background preloader

Les mythes

Facebook Twitter

Mythe grec muthos récit. Récit mettant en scène des êtres surnaturels, des actions imaginaires, des fantasmes collectifs, etc.

mythe grec muthos récit

Récit fondateur de l'histoire des hommes, le mythe s'enracine hors de l'histoire, dans des origines indistinctes où les dieux, les êtres et le monde cherchaient à établir leurs places respectives. Le langage courant emploie aujourd'hui le mot « mythe » soit pour dénoncer une illusion (« l'indépendance de l'État-nation n'est qu'un mythe »), soit pour évoquer l'image idéalisée, exaltée, d'une personne (le « mythe » de Marilyn Monroe), d'une situation ou d'un événement (le « mythe » du Tour de France).

Ces usages soulignent combien le discours mythique, en cela comparable au rêve, relève d'une relation équivoque avec la réalité. Petite histoire du mythe Parole vraie ou mensonge dans l’Antiquité grecque Étymologiquement, « mythe » vient de muthos, qui, dans la langue grecque du milieu du ve s. avant notre ère, désigne encore un énoncé considéré comme vrai. Histoire ou fable. Mythe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. la création du monde (cosmogonie) ;les phénomènes naturels ;le statut de l'être humain, et notamment ses rapports avec le divin, avec la nature, avec les autres individus (d'un autre sexe, d'un autre groupe), etc.

Mythe

;la genèse d'une société humaine et ses relations avec les autres sociétés. L'étude des mythes est appelée mythologie. Le terme mythe est souvent employé pour désigner une croyance manifestement erronée au premier abord, mais qui peut se rapporter à des éléments concrets exprimés de façon symbolique[1] et partagée par un nombre significatif de personnes. Définitions[modifier | modifier le code] D'après le Dictionnaire de l’Académie française[2], le sens premier du mot mythe, apparu au XIXe siècle, est un récit fabuleux, pouvant contenir une morale plus ou moins implicite.

Ces histoires ne sont pas arbitraires : Aspects des mythes[modifier | modifier le code] Réciter le mythe produit une re-création du monde par la force du rite. Mythe des races. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mythe des races

Le mythe des races métalliques ou mythe des âges de l'humanité est un récit anthropogonique de la mythologie grecque qui fait pendant au mythe prométhéen. Il est rapporté pour la première fois par Hésiode, dans Les Travaux et les Jours (VIIIe siècle av. J. -C.), et repris ensuite par de nombreux autres poètes. L'occultiste Helena Blavatsky dans La Doctrine secrète, décrit l'évolution de sept « humanités » ou « races-racines » sur des millions d'années et se réfère à différents continents légendaires (Hyperborée, Lémurie, Atlantide).

Mythes principaux

Roland Barthes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roland Barthes

Pour les articles homonymes, voir Barthes. Roland Barthes, né le à Cherbourg et mort le à Paris, est un critique littéraire et sémiologue français, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et professeur au Collège de France. Il fut l'un des principaux animateurs du structuralisme et de la sémiotique en France. Jean-Pierre Vernant. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Pierre Vernant

Pour les articles homonymes, voir Vernant. Jean-Pierre Vernant, lors de sa dernière intervention publique, le 23 octobre 2006, à Aubervilliers. Jean-Pierre Vernant : «La mythologie, c'est une vision de soi face au monde» Introduction à la philosophie du mythe: Sauver les mythes - Luc Brisson. Anthropologie structurale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Anthropologie structurale

Claude Lévi-Strauss en 1973 L’anthropologie structurale, issue à l'origine de filiations intellectuelles diverses d'orientation holiste (sociologie durkheimienne, ethnologie maussienne, linguistique saussurienne, phonologie, sciences naturelles, mathématiques), va progressivement développer un paradigme scientifique émergentiste très proche du courant systémique et du cognitivisme qui se constituent à la même époque, par sa prise en compte de la dialectique structure (synchronie) / histoire (diachronie), des relations au sein du système et entre systèmes, et son ambition de décrire les « enceintes mentales » humaines au sein d'une vaste science de l'homme. Place dans l’œuvre de Lévi-Strauss[modifier | modifier le code] Le présent article traite principalement de l’aspect méthodologique de l’anthropologie structurale.

Place au sein du structuralisme[modifier | modifier le code] Historique de la notion de structure[modifier | modifier le code]