background preloader

FUTUR

Facebook Twitter

Comment l’armée américaine prévoit la guerre du futur. Manipulations génétiques, intelligence artificielle : le directeur de la recherche et du développement du Pentagone a esquissé les contours de la guerre du futur au festival SXSW. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger (Austin (Etats-Unis), envoyé spécial) « Jusqu’à il y a peu, cet homme n’existait pas », déclare, manière de plaisanter, Nick Thomson, le rédacteur en chef du magazine Wired, en désignant l’homme assis en face de lui. Cet homme, c’est William Roper. Il dirige le Strategic Capabilities Office (SCO – « Bureau des capacités stratégiques »), une section du ministère de la défense américain chargée d’imaginer et d’anticiper les conflits armés du futur, de « faire le lien entre la science et le champ de bataille ». L’existence même de ce département était, encore récemment, classifiée. William Roper prévient : ses équipes se concentrent sur le futur proche. « Je suis incapable de voir à vingt ou trente ans », lance-t-il.

Le jeu vidéo invité sur le champ de bataille M. Le numérique et nous : Machines parlantes. Dans notre quotidien, comme dans la fiction et la science-fiction, l’homme communique et dialogue avec les machines et les objets qui l’entourent. Les outils connectés possèdent leur propre voix. Machines parlantes, une exploration et réflexion poétique sur ces voix qui peuplent notre quotidien.

**Une création radiophonique de Jean-Yves Leloup, réalisée par Christine Diger **Voix et créations originales de Laure Milena **Mixage : Régis Nicolas Dans notre quotidien, comme dans la fiction et la science-fiction, l’homme communique et dialogue avec les machines et les objets qui l’entourent. De la science-fiction au design sonore industriel, de Her, de Spike Jonze aux voix synthétiques qui nous guident dans l’espace urbain, Machines parlantes se veut une exploration et une réflexion poétique sur ces voix qui peuplent notre imaginaire et notre quotidien. Interview du psychanalyste Serge Tisseron réalisée par Ariel Kyrou pour le webmagazine Culture Mobile. Julie Desk - Assistante virtuelle pour la prise de rendez-vous. Cyborg. De la science-fiction au design-fiction ! Il y a 4 ans, le thème de Lift était « Où est passé le futur ? » et nul ne semble l’avoir retrouvé depuis. On l’a échangé contre un présent qui semble être devenu perpétuel, rappelle Nicolas Nova en ouverture de cette dernière session de la conférence Lift.

Peut-être parce que la représentation qu’on s’en fait est toujours en train de changer… Les techniques du design au service de la fiction On ne présente plus Bruce Sterling (Wikipedia). L’auteur de science-fiction ne s’intéresse pourtant pas qu’à la fiction, voilà longtemps qu’il s’intéresse également aux technologies et qu’il livre des réflexions sur ce sujet, que ce soit sur son blog comme dans des essais (on se souvient notamment d’Objets bavards paru en 2009). Image : Bruce Sterling face au public de Lift, photographié par Ivo Näpflin. Bruce Sterling regrette de ne pas avoir inventé le terme de design-fiction (il a été inventé en 2008 par Julian Bleecker).

Qu’est-ce que le design-fiction ? Protocells from MST on Vimeo. Mort : la tech fait le grand saut - Le Blog. Cet article est le second de la série Un pavé dans la tech. Après Eros, … Thanatos. Mis à part les selfies meurtriers dont la presse ne cesse de parler, il existe d’autres liens entre innovation technologique et fin de vie. Mort numérique, pages d’hommages sur Facebook, données “afterlife”, crowdfunding pour enterrement ou encore pierres tombales connectées font sauter les verrous des tabous et révolutionnent un secteur qui évoluait jusqu’à présent très lentement.

Jusqu’à poser les questions sensibles de l’immortalité et du transhumanisme… Vu de loin, on pourrait imaginer que l’industrie funéraire ne peut pas connaître la crise. Temple Bansho-ji, cimetière japonais. Voici peut-être ce à quoi ressembleront les cimetières de demain. En Europe, si la mutation est moins flagrante, une évolution est clairement en cours. La vidéo fait également sont irruption dans le domaine.

Les QR Codes débarquent eux aussi dans les lieux de repos, et font un carton aux États-Unis et en Espagne. Future. Archaeologies of Media and Technology Research group | Archaeologies of Media and Technology Research group. Le pouvoir de la fiction: imaginer un avenir - ARTCOP21 - EYEDO - Live Streaming. « Narration spéculative » : entretien avec Fabrizio Terranova | Le Bourdon - actualités de l'art contemporain. Propos recueillis par Irina Guimbretière Hommage à Lisa Foo, par l’atelier collectif des BAC 1 de graphisme lors du séminaire Narration Spéculative tenu à l’Erg en 2012.

IG : L’École de Recherche Graphique de Bruxelles (Erg) propose un Master spécialisé « Récits et expérimentation / Narration spéculative », que vous avez initié et que vous codirigez avec Yvan Flasse depuis trois années. Pouvez-vous présenter ce qu’est la Narration spéculative ? Fabrizio Terranova : Ce terme suscite toujours beaucoup de questions. Pourquoi avoir ajouté « spéculative » ? Tout d’abord, il est important de dire que l’on a hérité de ce terme par une faute de traduction de l’américain au français, lors d’une conférence sur les « savoirs situés » de Donna Haraway, que j’avais organisée à mon arrivée à l’Erg.

Comme un don, ce nouveau terme regroupait toute une série de déploiements qui me semblaient importants pour bousculer la narration. IG : À quel type de public ce Master s’adresse t-il ?