background preloader

1ere -enjeux société information

Facebook Twitter

Médias français : qui possède quoi, par Marie Beyer & Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016) Dernière mise à jour : novembre 2020 (v. 16) Cette affiche prend le parti de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité. Y figurent des médias d’information qui « font l’opinion » et qui dépendent d’intérêts industriels ou financiers, de groupes de presse ou de l’État : • les titres de presse écrite papier à diffusion nationale de type généraliste, économique et politique ; • les titres de la presse quotidienne régionale ; • la télévision nationale (et quelques chaînes de télévision locales) ; • les canaux de radio à portée nationale ; • certains sites d’information en ligne. Les journaux départementaux, les titres indépendants (comme Le Canard enchaîné) ainsi que la presse dite alternative ne sont pas représentés (1). Enfin, on a limité les liens capitalistiques aux principaux actionnaires (2).

Conception : Jérémie FabreDocumentation : Marie Beyer et Jérémie FabreAdaptation : Guillaume Barou, avec Boris Séméniako et Cécile Marin. Comment se fabrique l'info ? - La construction de l'information. Différence Communication et Information. Informer, c’est produire et diffuser un message.

Différence Communication et Information

Lorsque l’on informe, on ne se soucie pas de rechercher une relation avec le récepteur de l’information, ni de sa réaction au message qu’on lui fait parvenir. On l’informe et puis c’est tout. Par exemple, un Ministère peut envoyer un communiqué avec les chiffres du taux de prévalence du VIH SIDA en Guinée. C’est une information. Communiquer, c’est le fait d’établir une relation avec quelqu’un.

Free : l'anti-promo de TF1 et Canal+ Un service après-vente défaillant, une offre n'ayant rien de révolutionnaire et un forfait social qui n'est même pas disponible pour les interdits bancaires: c'est en ces termes que TF1 et Canal + ont commenté le lancement de Free Mobile.

Free : l'anti-promo de TF1 et Canal+

Une anti-promo venant contrebalancer le plan com' de Free, qui a connu un autre accroc hier soir : Xavier Niel, patron de Free, a été refoulé du plateau du Grand journal. Raison invoquée: il a accordé une interview à France 5 juste avant. Une anti-promo sur Canal+ que Niel aurait pu corriger... s'il n'avait pas été refoulé du plateau du Grand journal. Lepoint.fr raconte que lorsque le patron de Free, invité par Canal +, a voulu se rendre sur plateau, "le producteur de l'émission, Renaud Le Van Kim, lui a demandé de repartir. Il n'est plus le bienvenu". L'occasion de relire notre observatoire sur la conférence de presse de "Xavier le vendeur, et l'abbé Niel".

Media emc. Déclaration des devoirs et des droits des journalistes (Munich, 1971) Préambule Le droit à l’information, à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain.

Déclaration des devoirs et des droits des journalistes (Munich, 1971)

Ce droit du public de connaître les faits et les opinions procède l’ensemble des devoirs et des droits des journalistes. La responsabilité des journalistes vis-à-vis du public prime toute autre responsabilité, en particulier à l’égard de leurs employeurs et des pouvoirs publics. La mission d’information comporte nécessairement des limites que les journalistes eux-mêmes s’imposent spontanément. Tel est l’objet de la déclaration des devoirs formulés ici. Mais ces devoirs ne peuvent être effectivement respectés dans l’exercice de la profession de journaliste que si les conditions concrètes de l’indépendance et de la dignité professionnelle sont réalisées. Déclaration des devoirs Les devoirs essentiels du journaliste, dans la recherche, la rédaction et le commentaire des événements, sont : [2]défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;

Si c'est écrit, c'est vrai? MEDIAPTE éducation à l'image, éducation aux médias - le ton journalistique, petite leçon de formatage (outil TELERAMA) Canal+ : le reportage sur l’OM qui n’a pas plu à Bolloré.