background preloader

Nouveautés

Facebook Twitter

Le CHSCT - Association France Prévention. La réforme du dialogue social dans l'entreprise du 6 août 2015 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) apportera des modifications qui sont encore en cours de mises en exécution.

Le CHSCT - Association France Prévention

La loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l'emploi modifie les instances représentatives du personnel (IRP). Elle prévoit la possibilité de regrouper ces instances dans certains cas, rationalise l'obligation de consultation et d’information du comité d'entreprise et les négociations obligatoires d'entreprise, accorde de nouveaux droits aux représentants des salariés[1]. Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est l'instance où s'étudie la politique de l'établissement en matière de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail, selon la définition du dictionnaire du droit du travail aux éditions Tissot.

Dans l’attente d’une application de la nouvelle loi citée ci-dessus, ce qui prévaut est : La Poste va proposer des visites à domicile chez les personnes âgées - France 3 Bourgogne. Cette prestation est "sécurisée et organisée" avec des facteurs qui "prêtent serment et sont formés au contact avec les personnes âgées", selon la direction de La Poste.

La Poste va proposer des visites à domicile chez les personnes âgées - France 3 Bourgogne

Sur les 73 000 facteurs que compte La Poste, "27 000 se sont déjà inscrits à la formation». Ils assureront dans le cadre de leur tournée "2, 4 ou 6 passages par semaine auprès des personnes âgées et rendront compte de leur visite aux familles et aux proches". Découvrez Ardoiz, une tablette facile d’utilisation. Découvrez Ardoiz, une tablette facile d’utilisation - Internet - Notre Temps. DFree, une innovation japonaise pour mieux vivre avec l’incontinence. La #HealthTechIsland mobilise l’écosystème e-santé pour un rendez-vous sous le signe de l’innovation ! Care Insight, LUNDI 03 OCTOBRE 2016 Soyez le premier à réagir A l’heure où des chantiers d’envergure en santé numérique voient le jour dans toute la France, la campagne « Faire avancer la santé numérique » (#FASN) a trouvé dans l’Océan Indien, par l’implication des acteurs locaux et l’avancement de ses projets e-santé, un terrain particulièrement propice au développement de l’innovation en santé.

La #HealthTechIsland mobilise l’écosystème e-santé pour un rendez-vous sous le signe de l’innovation !

Cette 6e édition des rencontres « 36 Heures Chrono » organisée le 5 octobre à Saint-Pierre (La Réunion) mobilise de nombreux acteurs français de la e-santé. Le bus numérique pour former les seniors. Le Conseil départemental de Gironde et la CARSAT Aquitaine ont financé le lancement sur les routes d'un bus numérique.

Le bus numérique pour former les seniors

Le véhicule est équipé de 12 ordinateurs et d'un écran numérique. Un outil qui doit permettre de former les séniors aux nouvelles technologies. Au coeur de la Semaine bleue, la semaine nationale des retraités et des personnes âgées, un bus numérique s'apprête à prendre la route. Happy-50plus.com, un site pour les séniors. PAPEETE, le 2 octobre 2016 - Ralph Maamaatuaiahutapu, l’organisateur de la première marche pour les séniors, prépare un site web pour les matahiapo.

Happy-50plus.com, un site pour les séniors

Il sera en ligne dès novembre mais, déjà l’auteur a créé une communauté pour mieux connaître les attentes de sa cible. La demande est très forte. "En plus de célébrer la journée internationale des personnes âgées le 1er octobre, j’ai organisé la première marche des seniors pour rompre leur isolement, pour que les matahiapo sortent de chez eux, qu’ils bougent", explique Ralph Maamaatuaiahutapu. "Je suis moi-même à la veille de prendre ma retraite.

Reconnaissance faciale : Smart Me Up à l’assaut des objets connectés. La start-up grenobloise Smart Me Up, spécialiste de la reconnaissance faciale, boucle un financement de 2 millions d’euros, avec le soutien d’investisseurs privés comme Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon, Jean-David Blanc et Cyril Grislain, ainsi que de Bpifrance.

Reconnaissance faciale : Smart Me Up à l’assaut des objets connectés

Une levée complémentaire d’un million d’euros est à l’étude, portant ce tour de table à un total de 3 millions d’euros. Fondé en 20102 par Loïc Lecerf, Smart Me Up a développé une technologie de reconnaissance faciale embarquée, permettant d’intégrer la reconnaissance du visage dans tout type de caméra et objet connecté pour l’y intégrer dans tout son environnement (objets de la maison, voitures, smartphones, lieux publics, robots,…). Ainsi, grâce à cette technologie, les objets du quotidien seront en mesure de caractériser l’humain (sexe, âge, poids, taille, attributs,…), d’analyser son comportement ou encore de l’identifier en temps réel. Sa technologie est d’ores et déjà utilisée dans des cabines Photomaton et par la SNCF.