background preloader

Galapagos

Facebook Twitter

La Faune des îles Galápagos - Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne. Au cours des millénaires, les espèces durent s’habituer aux conditions particulières des îles, celles qui y arrivèrent se transformèrent, devenant ainsi endémiques. Pour exemple, 17 des 27 espèces de reptiles qui peuplent les îles ne vivent nulle part ailleurs. Parmi elles, les plus connues sont naturellement les iguanes terrestres et marins ainsi que les tortues géantes.

De même, chez les oiseaux, la moitié des 57 espèces résidentes sont endémiques, comme la mouette des laves, le manchot, l'albatros, le cormoran aptère,etc. Les fameux pinsons de Darwin comptent treize variétés, toutes issues d'une même souche et dont certaines ne vivent que sur une seule île. Les Galápagos accueillent aussi plus de 700 000 oiseaux migrateurs répartis en 76 espèces. Ces multiples singularités font de l'archipel des Galápagos un extraordinaire laboratoire à ciel ouvert pour les scientifiques du monde entier. ETAT D'URGENCE AUX GALAPAGOS. ETAT D'URGENCE AUX GALAPAGOSScience et Vie No 1003, avril 2001, p.109 David Pouilloux Paradis perdu, patrimoine mondial de l'humanité…Les îles Galápagos bénéficient d'une image de sanctuaire inviolé du monde animal et végétal; un mythe: on trouve ici comme ailleurs des ordures sur les plages.

Le pétrolier jessica s'est échoué, le 16 janvier dernier, sur un banc de sable, près de l'île San Cristóbal. Environ 950'000 litres de gas-oil et de bunker (hydrocarbune proche du pétrole brut) ont pollué les eaux. Invasions d'espèces nuisibles, flambée du tourisme, explosion du braconnage, assassinat d'animaux, surpêche... Que reste-t-il de l'image de "sanctuaire du monde vivant" qui, jusqu'à présent, caractérisait les Galápagos? On a tremblé pour les iguanes marins et les frégates, les otaries et les pélicans, les manchots et les fous à pattes bleues. Pour faire tourner les bateaux de croisière, il faur du gas-oil et de l'essence. C'est l'invasion. Îles Galápagos. Galápagos Islands Situated in the Pacific Ocean some 1,000 km from the South American continent, these 19 islands and the surrounding marine reserve have been called a unique ‘living museum and showcase of evolution’.

Located at the confluence of three ocean currents, the Galápagos are a ‘melting pot’ of marine species. Ongoing seismic and volcanic activity reflects the processes that formed the islands. These processes, together with the extreme isolation of the islands, led to the development of unusual animal life – such as the land iguana, the giant tortoise and the many types of finch – that inspired Charles Darwin’s theory of evolution by natural selection following his visit in 1835.

Îles Galápagos Situées dans l’océan Pacifique, à environ 1000 km du continent sud-américain, ces dix-neuf îles et la réserve marine qui les entoure constituent un musée et un laboratoire vivants de l’évolution uniques au monde. أرخبيل جزر غالاباغوس source: UNESCO/ERI 加拉帕戈斯群岛 Галапагосские острова ガラパゴス諸島. Histoire des îles Galápagos. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Époque précolombienne[modifier | modifier le code] Des fragments de poteries Huancavilca (d'origine incaïque) provenant de la côte équatorienne ont été découvertes par un groupe d'archéologues dans les années 1950. Découverte par les européens[modifier | modifier le code] Ces terres furent découvertes le par le dominicain Tomas de Berlanga, quatrième évêque de Panama.

Celui-ci s'était embarqué pour le Pérou en vue de régler une dispute entre Francisco Pizarro et ses lieutenants. Les vents s'étant arrêtés, son vaisseau se mit à dériver si bien que son équipe atteignit les îles. Les Îles Galápagos firent leur apparition vers 1570 sur les cartes dressées par Abraham Ortelius et Mercator. Expéditions scientifiques[modifier | modifier le code] En 1793, l'Anglais James Colnett fit une description de la flore et de la faune des Galápagos et suggéra que les îles soient utilisées comme base pour les baleiniers opérant dans l'océan Pacifique. Îles Galápagos. Toponymie et étymologie[modifier | modifier le code] Les îles Galápagos, en espagnol Islas Galápagos, sont aussi appelées « archipel de Colomb », en espagnol Archipiélago de Colón. De manière non officielle, elles sont aussi nommées « les Enchantées », en espagnol Las Encantadas. « Islas de los Galápagos » signifie « îles des Tortues de mer », en français classique Isles Tortoises.

Galápagos, galopegos au XVIe siècle, est le pluriel du masculin galápago, mot d'origine incertaine, peut être celtibérique, qui se retrouve en catalan et en portugais respectivement sous les formes galàpet et cágado, et qui désigne en castillan la tortue aquatique, à laquelle a été assimilée la tortue marine, mais paradoxalement a depuis pris en Amérique latine le sens général de tortue, le plus souvent terrestre. Histoire[modifier | modifier le code] L'Équateur a officiellement annexé l'archipel des îles Galápagos en 1832. L'archipel est officiellement devenu un parc national en 1959. Charles Darwin et la théorie de la sélection naturelle. Charles Darwin n’est certes pas l’inventeur de la théorie de l’évolution mais sa théorie de la sélection naturelle donne une nouvelle mesure à l’évolutionnisme avec un impact copernicien sur les sciences et les sociétés pour le meilleur et pour le pire. Car si la théorie de la sélection naturelle apporte une meilleure connaissance du vivant et de nos origines elle entraine également une pratique où les meilleures intentions se mêlent aux plus terribles des pratiques : l’eugénisme.

Entre progrès scientifique, remise en cause spirituelle et récupération idéologique découvrez la genèse de la théorie la plus bouleversante du XIXème siècle. Charles Darwin (1809 – 1882) est devenu l’avatar de la théorie évolutionniste : théorie considérant que les espèces évoluent dans le temps, engendre progressivement de nouvelles espèces ou disparaissent. Le cas le plus emblématique étant évidemment l’ancêtre commun entre l’Homme et les singes. Un élève sur les pas d’Alexandre Von Humboldt Le darwinisme. Charles Darwin: de l’origine d’une théorie. Il y a plus de cent cinquante ans, le célèbre naturaliste révolutionnait l’histoire de la vie en mettant sur pied les théories de l’évolution et de la sélection naturelle.

À l’heure où les créationnistes regagnent du terrain, retour sur ses travaux essentiels. (Cet article a été publié dans CNRS Le journal, n° 227, décembre 2008.) La théorie de l’évolution des espèces, échafaudée par le savant à la barbe blanche et sans cesse enrichie, complétée, complexifiée par des générations de chercheurs au prix d’un nombre incalculable de travaux sur le terrain et en laboratoire, paraît indétrônable. Ce que dit Darwin au milieu du XIXe siècle ? Que les organismes vivants sont en perpétuelle évolution, grâce notamment au phénomène de sélection naturelle qui fait qu’au sein d’une même espèce les individus les plus adaptés à leur milieu se reproduisent davantage que les autres. Les grands principes de l’évolution NATURAL HISTORY MUSEUM, London/ BRIDGEMAN IMAGES Les prédécesseurs Paul D. La postérité. Blog.hostelite. Outside GO | Adventure Travel: Trips and Safaris/Galapagos Departure. Galapagos Islands Cruise & Land Based Responsible Tours: Boats And Eco Lodges | Andean Trails.

Floreana Island: pirates and wildlife Easy/Moderate / 3 days from Santa Cruz, Galapagos 2 - 4 October 2016, 9 - 11 October 2016, 16 - 18 October 2016 Galapagos Islands Multi-Activity Adventure Easy/Moderate / 10 days from Quito, Ecuador 7 - 16 October 2016, 21 - 30 October 2016, 4 - 13 November 2016 Galapagos Islands Biking Adventure Moderate/Strenuous biking / 10 days from Quito, Ecuador 21 - 30 October 2016, Please contact us for information on this tour Galapagos Photography Workshop Easy/Moderate / 14 days from Quito, Ecuador 2 - 15 December 2016, Please contact us for information on this tour Galapagos Safari Camp Easy/Moderate / 5 days from Quito or Guayaquil September 2016, October 2016, November 2016 Aida Maria Easy/Moderate / 8 days from Quito or Guayaquil Please contact us for information on this tour Angelito Easy/Moderate / 8 days from Quito or Guayaquil Please contact us for information on this tour.

Galapagos land iguana. Taxonomy[edit] Anatomy and morphology[edit] Charles Darwin described the Galapagos land iguana as "ugly animals, of a yellowish orange beneath, and of a brownish-red colour above: from their low facial angle they have a singularly stupid appearance. "[4] The Galapagos land iguana grows to a length of three to five feet with a body weight of up to twenty-five pounds, depending upon which island they are from.[5][6] Being cold-blooded, they absorb heat from the sun by basking on volcanic rock, and at night sleep in burrows to conserve their body heat.[5] These iguanas also enjoy a symbiotic relationship with birds; the birds remove parasites and ticks, providing relief to the iguanas and food for the birds.[2][7] Diet and longevity[edit] Feeding on fallen cactus branches It is estimated that the Galapagos land iguana has a 50 to 60-year lifespan.[2][6] Reproduction[edit] Population[edit] Recovery efforts[edit] References[edit] ^ Jump up to: a b World Conservation Monitoring Centre (1996).

Actualités Nautisme : l'actualité du nautisme au quotidien avec Figaro Nautisme. Situées dans le Pacifique à environ 1 000 kilomètres des côtes de l’Équateur, les îles Galápagos attirent chaque année des milliers de touristes sur les traces du naturaliste Charles Darwin. Coupé du reste du monde, l’archipel des Galápagos reste une destination difficile d’accès et onéreuse, qui séduit pourtant de nombreux amoureux de la nature en quête de paysages sauvages d’une rare beauté.

Sanctuaire d’espèces endémiques rares, cet archipel volcanique protégé abrite de nombreuses créatures marines et terrestres : tortues géantes, iguanes terrestres et marins, cormorans, albatros, pingouins, requins, morses, fous à pattes bleues, otaries et dizaines de milliers d’oiseaux. Seule une cinquantaine de sites du parc national des Galápagos sont accessibles et ce, uniquement aux visiteurs accompagnés par un guide local sur des circuits définis. Mieux vaut donc se renseigner avant de partir afin de prévoir son itinéraire à l’avance. Une destination, de multiples possibilités. TORTUE GALAPAGOS. Top 15 Things to do on Galapagos National Park Bartolome Island; Darwin Biological Research Station with the Tortoises for breeding, Santa Cruz; Snorkeling / scuba diving; Swim with the Sea Lions in Loberia / Punta Estrada; Santa Cruz; Lava tunnels, Santa Cruz; Fish Market of Puerto Ayora, Santa Cruz; Marine Iguanas & Shark Canals at Playa de Los Perros, Santa Cruz; Watch the Galapagos Penguins at Chinese Hat and Isabella Islands; Dolphins; Waved albatrosses at Punta Suarez, Espanola Island; Opuntia Cactus Forest; Daisy forest at Los Gemelos twin craters sink holes; Swimming with Green Turtles at Punta Vicente Roca, Isabela Island; Blue Footed and Nasca Booby colonies; Sierra Negra Caldera at Isabella Island, Galapagos.

There are no words that can describe the thrill of a visit to the Galapagos National Park of Ecuador, where animals appear unafraid of people like in Paradise. But don't be mistaken, that they are not concerned. Tourism and Conservation. File:PSM V02 D514 Charles Darwin.jpg. Portraits of Charles Darwin. There are many known portraits of Charles Darwin. Darwin came from a wealthy family and became a well-known naturalist and author, and portraits were made of him in childhood, adulthood and old age. Darwin's life (1809–1882) spanned the development of photography, and early portraits of Darwin are drawn or painted, while many later portraits are monochrome photographs. After the publication and dissemination of the controversial On the Origin of Species in 1859, Darwin was also the subject of numerous caricatures.

Darwin's visage, particularly his iconic beard, continues to be culturally significant and widely recognisable into the 21st century. Especially in his last decades as his illness progressed, Darwin expressed frustration about sitting for photographs. Chronological list of portraits[edit] References[edit] External links[edit] Le monstre marin à la Renaissance, une figure ambivalente | BiblioDeL.

Introduction à l’écriture Sainte / Bernard Lamy. – Lyon : Jean Certe, 1699 (Poitiers, Bibliothèque universitaire, Fonds ancien, M 7580) Dans la Peur en Occident, Jean Delumeau montra que la mer était au XVIe siècle « par excellence le lieu de la peur », « réflexe de défense d’une civilisation essentiellement terrienne ». La mer, pensait-on, apportait la mort. Dans la plupart des esprits, mer et folie, mer et péché, mer et démons étaient associés. La Renaissance était par ailleurs encore très marquée par le merveilleux médiéval.

Les créatures marines monstrueuses, les baleines par exemple, pouvaient, puisqu’elles vivaient dans la mer, être rapprochées du diable (et donc être l’objet de peurs), mais, en même temps, parce qu’elles étaient vues comme des êtres étranges et inhabituels, appartenant au merveilleux, elles montraient la puissance de Dieu et incitaient à la louange et à la prière. Bibliographie sommaire Jacques LE GOFF, Héros et merveilles du Moyen Âge.– Paris : Seuil, 2005. Les ressources libres du projet AbulÉdu. Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions ! Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.

Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion. Votre recherche ... L'Océan Pacifique en 1589 Description de la ressource Carte de la "Maris Pacifici" d'Abraham Ortelius publiée en 1589 dans son "Theatrum Orbis Terrarum". Détails de la ressource Déposé par : Anne-Marie Lesca, le 2012-09-23Auteur : Abraham OrteliusOrigine : : pdFormat : image/jpegType : Dessins et plansCollection : Description ScolomFR : Téléchargement 512 - 1024 - Fichier Original - Source + Métadonnées SCOLOMFR Relations et mots clés. [Cassel] Au musée départemental, les Flamands aiment l'air et l'art marins « Article « Croix du Nord. Embarquement à bord d’une machine à remonter le temps et les courants marins, au musée départemental de Cassel. Le public atterrit aux XVIe et XVIIe siècles, l’époque de la Flandre et de la mer, nom de cette nouvelle exposition riche de 83 oeuvres issues de d’environ 80 musées d’Europe et du monde, où l’on découvre comment la mer était représentée dans l’art flamand.Les peintres et autres graveurs nous emmènent au milieu de l’eau, tantôt sur un petit bateau de pêche, tantôt sur un navire marchand à trois mâts, une caraque ou une galère.

On découvre des villes tournées vers la mer dès le début du XVIe siècle : Bruges, Ostende, Amsterdam, et surtout Anvers, ville portuaire sur les bords de l’Escaut. Les Flamands représentent la mer comme un milieu hostile. Le souci du détail, de l’infiniment petit Ces villes servent de toile de fond, puisque ce qui intéresse avant tout les artistes, c’est l’eau. Représentation de scènes bibliques Pratique. Galápagos – La vie en mer (1ère partie) | Trois p'tits tours en Amérique du Sud… Avril | 2016 | vivre l'aventure. Conolophus subcristatus. File:Iguane terrestre des Galapagos (Conolophus subcristatus).jpg.