Outils pour la recherche

Facebook Twitter

Guide pratique pour préparer un mémoire de master ou une thèse de doctorat à l’ère du Net. Tutoriel sur les premières utilisation de Zotero. La taxonomie d'Anderson et de Krathwohl. Éduveille | Autour des recherches en éducation et formation. Sacré Gr@@l | Histoire, philologie, programmation et statistiques. Diigo : mon nouvel outil de productivité (et j’espère le votre…) Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué j’ai abandonné delicious comme outil de bookmarking pour utiliser Diigo.

Diigo : mon nouvel outil de productivité (et j’espère le votre…)

Pour ceux qui se demandent comment les outils sociaux peuvent être source de synergie et améliorer leur productivité je pense que cet outil est l’exemple parfait. Je vous conseille d’aller lire ce que Frédéric de Villamil en dit ici et là. Je pense avoir beaucoup à gagner (et encore plus si mon “ecosystème” me suit) à utiliser cette plateforme plutôt qu’une autre.

Pour ceux à qui la transition fait peur sachez que j’ai réimporté tout mon compte delicious, et que Diigo permet de maintenir son ancien compte à jour en republiant automatiquement vos bookmarks Diigo sur Delicious. Tout à gagner, rien à perdre, marche arrière possible (même si je n’envisage en aucun cas cette possibilité tellement je suis satisfait). Les réseaux sociaux scientifiques sur Internet : compte-rendu d’une courte étude | Le carnet de recherche de VertigO. Afin de s’orienter dans ses développements, [VertigO] a effectué entre 2009 et 2010 une recherche préliminaire sur la question des réseaux sociaux scientifiques numériques (pour des détails voir Cette recherche visait aussi à voir comment le développement d’une telle plateforme serait perçu par des chercheurs et intervenants en activité dans un domaine de recherche/intervention multidisciplinaire.

Les réseaux sociaux scientifiques sur Internet : compte-rendu d’une courte étude | Le carnet de recherche de VertigO

Dans le première étape, nous avons repéré et analysé différents réseaux sociaux scientifiques numériques existants (tout en ayant une définition large du réseau social) (Research Gates, Nature Network, Médiaterre, etc…). L’étude webographique réalisée préalablement à cette recherche a permis de constater la présence d’un grand nombre de réseaux et autres serveurs scientifiques et d’un certain nombre de sites dédiés au domaine scientifique “développement”. Utiliser Twitter pour faire de la veille. Ceci est le deuxième billet que je publie qui reprend une partie de ce que j’ai présenté lors de la formation que la VST a dispensé en décembre 2009.

Utiliser Twitter pour faire de la veille

Il peut être mis en relation avec un précédent billet sur les moteurs de recherche pour une veille plus efficace. En effet, je compte présenter comment il est possible d’utiliser la plateforme de micro-blogging Twitter pour assurer une veille quotidienne (ou du moins régulière). Twitter a déjà été présenté dans ce blog. Mais si l’article de l’an passé s’intéressait davantage à son utilisation dans un cadre pédagogique et institutionnel, il n’abordait pas l’aspect veille que l’on peut en tirer. Pour plus d’informations sur l’histoire et la prise en main de Twitter, vous pouvez vous référer au document publié par le Centre de documentation pédagogique d’Indre et Loire (pdf). Les réseaux sociaux : outils d'apprentissage en devenir ?

Les réseaux sociaux : Outils d’apprentissage en devenir ?

Les réseaux sociaux : outils d'apprentissage en devenir ?

RÉSUMÉ : L’arrivée en masse des réseaux sociaux et des espaces collaboratifs sur la toile a contribué à créer un Web social dont les pionniers acteurs du Web 2.0 viennent perturber tous les champs d’action de notre société dont notamment notre éducation. Cette nouvelle donne pédagogique incite des enseignants initialement réfractaires à intégrer cette dimension collaborative dans leur mode d’enseignement en pratiquant de nouveaux outils aujourd’hui maîtrisés par leurs élèves le plus souvent en dehors du circuit traditionnel d’enseignement.

Qu’en est-il sur le terrain ? [infographie] Twitter en chiffres. Mercredi 17 août Réseaux sociaux - 17 août 2011 :: 16:13 :: Par Eric Une nouvelle infographie, réalisée par l’agence de design britannique Touch (et non pas, pour une fois, par une énième compagnie spécialisée dans l’étude des médias sociaux), compilée à partir de diverses sources et recensant plus de 35 données chiffrées.

[infographie] Twitter en chiffres

Bon alors, voyons voir. Des infographies sur Twitter et les médias sociaux il en sort tous les jours ou presque, jusqu’à l’indigestion. Introduction_reseaux_sociaux_v_1.pdf (Objet application/pdf) Carnets 2. « Kit mobile pour universitaires » : rationaliser l’utilisation des appareils numériques. Domicile, lieu de travail, université, bibliothèques, mais aussi salles de conférences, villégiatures de vacance, en avion, en train : combien d’appareils cumulons-nous pour accéder à nos données numériques en toute situation et en tout lieu ?

« Kit mobile pour universitaires » : rationaliser l’utilisation des appareils numériques

Nous en avons toute une panoplie pour répondre à nos besoins d’homo numericus : ordinateur de bureau et/ou domestique, ordinateur potable, mini-portable, liseuse numérique, tablette tactile (type iPad), téléphone ultra sophistiqué (iPhone, Smartphone), etc. Bons consommateurs nous pouvons parfois cumuler plusieurs appareils pour assouvir nos différents besoins numériques : emails, réseaux sociaux, blogs, lecture d’e-Book, bases de données, applications professionnelles, photos, vidéos, musiques, etc.

L’historien et la liseuse : à propos d’un nouvel outil électronique. L’historien des textes, quelle que soit l’époque qu’il étudie, aime à disposer facilement de nombreux ouvrages (sources manuscrites, éditions de textes, archives,..) et se référer à une large littérature scientifique écrite souvent depuis la fin du XIXe siècle, parfois difficile d’accès.

L’historien et la liseuse : à propos d’un nouvel outil électronique

Aujourd’hui, l’historien, comme les autres chercheurs en sciences humaines et sociales, peut pallier cette difficulté en consultant les nombreux sites internet partiellement ou complètement dédiés à la mise en ligne de textes scientifiques allant de simples articles à des ouvrages complets dans les langues les plus diverses. Ces ouvrages, directement consultables en ligne, donnent accès à une immense bibliothèque virtuelle, bien plus grande que n’importe quelle bibliothèque « physique ». “Calibre” ou comment bien gérer une bibliothèque numérique. La liseuse (appelé également « livre électronique » ou « e-reader » : voir ce billet) fait désormais partie des nouveaux outils dont le chercheur en sciences sociales ne saurait se dispenser, pas plus qu’il ne peut se passer d’une bibliothèque numérique.

“Calibre” ou comment bien gérer une bibliothèque numérique

Autrefois uniquement imprimées sur papier, les revues sont désormais de plus en plus souvent disponibles sur internet, et certaines d’entre elles tendent désormais à n’être plus consultables que sous forme électronique. Ces fichiers peuvent être naturellement enregistrés et ils constituent ainsi une véritable bibliothèque qui nécessite une méthode de classement infaillible. Bien gérer sa bibliothèque de fichiers électroniques (articles, ouvrages,…) est en effet essentiel si l’on ne veut pas perdre de temps à la recherche de l’article dont on sait qu’il a été téléchargé et placé dans un dossier précis, mais impossible à retrouver !

Retranscrire un entretien dans Sonal - une vidéo High-tech et Science.