background preloader

EMC

Facebook Twitter

Attentat contre Charlie Hebdo : l’éternel recommencement des théories du complot. Les théories du complot ont ceci d’assez extraordinaire : c’est qu’on pourrait les écrire avant même qu’elles ne voient le jour… Dans un éternel recommencement, les conspirationnistes1 pourfendent les « versions officielles », démasquent les « false flags2 », abhorrent les « experts » et doutent de tout… sauf de leur propre schéma de pensée !

Attentat contre Charlie Hebdo : l’éternel recommencement des théories du complot

Avec l’attentat contre Charlie Hebdo, en plus de la tragédie qui touchait plus particulièrement leur profession, les journalistes ont été immédiatement confrontés à ces théories qui fleurissaient partout sur le net. Beaucoup de journaux ont alors entrepris de rapidement les démystifier car, il faut bien le reconnaître, les thèses « dissidentes » autour de l’attentat terroriste du 7 janvier étaient assez fragiles sur le plan de la crédibilité. Cela serait presque anecdotique si tout cela n’avait pris des proportions considérables, poussant même la Ministre de l’Éducation Nationale à s’en inquiéter5. La falsification des images ou des vidéos… Attentats : nos quatre théories du complot préférées. Impôt. EMC .rtfd. 1. Problématique. 1. Ems. Untitled. Quels sont les différents impôts perçus par l'État ?   - Les ressources de l'Etat Découverte des institutions. <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Quels sont les différents impôts perçus par l'État ?   - Les ressources de l'Etat Découverte des institutions

</p> Dans la loi de financesLoi de financesLoi qui détermine, pour un exercice (une année civile), la nature, le montant et l’affectation des ressources et des charges de l’État, ainsi que l’équilibre budgétaire et financier qui en résulte. initiale (LFI) de 2015, les recettes fiscales nettes, c’est-à-dire après les dégrèvements et remboursements d’impôts, du budget général de l’État, s’élèvent à 279 milliards d’euros (Mds€) (soit 95,1% des recettes nettes de l’État). Les recettes fiscales brutes s’élèvent à 378,6 Mds€ et se répartissent comme suit : Parmi les autres impôts directs figurent notamment l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), ainsi que la taxe sur les salaires acquittée par certaines activités (banque, hôpitaux, secteur associatif) exonérées de TVA.

Quels impôts paie-t-on en France et pour quelle utilisation ?. ( Ajout/Modification : 09/10/2015 + 1 réactions ) Impôts > La fiscalité française > Quels impôts paie-t-on en France et pour quelle utilisation ?

Quels impôts paie-t-on en France et pour quelle utilisation ?.

La mondialisation et le développement de l'Union Européenne, avec toutes ses conventions et réformes, n'ont pas cessé de complexifier le système fiscal français. Pour preuve, combien d'impôts et taxes en vigueur en France seriez-vous capable d'énumérer si l'on vous en lançait le défi ? A moins d'être un spécialiste en matière de fiscalité, il est quasiment impossible de dresser une liste exhaustive des impôts et taxes payables en France étant donné qu'il y en a pas moins de 214. Toutefois, afin de les répertorier, les impôts et taxes français peuvent être ventilés en deux catégories, en fonction de leur mode de paiement : les impôts directs et les impôts indirects.

L'impôt sur le revenu pour tous : un socialiste relance le débat. VIDÉO - Le député PS de Seine-Saint-Denis Razzy Hammadi a déposé ce samedi un amendement devant la commission des Finances visant à établir un impôt sur le revenu minimum obligatoire.

L'impôt sur le revenu pour tous : un socialiste relance le débat

En France, moins d'un foyer fiscal sur deux paie l'impôt sur le revenu. Le député socialiste Razzy Hammadi a déposé ce samedi un amendement devant la commission des Finances visant à établir un impôt sur le revenu minimum obligatoire. Interrogé par le Figaro, le député de Seine-Saint-Denis a confirmé cette information du Parisien. Il a précisé avoir déposé deux versions de son amendement: «la première crée une tranche supplémentaire qui devient la première tranche» et entraînerait un «paiement forfaitaire minimum». La deuxième version consiste à «rajouter une ligne à la feuille d'impôt (comme pour la redevance télé) intitulée ‘cotisation civique minimum obligatoire', dont le montant est à fixer par décret». L'idée de faire contribuer tous les Français à l'impôt sur le revenu n'est pas nouvelle.