background preloader

Démocratie participative

Facebook Twitter

A Saillans, dans la Drôme les habitants prennent le pouvoir - Kaizen magazine. C’est une première en France : aux municipales de mars 2014, dans ce village, une liste citoyenne s’est présentée et a remporté les élections.

A Saillans, dans la Drôme les habitants prennent le pouvoir - Kaizen magazine

Depuis, la mairie fonctionne de façon innovante suivant un système – pensé par les habitants – à la fois collégial et participatif. Les habitants de Saillans sont à l’image de la Drôme, l’une des dernières rivières torrentielles sauvages d’Europe, qui irrigue leur ravissant village adossé au Vercors : ingouvernables ! Lors des municipales de mars 2014, ils ont présenté une liste collégiale et participative : Autrement pour Saillans… tous ensemble. Démocratie participative : guide des outils pour agir. Mairie de Saillans – Drôme. Animateur : personne chargée d’organiser le déroulement d’une réunion et de l’animer en garantissant la méthode ; extérieure au débats, elle n’intervient jamais sur le « fond », mais seulement sur la « forme » de la discussion.

Mairie de Saillans – Drôme

Commission participative : instance de participation des habitants de Saillans visant une réflexion générale sur un thème donné, la proposition de projets, l’émergence et la hiérarchisation d’actions concrètes. Collégialité : « Système de gouvernement (…) où les décisions émanent d’un organe collectif dont les membres ont des pouvoirs égaux » (Centre National Textuel de Ressources Lexicales, Quisommesnous detaille 12012015. Quisommesnous lexique poursite. Schema fonctionnement detaille 08012015. Gouvernance collegiale et participative. Nous sommes des habitant(e)s et citoyen(ne)s de la commune de Saillans, concerné(e)s par l’avenir de leur village et par la construction d’un bien-vivre-ensemble respectueux de l’autre et de l’environnement (lire la charte de campagne et le parcours effectué sur le site citoyen paysdesaillansvivant.fr) Depuis les élections du 23 mars 2014, nous sommes élu(e)s de la commune.

Gouvernance collegiale et participative

Avec les habitants, nous co-construisons un nouveau mode de gouvernance de la commune, à la fois collégial et participatif. Télécharger une version simplifiée du texte ci-dessous Présentation du diaporama utilisé lors de conférences sur l’expérience et le témoignage de Saillans : Version PDF Deux dérives du fonctionnement traditionnel d’une mairie ont été identifiées, surtout dans les petites communes : d’une part, l’accaparement du pouvoir par le maire et ses adjoints, et d’autre part la faible participation des habitants, sollicités souvent seulement une fois tous les six ans. Une participation animée avec méthode.

A Saillans, les 1 199 habitants ont tous été élus au premier tour ! Démocratie participative: Saillans, village debout. Saillans, un village de 1250 habitants niché dans la vallée de Drôme, est la première commune de France à expérimenter la démocratie participative.

Démocratie participative: Saillans, village debout

Entre le Vercors et le massif des trois becs, la vallée de la Drôme, ses rangées de vignes et sa roche composent un paysage majestueux voire magnétique. Bienvenue à Saillans ! A Saillans, dans la Drôme, l'an II de la démocratie participative. Durant des mois, ses promoteurs avaient mené campagne.

A Saillans, dans la Drôme, l'an II de la démocratie participative

"On a dit aux gens: vous n'allez pas voter pour quelqu'un mais pour un projet que vous allez construire", explique l'un deux, Tristan Rechid.Cet élan collectif a germé sur des combats passés - contre l'implantation d'une supérette ou la fermeture de la gare - dans une commune allergique aux longs règnes. "Saillans reste dans sa tradition où les maires, après un mandat complet, n'ont jamais été renouvelés", regrettait le sortant, François Pégon (MoDem), après sa défaite. " Dans un village de la Drôme, la révolution participative est en marche ! Cet article a initialement été publié dans le journal L’âge de faire.

Dans un village de la Drôme, la révolution participative est en marche !

Mardi 20 mai. Ce soir, l’ambiance est studieuse chez Joachim Hirschler. Attablés dans son salon, six villageois planchent sur un projet de réduction de l’éclairage public : pour éviter le gaspillage d’électricité et la pollution lumineuse, les lampadaires ne resteront plus allumés toute la nuit. Alain a conçu des graphiques permettant de visualiser les horaires – différents selon les saisons et les quartiers. Anne-Laure prend des notes pour l’affiche qui sera placardée dans le village. . « Et si on faisait un achat en gros de lampes de poche à manivelle, que la mairie revendrait à petit prix aux habitants ? Gap ? Fonctionnement collégial plutôt qu’organisation pyramidale « Si j’avais géré seul l’éclairage public, j’aurais choisi des horaires standards », confie Joachim avec son accent allemand.

. « Tu t’attends à une discussion PMU… Et tac tac tac, gommettes ! Mercredi 21 mai. . « Néo » et « anciens » Jeudi 22 mai. À Saillans, les habitants réinventent la démocratie. Pont de l’Ascension, 5 au 8 mai 2016 : Reporterre se met au ralenti.

À Saillans, les habitants réinventent la démocratie

Et relit des articles qu’on a bien aimé, et que vous aimerez peut-être aussi redécouvrir. - Saillans (Drôme), reportage L’eau vive descend droit des montagnes. Assise au bord de la Drôme, Mireille se souvient de la rude bataille face au mépris des édiles. « Le maire nous disait : “C’est moi qui ai été élu, c’est moi qui décide.” On lui a prouvé le contraire », sourit-elle. Les Trois-Becs. « On voulait garder le cœur du village vivant », raconte-t-elle. Des réunions publiques sont organisées à l’approche des municipales de 2014. La mairie de Saillans. Trois idées fortes rassemblent le groupe d’habitants, poursuit Sabine : la transparence, « l’accès de tous à l’information », la collégialité au sein de l’équipe municipale « pour éviter que le maire et le premier adjoint s’accaparent le pouvoir » et la participation des citoyens à la gestion de la commune. « Le régime représentatif confisque la démocratie.

Pierre-Jean. Saillans, une expérience de démocratie directe - Maud Dugrand. Cette commune de la Drôme, 1 200 habitants, a choisi la démocratie participative lors la dernière élection municipale.

Saillans, une expérience de démocratie directe - Maud Dugrand

Depuis six mois, l’équipe élue propose aux citoyens de présider autrement à la destinée de leur village. De mémoire de Saillansons, on n’avait jamais vu ni entendu ça. Une éructation hitlérienne, la voix chevrotante de Pétain, The Partisan, version Leonard Cohen-Noir Désir, les Bérurier Noir : « Jeunesse française, jeunesse immigrée, solidarité » ! Puis la voix de Stéphane Hessel. Enfin, des mots dénonçant la marchandisation du monde, « résister, c’est créer ; créer, c’est résister » . « C’est un feu d’artifice politique. » Nico, prof d’histoire à Montreuil, se réjouit. À la buvette de la place du Prieuré, où les fanfares donnaient l’aubade, les gros caractères d’une affiche prévenaient la population : « Le meilleur accueil est réservé aux étrangers », clin d’œil à une vieille affiche de la fête votive de Saillans de 1919 pour saluer la « der des der ».

Vandoncourt, un village auto-géré depuis 1971 : démocratie participative-délibérative & contrôle populaire. ==> Dossier sur Vandoncourt de Cathy Firmin (pdf de 15 pages) PROBLÉMATIQUE : Démocratie directe, pouvoir aux citoyens.

Vandoncourt, un village auto-géré depuis 1971 : démocratie participative-délibérative & contrôle populaire

Le 28.09.2010. Banqueroutes frauduleuses, crise du climat, chômage, pollutions, exclusions… S’il est un sentiment largement partagé par la population dans son ensemble, c’est bien celui de l’impuissance généralisée du citoyen face aux grands problèmes de notre temps. La démocratie représentative a réussi ce tour de force de détourner le pouvoir de l’individu au profit d’assemblées et d’états sans pouvoirs et sans scrupules face aux diktats économiques de la pensée unique. Le comble du cynisme, ou du ridicule, est atteint, en plus, lorsqu’on le considère comme responsable de tous les maux, et qu’on lui enjoint de changer d’attitude pour sauver la planète : veillez à bien fermer le robinet d’eau quand vous vous lavez les dents ! Tordères : commune autogérée, mode d'emploi - Marion Dumand.

Tordères est connu pour sa démocratie participative.

Tordères : commune autogérée, mode d'emploi - Marion Dumand

Comment le projet et l’équipe municipale se sont-ils constitués ? Aux dernières élections, le maire sortant en avait ras la casquette, et le précédent (qui était resté 14 ans à la mairie), plutôt procédurier et bétonneur, voulait y retourner. On a alors organisé une grande réunion publique, ouverte à tous, même aux enfants et aux ados. On n’a pas réfléchi à qui était de droite, qui était de gauche, même s’il faut bien avouer que la majorité du village vote à gauche. Nous voulions d’abord décider ensemble de ce que nous souhaitions défendre et ensuite déterminer qui serait candidat, disposé à défendre le bien commun et pas ses propres intérêts.

Très vite, des idées essentielles se sont imposées, quant à la constitution de la liste et au fonctionnement de l’équipe municipale : 1. Démocratie Locale (Participative ?) Démocratie Locale (Participative ?) « La démocratie participative est une forme de partage et d'exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique. » Pourquoi vouloir mettre en place une Démocratie Participative ?

Démocratie participative. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de la démocratie participative Etymologie : du grec dêmos, peuple, et kratos, pouvoir, autorité et du latin participatio, participer. La démocratie participative désigne l'ensemble des dispositifs et des procédures qui permettent d'augmenter l'implication des citoyens dans la vie politique et d'accroître leur rôle dans les prises de décision. ¿ Curieuses Démocraties ? Démocratie: les villes au participe futur? Donner aux habitants le pouvoir d'agir est chose fréquente aux Etats-Unis. Depuis des décennies, les communautés ont pris l'habitude de faire pression sur les pouvoirs publics pour faire valoir leurs droits. L'«empowerment» (littéralement prise de pouvoir) est chez eux un pilier du pacte qui lie citoyens et dirigeants.