Docs

Facebook Twitter

Lettre_info_RGO_no21. VW - Think Blue. Amsterdam Smart City. UrbanFarmers – good food from the roof. A Focus on Attracting Residents. NégaWatt - sobriété, efficacité, renouvelables. Eco-communication - Définir l'éco-communication. Avec le « Guide de l’éco-communication », apprenez à communiquer tout en réduisant les impacts environnementaux induits par vos activités !

Eco-communication - Définir l'éco-communication

Afin d’encourager les professionnels de la communication à intégrer les contraintes environnementales en amont de la réalisation de leurs actions de communication (édition, organisation de manifestations : salons, festival, événements sportifs), l’ADEME a publié Le Guide de l’éco-communication. Fort de témoignages de professionnels de la communication, ce guide propose conseils, astuces et outils, et présente des exemples pratiques sans oublier des pistes de questions à se poser avant, pendant et à l’issue de toute démarche.

Le « Guide de l’éco-communication » s’adresse plus généralement : à toute personne désirant mettre une préoccupation éco-responsable au cœur de son projet ! Autres références bibliographiques. Combien de CO2 pèsent un mail, une requête Web et une clé USB. Surfer sur le Net, envoyer un email, télécharger des documents, les partager : toutes ces actions ont un poids pour la planète, d’autant plus important que nous sommes actuellement 1,5 milliard d’internautes à naviguer sur le Web quasi quotidiennement, tant pour notre vie professionnelle que personnelle.

Combien de CO2 pèsent un mail, une requête Web et une clé USB

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) contribuent ainsi à hauteur de 2 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre, selon un rapport de septembre 2008 réalisé par l'agence d'évaluation environnementale BIO Intelligence service pour la Commission européenne. Ce chiffre devrait doubler d’ici 2020, si nous ne changeons pas nos modes de vie. 136 kg d'équivalent CO2. Le courrier électronique pollue-t-il plus que la lettre papier ?

136 kg d'équivalent CO2

Pas forcément, réponde l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Mais vu le rythme effréné auquel ils s’échangent – pas moins de 247 milliards de mails envoyés et reçus chaque jour en 2009, à travers le monde – la question de leur poids environnemental se pose. Han ! C’est très pas bien ! Pour les nouveaux arrivants sur ce site, la petite BD qui suit est plus facile à comprendre quand on a lu celle publiée le 2 décembre dernier : Han, c'est pas bien !

Han ! C’est très pas bien !

À LIRE sur LeMonde.fr : Une recherche Google a un coût... énergétiqueet aussi : Impact énergétique de Google : le chercheur conteste l'utilisation de ses travaux Et enfin, un petit site rigolo et instructif sur l'écologie : Ekolo[geek] Partager le dessin : Cette entrée a été publiée dans BD, Ecologie, Société, Technologies. Veille d'opinion pour les collectivités territoriales - kamablog, veille d'opinion en ligne. Depuis quelques temps j'observe que les collectivités territoriales cherchent à mettre en place des stratégies de communications qui englobent de plus en plus le web social.

Veille d'opinion pour les collectivités territoriales - kamablog, veille d'opinion en ligne

Cette volonté d'insertion dans le web social se traduit par la mise en place de stratégies de communication 2.0: Espaces participatifs pour le marketing territorial (blogs, forums, page Facebook), comme Dreux Agglomération , ou la CRCI Languedoc-Roussillon Veille des espaces sociaux (veilles de réputation/ veilles des retombées des actions de comm), comme Nantes ou Rennes . Ces avis de marchés témoignent de la volonté des collectivités de faire participer et d'écouter les internautes.

L'objectif est de "chouchouter" ses administrés. Les villes au cœur des politiques énergétiques - Energie. © AFP La ville chinoise Shenzhen devrait plus que doubler son nombre d’habitants en 15 ans et fera partie des « villes géantes ».

Les villes au cœur des politiques énergétiques - Energie

Dans le cadre d’un feuilleton de cinq épisodes sur les villes durables, le BIP (Bulletin de l’Industrie Pétrolière) introduit dans son premier volet les grands défis que pose l’urbanisation. Alors que désormais plus de 50% de l’humanité vit en ville, les territoires urbains, déjà responsables des deux tiers de la consommation énergétique mondiale, sont devenus des acteurs à part entière. Leur principal défi sera de réussir à concilier modernité et faible emprunte carbone.

Près de 50% de l’humanité vit actuellement dans une ville. L’éco-quartier, un modèle de développement urbain durable ? Analyse critique - Études - Projets. Le développement urbain durable est une injonction que s'appliquent aujourd'hui la grande majorité des villes européennes.

L’éco-quartier, un modèle de développement urbain durable ? Analyse critique - Études - Projets

Poursuivant les principes onusiens de la Conférence de Rio, la Charte d'Aalborg engageait les maires signataires dans une politique « durable » : respecter et préserver l'environnement et les ressources naturelles, promouvoir la justice et l'équité sociale, permettre le développement d'une économie pérenne. Or, la redéfinition de la conception de la ville et de son modèle d'organisation apparaît comme une route pleine d'embûches, d'intérêts divergents, de logiques court-termistes ou sectorielles de certains acteurs, de manque d'imagination, parfois. L'apparition de l'éco-quartier apparaît dans ce contexte comme un éclaireur. Secteur Infrastructure and Cities - Cité Végétale - Luc Schuiten. Cités végétales, l'utopie des villes de demain.

L'exposition Cités Végétales, qui a été présentée à Lyon du 27 avril au 27 juin 2010, a permis à un large public de découvrir le travail de Luc Schuiten, architecte belge, qui travaille depuis plus de 40 ans sur l'avenir de nos villes.

Cités végétales, l'utopie des villes de demain

Le site dédié à cette exposition permet à un public plus large encore de partager de beaux moments de rêve et de réflexion. Luc Schuiten nous prend par la main pour nous faire entrer dans son univers où se mêlent le merveilleux, l'utopie, la symbiose de l'oeuvre humaine avec l'environnement naturel. Certes, comme le dit Schuiten lui-même, il s'agit d'une vision d'artiste, mais aussi d'une vision bien ancrée dans la réalité, qui intègre deux éléments fondamentaux de l'architecture : l'utopie et le temps.