background preloader

Réforme_collège_R2016

Facebook Twitter

2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République. « Plus d’égalité, plus de qualité » Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale française, est encouragée dans ses réformes par l’OCDE à travers la voix de son secrétaire général.

« Plus d’égalité, plus de qualité »

L’OCDE qui se fait le chantre d’une école « plus juste » donc plus efficace. Loin d’un libéralisme peut-être attendu ! Programme_C4_adopte_412043.pdf. Loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République. Le ministre de l’éducation nationale, Vincent Peillon, salue le rassemblement de toutes les composantes de la majorité autour de ce projet ambitieux pour les élèves d’aujourd’hui et de demain.

Loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République

Par ce vote, le Parlement concrétise l’engagement du Président de la République de faire de la jeunesse et de l’éducation la priorité de la Nation. Réforme du collège - Alain Madelin : "La droite ne devrait pas mener une bataille d'arrière-garde" Figure libérale de la droite, Alain Madelin estime que la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem va dans le bon sens parce qu'elle offre plus d'autonomie aux enseignants pour s'adapter aux élèves qu'ils ont en face d'eux.

Réforme du collège - Alain Madelin : "La droite ne devrait pas mener une bataille d'arrière-garde"

Et dénonce un manque de cohérence intellectuelle de l'UMP. Pourquoi soutenez-vous la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem alors qu’elle est attaquée par la droite et par l’UMP ? Je suis assez surpris des querelles faites à cette réforme. Je peux comprendre qu’on ait un attachement à l’enseignement des humanités, qu’on dise qu’on risque de casser ce qui marche. Réforme de l’éducation nationale : réorientons le débat ! La réforme de l'Education nationale a de quoi provoquer interrogations et oppositions.

Réforme de l’éducation nationale : réorientons le débat !

Faut-il pour autant accepter d'orienter le débat sur les thèmes des plus réactionnaires ? Penchons-nous d'abord sur les programmes d'Histoire. Alors que les historiens démontrent toujours davantage l'intensité et l'ancienneté des liens entre les civilisations du monde, certains voudraient revenir à un récit historique franco-centré. Parmi ces nostalgiques, néo-convertis à la laïcité et à la République, les ultra-conservateurs polluent la blogosphère. Pierre Nora sur les nouveaux programmes d’histoire : "L'image d'une France fatiguée" Socle commun et éducation aux médias et à l’information : quelles évolutions de 2006 à 2015 ? Le conseil supérieur des programmes (CSP) a publié le 12 février sa proposition de socle commun de connaissances, de compétences et de culture[1].

Socle commun et éducation aux médias et à l’information : quelles évolutions de 2006 à 2015 ?

Il est intéressant de comparer cette dernière version à celle qui l’a précédée publiée le 8 juin 2014[2], et à la première version du socle commun publiée en juillet 2006[3]. Nous aborderons dans ce billet la question de l’éducation aux médias et à l’information. Collège : Une réforme qui donne de l'autonomie aux établissements. La réforme du collège, "c'est un acte de confiance envers les enseignants", nous a dit N.

Collège : Une réforme qui donne de l'autonomie aux établissements

Vallaud Belkacem. Bien que la réforme sorte toute armée du cerveau de la rue de Grenelle, pour la ministre, la réforme "s'inspire de ce qui a marché sur le terrain" et "s'appuie sur les enseignants". C'est aussi une réforme globale puisque l'organisation des enseignements du collège sera modifiée en même temps que les programmes. François Dubet : «Le collège restera un monstre pédagogique» Mais son projet ne permet pas d’en finir avec un collège conçu sur le seul modèle du lycée général, alors qu’il accueille tous les jeunes jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire. « La Croix » : Que pensez-vous du futur collège ?

François Dubet : «Le collège restera un monstre pédagogique»

François Dubet : Je suis tenté de défendre ce projet. Il met en cohérence et simplifie des programmes d’une ambition jusqu’ici invraisemblable, sans commune mesure avec le niveau des élèves. De plus, partant du constat que l’enseignement « traditionnel » bénéficie surtout aux bons élèves, il réserve 20 % des heures de cours pour de l’accompagnement personnalisé, des travaux en petits groupes et des projets interdisciplinaires. Mieux : ce sont les équipes qui décideront de la forme à donner à ces temps pédagogiques différents, en tenant compte des spécificités de leur établissement. Réforme du collège : un débat halluciné. « La réforme du collège garantit la mission républicaine de l’école », par Najat Vallaud-Belkacem.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Najat Vallaud-Belkacem (ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche) Enjeu décisif pour notre jeunesse, la réforme du collège est l’occasion d’en finir avec cette singularité qui veut qu’une réforme désirée soit toujours caricaturée et dénigrée par la coalition des approximations, postures et conservatismes réunis.

« La réforme du collège garantit la mission républicaine de l’école », par Najat Vallaud-Belkacem

Cette réforme n’a qu’une ambition : donner au plus grand nombre de nos élèves des chances supplémentaires de réussir sans jamais renoncer à l’excellence et au mérite. Chacun le reconnaît, le collège est le maillon faible de notre système éducatif. [PEDAGO] Réforme du collège : les 4 dossiers qui fâchent. François Fillon demande sa suspension, Bruno Le Maire et plus de 150 parlementaires souhaitent son retrait, Jean-Marc Ayrault a exprimé son "inquiétude", François Bayrou estime que certaines de ses orientations sont "à pleurer".

[PEDAGO] Réforme du collège : les 4 dossiers qui fâchent

Julien Dray, pourtant proche de François Hollande, n’est pas tendre non plus, de même que l’ancienne ministre de la culture Aurélie Filippetti ou le fondateur du NPA Olivier Besancenot… "Thuriféraires du statu quo" La réforme du collège, qui doit entrer en vigueur à la rentrée 2016, s’attire les critiques d’une part croissante de la classe politique, à droite comme à gauche. Face à la fronde, l’exécutif contre-attaque : Manuel Valls s’agace des "contre-vérités de l’opposition", François Hollande déplore le "concert des immobiles". 18,8 % des collégiens l'étudient encore, contre seulement 4,8 % des lycéens.

Aujourd'hui, environ 13,5 % des collégiens et lycéens apprennent le latin, soit 503.000 élèves, mais ce chiffre imposant cache un paradoxe. Depuis vingt ans, l'érosion est lente, mais semble-t-il inexorable. Les élèves de cinquième étaient 26 % à commencer l'étude du latin il y a quinze ans. Ils ne sont plus que 21 % aujourd'hui. Malgré les efforts de renouvellement de cet enseignement, puisqu'une réforme de la discipline avait été engagée en 1996, dès la fin du collège, la majorité des élèves cherche à fuir cette option facultative.

Le latin et le grec vont-ils vraiment disparaître du collège ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Les langues anciennes vont-elles faire les frais de la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem ? C'est ce que craignent depuis plusieurs semaines enseignants, syndicats et intellectuels de tous bords, qui multiplient protestations et pétitions pour sauver le grec et le latin. La ministre de l'éducation nationale répète pourtant à tue-tête que son projet ne vise pas à « supprimer un droit ou une possibilité pour quelques-uns ». « Je ne me satisfais pas que cela soit réservé à quelques-uns, a-t-elle expliqué devant les députés. Il s'agit de le généraliser, comme pour la question des langues vivantes, pour tous les collégiens. » « Je vous confirme qu'il y aura le même nombre d'heures qu'aujourd'hui, avec des heures pour l'étude de la culture et de la civilisation et des heures pour l'étude de la langue.

Une réforme qui renouvèle et valorise le métier d’enseignant. Dans cette réforme du collège, quels éléments vous paraissent particulièrement prometteurs pour une meilleure démocratisation de l’école ? Nous savons que le problème central du collège est celui de la tension entre la scolarité unique, généralement guidée par la norme de l’excellence pour tous inscrite dans les programmes, et la diversité du niveau des élèves, souvent liée à leurs origines sociales. La résolution de cette tension se fait parfois par le regroupement plus ou moins explicite des élèves en fonction de leur niveau réel ou supposé. Ceci passe par la composition sociale des collèges, par les choix des familles, puis par des choix plus subtils de langues et d’options rares. Au bout du compte, le collège creuse les écarts, beaucoup d’élèves n’atteignent pas le niveau que l’on peut attendre et souvent l’intérêt des élèves décline au fil des années collège.

Le choix d'un collège plus juste. Au fronton de toutes les écoles françaises, la devise de la République – Liberté, Egalité, Fraternité – s’affiche fièrement. Mais à chaque tentative de faire évoluer les politiques publiques vers plus d’égalité, les défenseurs acharnés d’un immobilisme qui ne protège que ceux qui profitent du système montent au créneau et manifestent bruyamment pour la défense des avantages de quelques-uns.

Les attaques répétées des derniers jours contre la nouvelle organisation du collège présentée par la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en sont une illustration flagrante. Que prévoit en effet cette réforme ? Réforme du collège : "les EPI ont vocation à former des élèves humanistes" La réforme du collège, prévue pour la rentrée 2016, continue d’être l’objet de vives critiques. Christophe Chartreux, professeur de Lettres/Histoire-géo-Education civique, estime, à rebours, qu'elle est une chance. Entretien. © Drivepix – Fotolia Pouvez-vous vous présenter ? Je suis Christophe Chartreux, 57 ans, professeur de Lettres/Histoire-géo-Education civique depuis plus de trente ans dans un collège rural entre Dieppe et Rouen (Seine Maritime).

Pourquoi défendez-vous les EPI ? Je ne suis d’abord pas sur la défensive. 1- « Croiser » nos disciplines : « Interdisciplinarité »: un mot « barbare » aux oreilles des non-initiés, voire à celles de quelques initiés. Cette diversification, ces rencontres, ces dialogues, ces projets – qui devront être accompagnés, c’est capital, d’une politique de formation sur le terrain – doivent permettre de former le citoyen de demain. Face au nouveau collège, la stratégie d’opposition des syndicats. Vendredi 3 avril, le Snes, le SNUep (enseignement professionnel), le Snalc, FO, la CGT et Sud ont publié un communiqué commun pour demander à la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, de retirer sa réforme du collège. François Dubet : «Le collège restera un monstre pédagogique»

"Il faut réformer le collège parce qu'il est injuste et inefficace" La réforme du collège est une nécessité. 100-mars-2015.pdf. Le latin et l'allemand au collège, ou les subtilités de la lutte des classes en milieu scolaire. 2014-940 du 20 août 2014 relatif aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants exerçant dans un établissement public d'enseignement du second degré. Les_imp_quest-ce_que_cest.pdf. Philippe Meirieu : « Instituer » le collège et lui donner une véritable identité : il est grand temps !

La réforme du collège dont les principes ont été annoncés la semaine dernière par la ministre et dont les modalités techniques sont aujourd’hui en discussion a fait naître beaucoup d’espoirs et, comme souvent, engendré de vives inquiétudes. Inquiétudes habituelles, mais légitimes, sur les moyens qui lui seront affectés, puisqu’il n’est pas certain que les 4000 postes annoncés suffisent ni que l’on puisse recruter facilement les enseignants pour les pourvoir. Par coeur ou par le coeur? L’effort ou le  »charme »? La réforme du collège est une nécessité. MENE1506516D. Publics concernés : élèves en cours de scolarité obligatoire des écoles élémentaires, des collèges et lycées publics et privés sous contrat de l'éducation nationale et de l'enseignement agricole, et, pour l'annexe, les enfants instruits dans la famille ou dans les établissements d'enseignement privés hors contrat.

Actualités - Nouveau socle commun pour 2016. Projet Programme Cycle 4. 2013_Projet_loi_Redondation_Ecole_25_mesures_cles_239316.pdf. 2013_Dossier_de_presse_projet_de_loi_Refondation_ecole_infographie_resume_rapport_239287.pdf. 2013_Dossier_de_presse_projet_de_loi_Refondation_ecole_infographie_calendrier_239270.pdf. 2013_Dossier_de_presse_projet_de_loi_Refondation_ecole_infographie_objectifs_239272.pdf.

Socle commun de connaissances, de compétences. Qu'apprendront les élèves de 6 à 16 ans à la rentrée 2016 ? Découvrez le socle commun de connaissances de compétences et de culture. Mieux apprendre pour mieux réussir : les points-clés du collège 2016. Actualités - Questions/réponses sur la nouvelle organisation du collège. Adoption de la réforme du collège - Conseil supérieur de l'éducation du 10 avril 2015. 2013_Projet_loi_Redondation_Ecole_25_mesures_cles_239316.pdf. Qu'apprendront les élèves de 6 à 16 ans à la rentrée 2016 ? Découvrez le socle commun de connaissances de compétences et de culture. La réforme du collège en débat. L'autonomie pédagogique. [Se-Unsa]

[Se-Unsa] [Se-Unsa] [Se-Unsa] [Se-Unsa] SE-Unsa Education sur Twitter : "Notre grille horaire expliquée du #Collège2016 se partage + + + sur FB aussi ! #SyndicatUtile. Langues vivantes : Les ambitions des nouveaux programmes du collège. Réforme du collège, programmes : Une semaine d'actualité de l'éducation.