background preloader

Hublover

Facebook Twitter

Web 2.0 : travail collaboratif et réseaux sociaux d'entreprise. Les outils collaboratifs du web 2.0. Les Outils Collaboratifs - L'actualité des outils collaboratifs gratuits ou pour l'entreprise. Différences Intranet, Intranet collaboratif et RSE. Formation formateurs d'adultes. Dispositifs, projets, des exemples. Côté formateurs & apprenants. Ingénieries FOAD.

OUTILS - TECHNO. Lexiques FOAD etc. Accessibilité. Apprenants en ligne : à la conquête de leur liberté. Recommander cette page à un(e) ami(e) Avec les MOOCs et, plus globalement, l'élargissement de l'accès et de l'utilisation des ressources en ligne pour apprendre, la pédagogie de la formation à distance se transforme. Les principales modifications en cours avaient été formalisées dans un remarquable document produit par Contact Nord, le portail d'apprentissage en ligne de l'Ontario pour le personnel enseignant et de formation, dont nous nous étions fait l'écho en octobre 2013.

Voici le rappel des recommandations émises dans ce document : (pour le détail de chaque recommandation, se reporter au document de Contact Nord et à l'article de Thot). Au travers de ces recommandations, on repère une tendance nette : la reprise d'autonomie des apprenants sur leurs parcours de formation. Laisser les participants déterminer eux-mêmes la nature et le niveau de leurs contraintes Des comportements en évolution, une autonomie croissante Impact des MOOCs sur les FAD classiques Notes : Références : Solerni.

Formation formateurs d'adultes. INGENIERIES. Individualisation Autoformation. Formation formateurs d'adultes. Evaluation des apprenants - dossier GreCO. EVALUER site F Muller (diversifier...) Evaluation : processus, formes, modèles... Evaluer un dispositif, un cours, une formation, ... Évaluer les compétences avec des cartes mentales. C’est possible ! (1/2)

Cet article est publié en deux fois. Première partie : Le problème de l’évaluation des compétences en formation paramédicale Deuxième partie : Evaluer les compétences avec les cartes mentales : proposition de méthode. Les cartes mentales, de quoi s’agit-il ? Les cartes mentales, ou topogramme ou Mind Map font référence aux travaux sur la représentation spatiale de concepts (Buzan & Buzan, 2012) dès les années 1970. Une carte mentale n’est rien d’autre qu’un schéma arborescent, à partir d’un centre, dont naissent différentes branches avec leurs mots-clés. Les cartes mentales possèdent deux dimensions essentielles : des nœuds et des liens d’une part et une structure hiérarchique des concepts d’autre part.

La carte mentale est un outil qui organise graphiquement ce que nous savons ou pensons sur un sujet. La densité élevée d’idées, de représentations et de concepts dans l’espace réduit de la carte mentale est intéressante. Les cartes mentales pour évaluer les compétences Conclusion Bibliographie. Évaluer les compétences avec des cartes mentales. C’est possible ! (1/2) Cet article est publié en deux fois. Première partie : Le problème de l’évaluation des compétences en formation paramédicale Deuxième partie : Evaluer les compétences avec les cartes mentales : proposition de méthode. Utiliser les cartes mentales pour évaluer les compétences est une idée assez peu répandue mais qui commence à faire son chemin à mesure que l’usage des cartes mentales se diffuse.

La percée est encore timide dans les formations paramédicales. Souvent la complexité de la notion de compétence est mise en avant, quant à l’évaluation des compétences, ce serait encore pire. Ce blog traite régulièrement de ces questions. J’y renvoie aussi régulièrement aux travaux d’illustres défricheurs. Évaluer les compétences dans les formations paramédicales Raisonnons dans le cadre des formations paramédicales, infirmières notamment.

Le premier obstacle est celui de la notion de compétence, non pas qu’elle souffre d’une absence de définition mais, plutôt d’une surabondance de significations. S'outiller...Sherbrooke. L’évaluation est certes une préoccupation prépondérante pour bon nombre d’enseignants, tout particulièrement en ce qui a trait à la pertinence des dispositifs d’évaluation. Il est parfois utile de se remémorer les règles de base qui gouvernent une évaluation cohérente et pertinente. Nous vous proposons donc quelques questions qui vous permettront de faire le point. Vos évaluations sont-elles en lien avec les objectifs du cours? Il arrive parfois que l’on prépare l’évaluation quelques jours seulement avant de l’administrer et que l’on perde de vue les objectifs ou les compétences de départ.

Les activités d’évaluation devraient toujours être élaborées au tout début du cours, à partir des compétences ou des objectifs du cours. Ce n’est qu’une fois l’évaluation planifiée que l’on devrait s’attarder aux activités d’apprentissage qui mèneront les étudiantes et étudiants à l’atteinte des objectifs. Évaluez-vous toujours ce qui a été appris dans le cours? À retenir Ressources Polytechnique Montréal. Élaboration d’une grille d’évaluation. Le présent document propose les principaux éléments dont il faut tenir compte pour la préparation, le choix ou l’adaptation d’une grille d’évaluation afin que cette dernière atteigne les objectifs de son utilisation, soit la précision des attentes de l’enseignant et la rétroaction sur le rendement démontré par l’étudiant.

Une liste de références bibliographiques est incluse afin que les personnes intéressées puissent approfondir certains concepts ou aspects présentés de façon globale dans le présent guide. Quatre documents sont disponibles pour cette formation : Cahier du formateur Cahier du participant Présentation Power Point Grille d'évaluation vierge Ces ressources ont été élaborées dans le cadre d’un projet du Fonds de développement académique du réseau (FODAR) de l’Université du Québec avec la participation de l’ETS, l’UQAC, l’UQAR et l’UQAT.

Evaluer, diagnostiquer, réguler. Transfert des apprentissages (2012) M Vial entre Accompagnement & évaluation 2014. Contrôle et évaluation - ARDOINO. Evaluation de la formation - limites modèle de Kirkpatrick. Le père du fameux modèle d’évaluation en entreprise en 4 niveaux vient de disparaître. Les experts du monde de la formation lui ont rendu hommage, à juste titre. Sans remettre en cause les apports de ce modèle (simplicité, effet mobilisateur des acteurs de la formation…), reconnaissons qu’il n’épuise pas le sujet de l’évaluation en entreprise. Voici, résumé les 3 limites de ce modèle. Limite n°1 : Le modèle est focalisé sur l’action de formation et les apprenants Première limite, le modèle de Kirkpatrick ne couvre pas tout le champ de l’évaluation de la formation en entreprise.

Le modèle de Kirkpatrick est focalisé sur l’action de formation et l’apprenant. Toute action de formation est aujourd’hui gérée comme un projet. Si le modèle de Kirkpatrick prend en compte aujourd’hui les coûts des actions de formation, en revanche, il ne donne aucune indication sur les coûts de la non formation. Enfin, le modèle de Kirkpatrick ignore totalement le système qui produit l’action de formation.

Evaluer la formation « blended » (mixte) Formation « blended », formation « mixte »: des expressions qui désignent des dispositifs de formation intégrant plusieurs modalités de formation. Est dite « blended » une formation qui intègre au moins deux modalités parmi lesquelles du présentiel, de la formation en ligne (modules e-learning, formation synchrone via le web, site collaboratif…), des séquences d’apprentissage en situation de travail planifiées et accompagnées … Comment composer le mix idéal?

Existe- t-‘il des méthodes pour évaluer la qualité du mix? De nombreuses recherches nous aident à répondre à cette question. Ce n’est pas tant chaque modalité en elle-même qui compte, que la qualité de la conception du dispositif Une autre meta-analyse menée par le Département de l’Education des Etats-Unis montre une supériorité du « blended » sur la formation purement en ligne ou sur la formation purement présentielle (les résultats en terme d’apprentissage de ces deux dernières modalités étant statistiquement équivalents). Critères d’évaluation d’une formation.

Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance. Par Dominique Agosta. Nécessité d'analyser les besoins d'aide des apprenants Le tutorat consiste pour un tuteur à établir, à développer et à ajuster une relation d’aide auprès d’un tutoré. Loin de l’idée d’une quelconque thérapeutique, il s’agit d’établir une relation à l’écoute des besoins de l’apprenant. Pour le tuteur, être à l’écoute s’envisage au travers de ses capacités d’observation, d’analyse des besoins, de conception de ses interventions et de leur mise en œuvre. L'ingénierie tutorale relève d'un processus d'actions à enclencher pour améliorer la qualité du tutorat et produire un système tutoral opérationnel (J. Rodet). De quoi parle-t-on au juste ?

Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance Notre objectif est de « Repérer les besoins des apprenants et l’aide tutorale en lien ». Préalables à la lecture des grilles d’analyse Tout d’abord, les 5 grilles d’analyse sont issues de l’approche de Nelly GUILLAUME dont nous retenons les fonctions. Limites DECHENES, A. Le traité transatlantique. Le projet de Traité transatlantique traduit en français. Jeudi 27 février, le journal en ligne allemand ZEIT ONLINE a publié une version fuitée du projet de traité transatlantique. Celle-ci, traduite ci-dessous en français, date du 2 juillet 2013, soit quelques jours avant le lancement des négociations. Pour rappel, le mandat de négociation octroyée à la Commission européenne par les ministres du commerce a été validé lors du Conseil du 14 juin 2013. Ce projet d’accord constitue donc la base de discussion établie par la Commission européenne en lien avec les partenaires américains et les entreprises privées.

Il a donc vraisemblablement évolué au cours des trois cycles de négociations qui se sont tenus depuis juillet 2013. Cependant, il nous offre un grand éclairage des dispositions qui pourraient figurer dans l’accord final. Ce n’est qu’une petite partie du projet d’accord, celle relative aux services, au e-commerce et aux investissements.

Le chapitre 1 pose les grands principes et les définitions des termes clés de l’accord. Pédagogie. Pédagogie. 5M, 7M – Diagramme d’Ishikawa. La procédure détaillée de construction d’un diagramme de causes-effet est expliquée dans l’article : Le diagramme d’Ishikawa. C’est un outil efficace et donc l’utilisation est simple.Le champ d'application de la méthode d'Ishikawa s’étend à divers secteurs. Bien qu’à l’origine celle-ci ne retienne que cinq familles de cause, le diagramme de causes-effet reste un outil flexible pouvant être adapté aux conditions particulières de chaque champ d’analyse. Le nombre de famille de causes possibles peut donc varier selon les cas.

Cependant, il ne faut pas perdre de vue la distinction claire qui existe entre une cause et une solution. C- Evolution vers un diagramme des 7 M Le diagramme causes-effets, encore appelé « diagramme d'Ishikawa » au départ limité à 5M peut être étendu à un « diagramme des 7 M ». Lescommunes.

Interculturel

LA DÉMARCHE DE PROJET DANS LES MUSÉES ET LES ORGANISATIONS CULTURELLES : LA DÉMARCHE DE PROJET DANS LES MUSÉES ET LES ORGANISATIONS CULTURELLES. Paul RASSE - Yves GIRAULT Mots clefs : Ingénierie culturelles, management de projet, médiation culturelle, muséologie, Résumé La décentralisation offre aux établissement culturels de nouveaux moyens, mais les contraint aussi à gagner en efficacité et à justifier de l'intérêt que les collectivités locales ont à les financer.

Ils doivent faire parler d'eux, élargir leur public, l'intéresser, le fidéliser, alors que leur productions deviennent de plus en plus complexes et onéreuses. Le recours aux méthodes de projet, en l'honneur dans de nombreuses organisations culturelles, tant pour exposer les demandes de subventions que pour piloter les réalisations, procède de cette nouvelle dynamique.

Le monde des musées en pleine mutation, offre une bonne illustration des enjeux et de l'intérêt que recouvre l'emploi du concept de projets dans l'espace culturel. Paul RASSE Yves GIRAULT Maître de Conférences habilité et qualifié, Professeur Chercheur en communication Chef du service d'action pédagogique. Comparatif logiciels gratuits de cartes cognitives (cartes mentales et cartes conceptuelles), par fenetresur.wordpress.com. 5M – Diagramme d’Ishikawa.

Vidéos Pearltrees

Le cabinet de réflexion ou la caverne alchimique. Le profane qui demande a être initié aux mystères de la Franc-Maçonnerie peut il imaginer ce qui l’attend et les épreuves que celui-ci devra surmonter afin de recevoir la lumière ? Non, mais son instinct lui laisse entrevoir un « changement », une « transmutation » qui se prépare au plus profond de lui. Le chemin qu’il vient de prendre c’est celui de l’Initiation, du latin Initiare qui veut dire commencer, car c’est bien une quête initiatique que celui-ci vient d’entreprendre. Pourquoi cherche t-il à être Initié ? Peut être que son inconscient, fil conducteur de la plupart de ses actions, au travers d’un imperceptible murmure, que seul celui qui écoute avec son cœur peut espérer entendre, lui a révélé le but ultime de l’ « Homme » : la PURIFICATION.

En effet, l’Initiation c’est la purification, purification de l’ « Homme Cosmique » qui après le drame de la Chute édénique, entraînant sa propre destruction, cherche à se régénérer afin de réintégrer le paradis perdu. Le cabinet de réflexion ou la caverne alchimique « Franc-Maçonnerie « Sociétés Secrètes. Article publié le 9 juil 2005 Par Marcos Drake Le profane qui demande à être initié aux mystères de la Franc-Maçonnerie peut-il imaginer ce qui l’attend et les épreuves que celui-ci devra surmonter afin de recevoir la lumière ?

Non, mais son instinct lui laisse entrevoir un « changement », une « transmutation » qui se prépare au plus profond de lui. Le chemin qu’il vient de prendre c’est celui de l’Initiation, du latin Initiare qui veut dire commencer, car c’est bien une quête initiatique que celui-ci vient d’entreprendre. Pourquoi cherche-t-il à être Initié ? Peut-être que son inconscient, fil conducteur de la plupart de ses actions, au travers d’un imperceptible murmure, que seul celui qui écoute avec son cœur peut espérer entendre, lui a révélé le but ultime de l’ « Homme » : la PURIFICATION. La première épreuve que le profane vivra pour entrer en Franc-Maçonnerie sera celle du cabinet de réflexion, nom étrange qui cache une pratique bien plus ancienne que la Maçonnerie elle-même.

Démarrer

E-learning.