background preloader

Quelques gouttes d'ethanol

Facebook Twitter

Beer Beer Beer

Alambic magazine. Le guide MUNCHIES pour choisir son vin au supermarché. Contrairement aux idées reçues, la plupart des Français n’y connaissent pas grand-chose voire que dalle en pinard.

Le guide MUNCHIES pour choisir son vin au supermarché

Pour en être convaincu, il suffit d’aller dans un supermarché et d’observer le consommateur lambda saisir sa boutanche à l’aveuglette en pensant faire un choix « correct ». S’ensuit un drôle de manège : un interminable pèlerinage dans les rayons à la recherche de la fameuse « meilleure bouteille », celle qui accompagnera tantôt l’apéro, un dîner en tête-à-tête ou le pot de départ de votre ancien collègue licencié. Résultat des courses, face à l’imposant mur de quilles qui s’offre à vous, c’est la roulette russe. Pour éviter tous types de mal de crâne – avant ou après le passage à l’acte –, on vous a préparé un guide pour bien choisir son vin quand vous vous pointez au supermarché du coin.

On ne va pas se mentir : comme vous, on est des branques en pinard. Goûter le plus possible Accepter de lâcher au moins 5 balles Prendre le temps de lire l’étiquette Se méfier des promos. Du pif, du féminisme et du gras. Vivino. La WineTech. Vin immergé en baie de Morlaix Finistère Bretagne. Carnet de vins. Tout sur le vin naturel, vin sans sulfites ajoutés(vin sans soufre), vin sans pesticides. Cocktails_scene. Spiritueux. Fernets, amaros et autres bitters : un guide pour apprendre à boire l'amertume. Il y a un truc qui peut simultanément aiguiser votre palais, ouvrir votre appétit, conclure un repas et vous saouler rapidos.

Fernets, amaros et autres bitters : un guide pour apprendre à boire l'amertume

Tout ça en même temps. Que demande le peuple ? Je parle des « bitters », ces liqueurs comme l’amaro et le fernet, qu’on sert indistinctement en apéritifs ou en digestifs. Peut-être que vous avez déjà trempé vos lèvres dans du Campari, que vous avez déjà sifflé des shots de Fernet-Branca avec un pote barman, peut-être pas. Dans tous les cas, sachez que derrière ces deux arbres susnommés se cache une forêt de liqueurs à l’amertume prononcée.

Autrefois considérés comme dotés de propriétés médicinales, les « bitters » sont surtout reconnus pour la qualité que leurs saveurs ajoutent aux cocktails. Je suis récemment allée voir Sother Teague qui gère Amor Y Amargo, un bar célébrant les « bitters » à New York dans l’East Village. . « Nous leur avons simplement donné deux étiquettes. Comment ça marche ? Voilà donc nos recommandations. Amaro Montenegro Meletti 1870 St. R. Angostura Bitters. Ricard - Site officiel du Pastis de Marseille. «The Big Lebowski»: comment se faire un White Russian comme le Dude. Avec du lait ou de la crème liquide?

«The Big Lebowski»: comment se faire un White Russian comme le Dude

Autant de Kahlua que de vodka? Restez cool: la vraie recette du White Russian est celle qui vous convient le mieux. Le film culte The Big Lebowski, qui fête son quinzième anniversaire cette semaine (le film est sorti le 6 mars 1998 aux Etats-Unis), a provoqué une véritable deuxième jeunesse aux Etats-Unis, et dans une moindre mesure en France, du White Russian (russe blanc en français), le cocktail préféré du personnage principal, le Dude (Jeff Bridges). Que vous décidiez de vous faire un seul russe blanc ou neuf (le nombre de cocktails que le Dude boit dans le film) pour fêter l’anniversaire de votre film préféré, vous vous poserez cette question cruciale: comment fait-on un White Russian dans les règles de l’art?

Christophe Husson, ancien chef barman qui forme aujourd'hui les faiseurs de cocktails de demain au Centre de formation des apprentis (CFA) Médéric à Paris, nous explique sa version de la recette: Grégoire Fleurot Grégoire Fleurot. «The Big Lebowski», ou la petite renaissance du White Russian. Cette semaine, on célèbre les quinze ans de la sortie aux Etats-Unis, le 6 mars 1998, de The Big Lebowski (le film est sorti le 22 avril de la même année en France).

«The Big Lebowski», ou la petite renaissance du White Russian

Si le terme «film culte» est souvent galvaudé, difficile de trouver des arguments convaincants pour exclure les aventures du Dude («le Duc» dans sa douteuse traduction française) de cette catégorie. Après un accueil mitigé des critiques et un flop commercial à sa sortie, le film des frères Coen a aujourd’hui engendré une religion, fait l’objet de nombreux travaux académiques et réunions de fans déguisés dans des bowlings partout aux Etats-Unis et donné une nouvelle jeunesse à un cocktail démodé, considéré par certains comme un vulgaire milkshake alcoolisé: le White Russian (russe blanc en VF). publicité Avec le bowling et le cannabis, cette boisson est un des trois éléments fondamentaux qui structurent le quotidien du personnage du Dude, un glandeur pacifiste vieillissant de Los Angeles interprété avec brio par Jeff Bridges.