, du Brésil, du Canada ou encore de France. Elles sont athées, musulmanes, chrétiennes, juives ou encore bouddhistes. Elles sont jeunes ou moins jeunes, hétérosexuelles ou lesbiennes. Très différentes les unes des autres au premier abord. Et pourtant, deux choses ont su les réunir : une page facebook et une cause. La page facebook "One Million Hijabs for Shaima Alawadi" rassemble aujourd’hui plus de 17.000 internautes à travers le monde.

La cause : Mettre un terme à la persécution religieuse. D’autres femmes en feront de même, la durée de l’expérience variant mais les témoignages accompagnant les photos postées tous aussi touchants les uns que les autres. L’Orient Le Jour, quotidien libanais d’expression française, reprend et traduit plusieurs témoignages. . « Personne ne doit se sentir discriminé en raison de sa religion. Lisa, en fait de même : « Je suis une lesbienne presbytérienne mariée à une femme depuis neuf ans. Ou encore : Une vidéo appelle Asma al-Assad à arrêter son mari.

International Letter & Petition to Asma al-Assad. Syrie : L’appel à Asma Al Assad d’épouses de diplomates. Les arabes haïssent-ils les femmes ? Mona Eltahawy face à la tempête. « Pourquoi nous haïssent-ils ? » Une blogueuse égyptienne en guerre contre le machisme. Mona Eltahawy (personaldemocracy via Flickr) La blogueuse et chroniqueuse égypto-américaine Mona Eltahawy a, à nouveau, suscité la controverse en publiant dans le Foreign Policy Magazine de ce 23 avril 2012, un article traitant de la discrimination envers les femmes au Moyen-Orient intitulé « Pourquoi nous haïssent-ils ?

“. Eltahawy y affirme que les sociétés arabes sont fondamentalement misogynes et que les incessantes violences envers les femmes ‘alimentées par un mélange à la fois de culture et de religion’ tendent à se généraliser. De nombreux journalistes, blogueurs et activistes arabes ont critiqué la manière dont Mona Eltahawy a formulé ses arguments et ont exprimé leur colère face aux images accompagnant l’article - une jeune femme nue, le corps recouvert d’une peinture noire semblable au niqab - arguant que celles-ci constituaient une représentation stéréotypée des femmes arabes.

Foreign Policy a, depuis lors, publié les réactions de 5 commentateurs. ‘Nous ne sommes pas faibles’ Equality Now | End violence and discrimination against women and girls. Services The Salsa Client Services team handles all new client set-ups as well as custom projects such as data clean-up, large-scale content and campaign migration, webpage customization and custom reporting. For more services including everything from strategic consulting to development, we have a community of partners ready to help too. Support The folks in support help you be successful in Salsa in a friendly, clear and efficient manner. You can count on the support specialists to ask you questions to target the specific problem and determine how to best address your concerns. Training We provide weekly online training, certification courses and strategic best practices webinars and resources at a variety of levels so you can customize your education the way you need it.

SYRIE • Le supplice du viol devant la famille. Le viol est devenu l’arme courante utilisée par le régime syrien pour terroriser ou punir ses opposants. Un journaliste du Daily Telegraph rapporte un témoignage effroyable au sujet d'une jeune fille de Homs violée devant son père. 10 mai 2012 | Partager : L'un des aspects les moins étudiés de la répression du régime syrien est le viol des femmes.

Des observateurs des droits de l'homme ont rendu compte de sévices sexuels commis par les forces de l'ordre sur des hommes, le plus souvent des jeunes, parmi lesquels des enfants de 11 ans. Selon un rapport du Conseil des droits de l'homme de l'ONU sur la Syrie daté de novembre 2012, d'anciens détenus ont témoigné avoir été "frappés au niveau des parties génitales, obligés de faire des fellations, soumis à des séances d'électrochocs et à des brûlures de cigarettes sur l'anus dans les geôles syriennes".

"Ils l'ont obligé à garder les yeux ouverts" Hyménoplastie. Jordanie : “Non au 308″, pour que les victimes ne soient plus mariées à leur violeur. Amina Filali, une jeune Marocaine de 16 ans, s’est suicidée [français] au Maroc au mois de mars 2012 après son mariage forcé avec son violeur, et les Marocains ont exprimé leur colère [français] après le drame. C’est au tour des Jordaniens de s’exprimer sur l’histoire d’une victime de 15 ans qui a été mariée à l’homme reconnu coupable de l’avoir violée et dont la condamnation à mort a été annulée en conséquence. Cette annulation est possible sous l’Article 308 du code pénal jordanien qui autorise la libération de tout agresseur reconnu coupable de viol s’il épouse sa victime. Une campagne a débuté pour faire abolir cette loi. Visuel de la campagne “Non au 308″ Le blogueur Naseem Tarawnah résume l'histoire [anglais] qui a suscité la colère des Jordaniens : Les utilisateurs de Twitter en Jordanie ont condamné l'Article 308 et ont exprimé leur indignation face à la manière dont les criminels peuvent échapper à toute punition, tandis que leurs victimes sont bel et bien punies.

Zain a tweeté : « Les Femmes du bus 678 » contre les clichés des Egyptiens | Rue89 Culture. Une salle d’audience d’un tribunal du Caire en 2008. Premier procès, en Egypte, pour harcèlement sexuel. La plaignante, Noha Rushdi, se fait moquer par l’avocat de la défense. Mohamed Diab était présent : « C’est à ce moment là que j’ai décidé de réaliser “Les Femmes du bus 678”. Pour que cet avocat comprenne ce que vivent les femmes. » Elles seront trois à incarner « les » femmes d’Egypte : Fayza des quartiers populaires,Seba la bourgeoise ; Nelly, tête brûlée. Toutes les trois victimes d’une agression sexuelle. Bande-Annonce « Les femmes du bus 678 » Film réalisé par Mohamed Diab Un cercle vicieux En Egypte, les harcèlements sexuels concernent 83% des Egyptiennes, et 98% des femmes étrangères de passage.

Le scénariste égyptien s’est inspiré des groupes thérapeutiques qui réunissent des femmes ayant été attaquées. « Même si cela m’a pris des années pour récupérer des informations, les femmes avec qui j’ai parlé se sont ouvertes progressivement Il précise : Extrait de “Les femmes du bus 678” LIBAN • L’émancipation par la cuisine. Plusieurs centaines de villageoises font désormais partie d’un réseau de coopératives spécialisées dans les produits du terroir. 14 juin 2012 | Partager : Le plateau de zestes d’orange confits occupe presque toute la table. Zainab Ahmud les enfourne par poignées dans des sachets en plastique. A ses côtés, cinq autres femmes portant bonnets et gants de protection rangent divers produits dans des boîtes en carton.

Toutes viennent d’Arab Salim, petit village situé à 8 kilomètres de Nabatieh, dans le sud du Liban. Namlieh, qui signifie en arabe “garde-manger”, est le nom d’un projet lancé par le Collectif pour la recherche et la formation pour le développement-action (CRTDA) en 2003. Financé par des fonds venant entre autres du Canada et d’Espagne, le projet regroupe désormais 32 coopératives et emploie plus de 500 femmes dans tout le pays.

Les femmes participent pleinement à la prise de décision. Les coopératives cherchent aujourd’hui à pénétrer de nouveaux marchés. QATAR • Femme visible. 21 juin 2012 | Partager : La mariée, murmure-t-on ici, ne semblait pas particulièrement heureuse ce jour-là. Certes, avec ce mariage, elle faisait son entrée dans la famille royale ; mais on sentait flotter dans l’air un certain malaise. “Chut, prévenaient les bavards, ce n’est pas quelque chose dont il faut parler.” Ce qui ne les empêchait pas de désigner le beau-père, l’ancien émir Khalifa bin Hamad Al-Thani, comme la cause de la tristesse de la mariée, Mozah bin Nasser Al-Missned, le jour de son mariage, en 1977. Car c’est l’émir qui avait jeté en prison le père de Mozah, un roturier, pour avoir réclamé publiquement une distribution équitable des richesses dans le pays.

Mais que pouvait-elle faire ? La jolie roturière s’est métamorphosée avec le temps en une épouse royale comme cette région arabe conservatrice n’en avait jamais vu auparavant. Arabie Saoudite : Arwa Baghdadi accouchera-t-elle en prison ? [liens en arabe ou en anglais] La prisonnière saoudienne Arwa Baghdadi est sur le point d'accoucher derrière les barreaux.

En mai 2011, Saudi Civil and Political Rights Association (ACPRA), un organisme indépendant et non agréé de défense des droits humains, a publié une lettre officielle rédigée par la mère d'Arwa, Huda al-Ahdl et destinée au Bureau saoudien des enquêtes publiques. Le frère d'Arwa avait été tué lors d'altercations violentes avec les forces de l'ordre saoudiennes en 2011. Après sa mort, Arwa, son mari, ses parents, sa belle-soeur, trois jeunes enfants de sa famille et un de leurs domestiques furent arrêtés sans mandat. En mars, l'ACPRA a révélé qu'Arwa, bien qu'attendant un bébé, avait effectué une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention (accusations de harcèlement sexuel notamment) et les modalités de son procès. La journaliste saoudienne Ebtihal Mubarak twitte [ar]: @EbtihalMubarak: Arwa Baghdadi devrait accoucher demain ou après-demain.

Jordanie : Une chaîne humaine pour les droits des femmes à la dignité et la cohésion sociale. [Liens en anglais et en arabe] Durant l'après-midi du lundi 25 Juin 2012, plus de deux cent personnes ont créé une chaîne humaine dans les rues de la ville d'Amman, pour manifester contre les “crimes d'honneur”, le harcèlement, la discrimination à l'égard des enfants des femmes jordaniennes dont le mari est étranger, mais aussi contre les violeurs autorisés à épouser leur victime afin d'éviter les poursuites judiciaires. Amman, 25 juin 2012. Une chaîne humaine pour la dignité.Photo de KarmaT. Ton honneur ne me concerne pas. Pour chacun, l'honneur est personnel.Photo d'Andareee. Initiée par les mouvements populaires Ayna Naqef (Où en sommes nous?) Dans une note, Toleen Touq, l'animatrice qui a déclenché la réaction en chaîne écrit: Ma mère est jordanienne, sa nationalité me revient de droit. Sur AndFarAway, Roba Al-Assi blogue: Rozan Khalifeh du mouvement No Honor In Crime parle de la chaîne humaine dans cette vidéo du site d'information AmmonNews [en arabe]:

Najiba, 22 ans, exécutée car soupçonnée d'adultère en Afghanistan. La scène a été filmée dans un village de la province de Parwan, à environ cent kilomètres de Kaboul. Des dizaines d'hommes en sont témoins. La femme soupçonnée d’adultère est accroupie écoute la sentence sans protester ni chercher à fuir. "Cette femme, fille de Sar Gul, soeur de Mostafa et épouse de Juma Khan, s'est enfuie avec Zemarai.

Elle n'a pas été vue dans le village pendant environ un mois. Un homme habillé en blanc vient alors se placer deux mètres derrière l'accusée et tire, avec un AK-47, à plusieurs reprises sur sa victime qui s'écroule dès la troisième déflagration. D’après les autorités de la province de Parwan, la jeune femme (Najiba, 22 ans), aurait été arrêtée par les talibans pour avoir eu des "relations" avec un commandant taliban. Julien Vlassenbroek avec Le Monde. Afghanistan: La vidéo d’une exécution pour adultère suscite l’indignation.

[Liens en anglais sauf mention contraire] Au début de juillet, une femme afghane a été exécutée en public dans un petit village de la province de Parwan, à environ une heure de route de la capitale Kaboul. La jeune femme de 22 ans aurait été tuée après que deux talibans locaux puissants – affirmant tous les deux avoir eu une relation sexuelle avec elle – l'aient accusée d'adultère. Une vidéo amateur [Avertissement : images explicites] de l'exécution, obtenue par Reuters, montre un vieil homme couvert d'un turban réciter des versets du Coran et déclarer : “Nous ne pouvons pas lui pardonner, Dieu nous dit de l'achever, Juma Khan, son mari, a le droit de la tuer.” La femme vêtue d'une burqa est ensuite abattue à bout portant, tandis que quelque 150 hommes barbus présents à l'exécution applaudissant sa mort en criant: “Dieu est grand”, “Vive les moudjahidines”[un terme par lequel les talibans se désignent eux-mêmes]. Najiba, une jeune afghane de 22 ans est exécutée par son mari.

Jordanie: Une manifestation pour les droits des femmes se heurte à l’incompréhension. Le 25 juin 2012 plus de 200 personnes ont formé une chaîne humaine dans les rues d'Amman pour sensibiliser à des droits des femmes particulièrement controversés en Jordanie. Elles brandissaient des pancartes pour protester contre des problèmes tels que le harcèlement, les crimes d'honneur, la pratique du “viol-mariage” et la discrimination en matière de citoyenneté. La “chaîne humaine” des manifestants – hommes et femmes, jeunes et vieux – a été considérée comme un succès par beaucoup d'observateurs, qui ont estimé qu'une révolte contre la discrimination envers les femmes dans la société jordanienne aurait dû se produire depuis longtemps.

Cependant, les réactions des lecteurs de sites d'informations les jours suivants reflètent la façon dont la Jordanie est mal préparée pour ce type de protestation. Une manifestation similaire a eu lieu au Caire quelques semaines plus tard. Pourquoi vous vous souciez de ce qu'elle porte? Vous nous tuez avec votre honneur. Je suis aussi forte que la vie. Arabie Saoudite : Les premières représentantes du pays aux Jeux Olympiques traitées de prostituées. Ce billet fait partie de notre couverture spéciale des Jeux Olympiques de Londres 2012. (Liens en anglais et arabe) Deux athlètes féminines représenteront l’Arabie Saoudite aux Jeux Olympiques de Londres 2012, qui débutent officiellement demain ( le 27 juillet ). Wojdan Shaherkani (judo) et Sarah Attar ( athlétisme ) seront les deux premières femmes à défendre les couleurs du pays, où le conservatisme religieux interdit toute participation des femmes au sport.

Sur Twitter, l’idée de leur participation aux Jeux a provoqué une déferlante de réactions, parmi lesquelles un mot-clé les décrivant comme les “Prostituées des Jeux Olympiques”. Un peu plus tôt, l’annonce par l’Arabie Saoudite du retrait des athlètes féminines des Jeux de Londres, avait provoqué un appel à l’exclusion du pays des Jeux. Les deux athlètes saoudiennes prenant part aux Jeux Olympiques de Londres. Sur Twitter, le blogueur Saoudien Ahmed Al Omran liste les athlètes qui représenteront son pays aux Jeux et ironise :

Une blogueuse saoudienne en niqab : expérience « sans visage » [Le blog cité est en anglais] La blogueuse saoudienne Rana Jarbou (@rjarbou) a voulu effectuer une expérience : porter pendant une semaine le niqab ou voile cachant le visage, pour éprouver ses sensations et constater si on la traitait autrement. Rana, qui travaille actuellement à un livre sur les graffitis dans douze pays arabes, a passé son enfance en Arabie saoudite, avant de vivre aux USA, à Bahreïn et au Liban. Actuellement elle se partage entre Riyad et Beyrouth. Le 20 juillet, Rana présentait son expérience : A partir d'aujourd'hui, et pour une semaine, je vais faire une petite expérience. [...] Rana vêtue du niqab.

Première étape : acheter un niqab : Quand je suis allée m'acheter l’abaya neuve, le foulard et le niqab, j'ai dû raconter un pieux mensonge au vendeur. Rana de tweeter : @rjarbou: Porter un niqab à Riyad c'est comme porter un débardeur & mini jupe à New York. Elle compare à son expérience du Liban : Au troisième jour de l'expérience elle écrivait : Photos du mur. Tunisie : pour les islamistes, la femme est « complémentaire » | Tunisie libre. Afghanistan : L’enquête enlisée sur le viol et meurtre de Shakila. Arabie Saoudite: une ville pour femmes va voir le jour. Tunisie: la nouvelle Constitution aura des mois de retard. Tunisie: mobilisation pour les femmes et contre les islamistes. TUNISIE • Ne touchez pas à notre parité ! Révolte du jasmin : quelles conséquences pour les femmes ?

Libye : Un hijab perturbe la cérémonie du transfert des pouvoirs. France, Yémen : Comment les femmes disparaissent. Quand le régime des mollahs emprisonne les femmes journalistes. Égypte : Des femmes en grève de la faim en soutien à la Syrie. Les Iraniennes disent «Non» au hijab obligatoire depuis 1979. Iran: un religieux leur fait une remarque, elles l'envoient à l'hôpital. Egypte : Des cours d’éducation sexuelle pour les jeunes. Tunisie: Violée et Traduite devant la Justice ! Viols collectifs, rat dans le vagin : en Syrie, le viol est une arme. Mali: les jeunes filles à Gao n'en peuvent plus du joug islamiste. Tunisie: victime de viol poursuivie, les autorités vivement critiquées. Nasser : la bonne blague, les Frères musulmans veulent voiler toutes nos femmes ! | Mon œil ! Tunisie : « La police me viole et la justice m’accuse » INSOLITE • Arabie saoudite : les femmes gommées du catalogue Ikea. TUNISIE • Manifestations de solidarité envers la jeune femme violée.

SUEDE • Affaire Ikea : arrêtons l'hypocrisie vis-à-vis du régime saoudien ! MAROC • Face à la loi, avorter en haute mer. Nasser parle de son entretien avec les frères musulmans sur la question du voile.avi. La blague de Nasser sur le voile et ces rires inimaginables. PAKISTAN • "Une icône de la paix" Talibans • Malala Yousufzai, martyr de Swat. Léger mieux pour Malala Yousufzai, la jeune fille attaquée par des talibans. Seins nus au Louvre pour soutenir la tunisienne violée par des policiers - Vidéo Actu France. TUNISIE • Coupable d’avoir été violée ! Pakistan : Les extrémistes religieux ont voulu tuer Malala Yousufzai. Pub et censure : feutre et retouches pour cacher la femme | VivelaPub. Analyse • Malala Yousufzai : la Rosa Parks du Pakistan. PAKISTAN • Malala Yousufzai est soignée au Royaume-Uni. Malala, l'adolescente blessée par les talibans est arrivée au Royaume-Uni.

Arabie Saoudite : “Le peuple veut la chute des Al Saoud” Arabie Saoudite : Le mouvement des Femmes au Volant hausse le ton et accuse la politique officielle. Témoignages • Malala Yousufzai : La rue de Karachi s'indigne. South Asia | Diary of a Pakistani schoolgirl (vi) Tentative d’assassinat d’une blogueuse de 14 ans par les talibans. Pakistan: une adolescente militante grièvement blessée par les talibans. Un documentaire sur l’écolière pakistanaise attaquée par les talibans | Une Zapnet Rue89. World: A Schoolgirl's Odyssey - nytimes.com/video. Tunisie: colère et indignation après le viol d'une femme par des policiers. TUNISIE • Une justice qui fait honte au pays ! Sihem Badi réagit au viol d’une jeune fille par des policiers.

Tunisie: une femme violée par deux policiers accusée d'atteinte à la pudeur. Viol par 3 policiers: interventions de Karima Souid et réponse du ministre de l'Intérieur. INSOLITE • Couvre-toi plutôt les yeux ! Tunisie: "Sur le statut de la femme, Ennahda reste un parti rétrograde" Quelques idées reçues sur les femmes en Tunisie | Tunisie libre. Tunisie : la femme « complémentaire » et la médaille de Habiba la magnifique.

C… comme un taliban. Des Afghanes ont manifesté à Kaboul après l'exécution filmée de l'une d'elles. Irak: des tests de virginité imposés par la justice. Egypte: un an de prison pour une célèbre militante pro-démocratie. Yémen : 90% des femmes victimes de harcèlement sexuel ?