background preloader

Comment les ménages décident-ils d’affecter leur revenu ?

Facebook Twitter

Biolait, le lait solidaire et biologique. Les nouveaux visages de la consommation. Avec Internet et la crise, notre façon de consommer change, même si la société de consommation a encore de beaux jours devant elle.

Les nouveaux visages de la consommation

Consommation : la nouvelle donne. Depuis les années 1970, le rythme annuel de progression des dépenses des ménages ralentit.

Consommation : la nouvelle donne

En dépit de cette tendance, le niveau des dépenses une fois l’inflation déduite a continué à augmenter au cours des dernières décennies. Depuis les années 1960, la consommation par habitant a été multipliée par plus de quatre. Cette tendance molle peut être liée à la faiblesse conjoncturelle de la croissance économique. Dans ce cas, elle repartira dans les années à venir - même si c’est à un rythme modéré. La consommation, un mode d'expression.

1.

La consommation, un mode d'expression

Un reflet de la structure sociale D’un point de vue (trop) strictement économique, la consommation désigne la finalité du travail : celui-ci servirait à produire les biens et services permettant d’assouvir les besoins des ménages, l’épargne n’étant qu’une consommation reportée à plus tard. Hommes / Femmes : Quelles différences de consommation ? Introduction au dossier consacré aux différences de consommation entre hommes et femmes.

Hommes / Femmes : Quelles différences de consommation ?

Les différences culturelles entre les pays à... Pour démarrer cette série sur les différences culturelles révélées par les habitudes et les routines qui font notre mode de vie, nous avons interrogé des amis dans le monde en leur posant cette question : "qu’apportez-vous comme cadeau quand vous êtes invités à dîner ?

Les différences culturelles entre les pays à...

". Nous avons sélectionné six pays: les Etats-Unis, l’Argentine, l’Italie, La France, l’Inde et la Chine. Voici le résultat de cette enquête informelle. Partager un moment de convivialité… La nourriture arrive en tête de liste dans beaucoup de pays mais avec des motivations différentes. Aux Etats-Unis ou en Europe, ce que l’on amène va être partagé et consommé tout de suite, on contribue à l’expérience collective que constitue le diner et on abolit la distance entre les hôtes et les invités. . … ou souhaiter bonne santé et bien-être à ses hôtes Dans ce pays comme dans d’autre en Asie, la nourriture offerte n’est pas choisie pour le plaisir ou la joie qu’elle va apporter mais pour ses bienfaits pour la santé. Epargne, consommation : les Français restent les fourmis de l’Europe. Bien que possédant déjà un patrimoine moyen parmi les plus élevés d’Europe, les Français ont fait remonter leur taux d’épargne depuis un an.

Epargne, consommation : les Français restent les fourmis de l’Europe

Les baisses d’impôt et l’augmentation du pouvoir d’achat n’ont pas eu l’effet attendu sur la consommation. La France à beau compter 5,5 millions de chômeurs et près de 8,8 millions de personnes considérées en situation de pauvreté, elle peut se flatter d’abriter les ménages ayant l’un des patrimoines les plus important d’Europe. Analyse641310. Entre les cadres et les ouvriers, la consommation classe toujours – Centre d'observation de la société. Chaque année, un ménage français dépense en moyenne 26 600 euros, soit 2 200 par mois, selon l’enquête sur le budget des familles, réalisée par l’Insee en 2011.

Entre les cadres et les ouvriers, la consommation classe toujours – Centre d'observation de la société

Des budgets très différents selon les catégories sociales. Quand les cadres disposent de 42 000 euros à dépenser, les ouvriers n’ont que 24 700 euros. L’étude de la structure de ces dépenses est riche d’enseignements. Monuments et musées : une fréquentation qui diminue – Centre d'observation de la société. La France regorge de lieux de visites culturelles.

Monuments et musées : une fréquentation qui diminue – Centre d'observation de la société

Six Français sur dix de plus de 18 ans ont visité au moins un monument dans l’année, selon le Crédoc (données 2014, voir « pour en savoir plus»). Équitation : troisième sport en France. Le cheval est devenu une passion partagée par beaucoup de Français.

Équitation : troisième sport en France

C'est le troisième sport pratiqué dans notre pays après le football et le tennis. La fédération compte 673 000 licenciés et parmi ces cavaliers réguliers, 83% de femmes. Un sport que l'on peut pratiquer dès le plus jeune âge dans les centres équestres. Il y en a 9 000 sur tout le territoire. Des structures qui se multiplient, en hausse de 16% ces cinq dernières années. L'équitation, ce sont aussi des embauches avec des métiers comme le maréchal-ferrant ou sellier. Le JT. Tendance : tous en selle ! S'élancer au galop en pleine nature, savourer l'ivresse de la liberté en parfaite union avec son cheval, c'est le plaisir de l'équitation.

Tendance : tous en selle !

Un sport particulièrement prisé des jeunes filles comme Julie, 14 ans. Elle pratique depuis dix ans et s'adonne même à la compétition, c'est la cavalière modèle. Julie a commencé avant même d'apprendre à lire. Monter à cheval, une activité longtemps réservée à certains hommes, en particulier l'élite militaire de la cavalerie. Les différences entre la culture alimentaire chinoise et celle française. Les conceptions gastronomiques, les aliments Yin et Yang La Chine et la France, deux nations qui comprennent, non seulement le mieux l’importance de l’alimentation, mais qui savent aussi l’utiliser pour enrichir leur vie.

L’histoire de la gastronomie de ces deux pays est aussi ancienne que leur civilisation, et y tient également une grande place. Avec un plat ou une façon de cuire, on a déjà l’impression de sentir la culture nationale. Hommes et femmes consomment-ils encore différemment ? Fin 2013, le Credoc a publié son enquête annuelle sur la consommation des français. (1) Quelles sont les différences dans les façons de consommer des hommes et des femmes ? Quels postes de dépenses sont encore « genrés » ? Voir l'interview vidéo.