background preloader

L'acteur dans l'organisation - mgarry

L'acteur dans l'organisation - mgarry

http://www.xmind.net/m/YDij/

Thème : DE L'INDIVIDU A L'ACTEUR - stmg De l’individu à l’acteur.. Présentation Michel VIGNOLLES et Fabienne KEROULAS Deux questions de gestion assez simples et pourtant ambitieuses. Groupe, réseau et socialisation Introduction : « Pour que les hommes restent civilisés ou le deviennent, il faut que parmi eux l’art de s’associer se développe et se perfectionne dans le même rapport que l’égalité des conditions s’accroit ». Il est plutôt singulier de faire référence à ce passage d’Alexis de Tocqueville dans son texte « de la démocratie en Amérique » publié en 1840, pour faire état du déterminisme des interactions entre les hommes sur la socialisation. Il est aussi intéressant de rappeler que 50 ans plus tôt, en 1791, la loi Le Chapelier et le décret d’Allarde supprimaient les corporations. L’objectif de l’époque était d’effacer tout aspect contraignant, toute rigidité en lien avec une quelconque organisation hiérarchisée, considérée contraire à la liberté du travail, à la liberté du commerce et de l’industrie.

La perception des émotions est culturelle Vous voulez savoir comment ce que ressent un Japonais ? Portez une attention particulière au ton de sa voix, et non pas à son visage. C’est ce que feraient les autres Japonais. Une étude a examiné comment les Hollandais et les Japonais évaluaient les émotions des autres, et a découvert que les Hollandais faisaient plus attention aux expressions du visage que les Japonais [1]. "Comme les êtres humains sont des animaux sociaux, il est important pour eux de comprendre l’état émotionnel des autres personnes afin de conserver de bonnes relations" explique Akihiro Tanaka de l’Institut Waseda pour l’Avancement de la Science au Japon. "Quand un homme sourit, il est probablement heureux, et quand il pleure, il est certainement triste."

Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG L'individu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de l'organisation par les relations formelles et informelles qu'il établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant non seulement à affirmer son individualité mais également à s'inscrire dans l'action collective. C'est en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations. 1. Les différents éléments influençant le comportement de l'individu La personnalité

Comment réussir l’intégration d’un nouveau salarié ? Préparer le poste de travail en amont. Avant l’arrivée de votre nouveau collaborateur, assurez-vous qu’il dispose de tout le matériel nécessaire pour réaliser sa mission dans de bonnes conditions : bureau, ordinateur, identifiants informatiques, tenue de travail etc. Tout doit être prêt le jour J.

sciences économiques et sociales - Des individus aux groupes sociaux Fiche-séance 2 : Les types de groupes sociaux - deux heures Activité 1 : Etude de document (objectif : distinguer groupes primaires et groupes secondaires) Document 1 Le sociologue américain Charles Horton Cooley a proposé en 1909 dans Social Organisation une distinction très importante entre groupes primaires et groupes secondaires. Les groupes primaires, qui sont généralement de petite taille, sontdéfinis comme des groupes de face à face ou dominent les rapports interpersonnels. L'identification des individus au collectif est forte et les rapports de sympathie, decoopération et d'aide mutuelle dominent au sein du groupe ; si l'existence de rapports de compétition au sein du groupen'est pas pour autant entièrement exclue, ces derniers restent toujours emprunts de loyauté, la satisfaction de l'intérêt personnel étant subordonnée à l'intérêt collectif [...]

économie-gestion - LGT - lindividu, acteur au sein des « Grandes Galeries » La réussite d'une entreprise dépend de la motivation de ses salariés qui est elle-même fonction du comportement des dirigeants et des relations de travail qui s'établissent. Une organisation doit, en effet, être dirigée pour être performante. Comment l'individu, par sa personnalité, contribue à développer des phénomènes relationnels qui s'inscrivent dans le fonctionnement de l'organisation ? ETAPE 1 : L'introduction de M LEPETIT aux Nouvelles Galeries

La culture d’entreprise : à quoi ça sert ? Si Carrefour peut être comparé à Auchan, H&M à Zara, ou encore la Macif à la Matmut, ces entreprises sont pourtant différentes et uniques par leur culture, et ce principe s’applique à toutes les organisations quel que soit leur secteur d’activité ou leur taille. Qu’appelle-t-on culture d’entreprise ? En quoi est-elle si importante ? Eléments de réponse. Zoom sur les composantes de la culture d’entreprise L'intégration du nouveau salarié dans l'entreprise : les règles de sa réussite Vous avez choisi le candidat, il vous reste cependant une étape capitale: l'intégration du nouveau salarié, qui conditionnera le succès de l’entrée dans ses fonctions. Il est nécessaire d'y consacrer du temps et d'aider le nouvel embauché à se situer dans son nouvel environnement professionnel, à donner du sens à son travail et à s'investir dans et pour l'entreprise. Une bonne intégration passe par :

Observatoire des Discriminations L’Observatoire des discriminations a développé des tests de mesure des stéréotypes qui s’inspirent méthodologiquement des tests d’association implicite (IAT tests) . Il est possible de passer des tests de démonstration destinés au grand public sur le site internet nord américain. Il nous a semblé important de mesurer les stéréotypes dans des domaines essentiels pour la vie professionnelle. En effet, lors d’un recrutement, d’une évaluation de la performance ou encore lors d’une décision de promotion il faut se demander quels sont les stéréotypes susceptibles d’influencer les jugements portés sur certains groupes d’individus.

Related: