background preloader

Etude de gestion: Comment un individu devient-il acteur dans une

Facebook Twitter

Créer de bonnes conditions de travail : Savoir travailler dans l'urgence. EXEMPLES DE SUJETS D'ÉTUDE DE GESTION. Conditions de travail. Conditions de travail dans les entreprises et développement durable. Dans tous les pays, qu'ils soient en voie de développement ou développés, les entreprises ont la responsabilité des conditions de travail de leurs salariés.

Conditions de travail dans les entreprises et développement durable

Elles ont l'obligation de procurer à leurs employés des conditions de travail décentes et propices à un bien-être physique et mental, ainsi qu'à une meilleure productivité qui bénéficiera au final à l'entreprise. Les conditions de travail regroupent beaucoup de paramètres : matériels, physiques, moraux, en termes de risques... De nombreux critères doivent être pris en compte : la pénibilité du travail, les risques et accidents au travail, les pathologies relevant du travail, l’hygiène et la sécurité, le bruit, la chaleur ou le froid, l’exposition à des produits toxiques, le harcèlement moral, le harcèlement sexuel, le type de contrat de travail, la rémunération, l’accès à la formation, la possibilité d'expression et d'initiative, etc.

La culture d’entreprise : à quoi ça sert ? Si Carrefour peut être comparé à Auchan, H&M à Zara, ou encore la Macif à la Matmut, ces entreprises sont pourtant différentes et uniques par leur culture, et ce principe s’applique à toutes les organisations quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille.

La culture d’entreprise : à quoi ça sert ?

Qu’appelle-t-on culture d’entreprise ? En quoi est-elle si importante ? Eléments de réponse. Zoom sur les composantes de la culture d’entreprise La culture de l’entreprise, aussi appelée culture organisationnelle, se résume en un ensemble d’éléments qui définissent son fonctionnement, son identité, son esprit unique par rapport à ses concurrents. Intérêt de la culture d’entreprise La culture d’entreprise est primordiale pour permettre à l’organisation de se différencier.

En termes d’image d’une part, elle présente des atouts que ce soit en interne ou à l’externe auprès des consommateurs. Comment réussir l’intégration d’un nouveau salarié ? Préparer le poste de travail en amont.

Comment réussir l’intégration d’un nouveau salarié ?

Avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur, assurez-vous qu’il dispose de tout le matériel nécessaire pour réaliser sa mission dans de bonnes conditions : bureau, ordinateur, identifiants informatiques, tenue de travail etc. Tout doit être prêt le jour J. Informer ses équipes. Rien de plus frustrant que d’apprendre à l’improviste l’arrivée d’un nouveau collègue !

Informez vos équipes en amont au cours des points hebdos, des réunions d’équipe, le cas échéant par e-mail. . « Vos collaborateurs seront ensuite de précieux relais de proximité pour faciliter son intégration: ils seront plus enclins à lui consacrer du temps et à l’aider en cas de difficulté. » explique Guillaume Daboville, Responsable Pédagogique et Développement Extérieur de Randstad Academy. Faire le tour de l’entreprise. Ne vous précipitez pas pour mettre immédiatement votre nouveau salarié devant son poste de travail. Expliquer la culture de l’entreprise. Désigner un tuteur opérationnel. Groupe, réseau et socialisation. Introduction : « Pour que les hommes restent civilisés ou le deviennent, il faut que parmi eux l’art de s’associer se développe et se perfectionne dans le même rapport que l’égalité des conditions s’accroit ».

Groupe, réseau et socialisation

Il est plutôt singulier de faire référence à ce passage d’Alexis de Tocqueville dans son texte « de la démocratie en Amérique » publié en 1840, pour faire état du déterminisme des interactions entre les hommes sur la socialisation. Il est aussi intéressant de rappeler que 50 ans plus tôt, en 1791, la loi Le Chapelier et le décret d’Allarde supprimaient les corporations. L’objectif de l’époque était d’effacer tout aspect contraignant, toute rigidité en lien avec une quelconque organisation hiérarchisée, considérée contraire à la liberté du travail, à la liberté du commerce et de l’industrie.

Avec comme conséquence malheureuse, la destruction des usages et coutumes de ces corps. Cet exemple n’est pas là pour opposer les deux entités collectives que sont le groupe et le réseau. I. I. L'acteur dans l'organisation - mgarry.