background preloader

Perception

Facebook Twitter

Cerveau et Perception de la Réalité 2/3. Cerveau et Perception de la Réalité 3/3. Cerveau et Perception de la Réalité 1/3. Why am I hallucinating? Cécité au changement. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cécité au changement

La cécité au changement est due au mode de fonctionnement du cerveau, qui implique que celui-ci fait non pas une représentation détaillée du monde, mais une représentation lacunaire faite d'observations partielles. Ainsi, la représentation du monde constamment construite par le cerveau ne s'applique à modéliser des éléments que s'ils sont, a priori, importants et intéressants pour le futur.

Le cerveau ne peut alors pas remarquer un changement qui a eu lieu sur un élément qu'il considère sans importance, d'où le nom de « cécité au changement ». Il ne faut pas se méprendre sur le nom de « cécité » car, même si la vue reste le sens dominant[1], cette lacune ne vient pas de l'œil mais bien du traitement de l'information par le cerveau, et par conséquent affecte tous les sens. Apophénie. Il y a actuellement un débat contradictoire sur la question de savoir si les expériences inhabituelles sont des symptômes de troubles mentaux, si les troubles mentaux sont une conséquence de ces expériences ou si les personnes ayant des troubles mentaux sont particulièrement sensibles voire recherchent ces expériences.

Apophénie

Peter Brugger, du Départment de Neurologie de Hôpital Universitaire de Zurich, définit l'apophénie comme une perception spontanée de rapport et de significations à partir de phénomènes sans aucune relation. Le terme a été inventé par K. Conrad en 1958. Brugger donne des exemples d'apophénie extraits de Occult Diary d'August Strindberg, le propre compte-rendu du dramaturge sur son épisode psychotique : Il vit “deux insignes de sorcellerie, la corne de chèvre et le balai” sur un rocher et se demanda “quel démon cela pouvait-il bien être, qui [les] avait mis.... juste ici, sur mon chemin ce matin précis.” This Lens Could Give You Superhuman Vision. Atteinte de synesthésie, elle peut voir la musique. Elle a décidé de peindre ce qu'elle entend.

Melissa McCracken est synesthète.

Atteinte de synesthésie, elle peut voir la musique. Elle a décidé de peindre ce qu'elle entend.

Atteinte de synesthésie, un phénomène neurologique rare, elle peut notamment voir les sons, qui pour elle, ont une certaine forme, une certaine couleur et sont aussi en mouvement. Pour un synesthète, deux ou plusieurs sens sont associés. Par exemple, les lettres de l’alphabet peuvent paraître colorées avec une couleur bien spécifique pour chaque lettre. La synesthésie est connue et étudiée depuis le 18e siècle, mais c’est surtout à la fin du 20e que le phénomène a commencé à être pris au sérieux par les scientifiques. Aujourd’hui, 152 formes de synesthésies différentes ont été répertoriées.

“En tant que synesthète, la musique que j’entends est traduite en un flux de textures et couleurs. Notre perception du monde varie selon la langue qu'on emploie. Une récente étude a montré que notre manière de penser varie selon la langue qu’on emploie.

Notre perception du monde varie selon la langue qu'on emploie

“Non Jean Neige, tu ne sais absolument rien” En parlant une seconde langue, on a généralement l’impression de changer légèrement de comportement, d’agir et de réagir un peu différemment, comme si on découvrait un nouvel aspect de sa propre personnalité. Une récente étude publiée dans Psychological Science a d’ailleurs décrit avec précision en quoi la langue influe sur les individus, en se concentrant sur les effets qu’elle peut avoir sur le mode de pensée. Elle a été menée par sept chercheurs, et notamment le professeur de linguistique Panos Athanasopoulos, avant d’être rapportée par Mashable. There Is No Time. There Never Was and There Never Will Be. By: Josh Richardson, Prevent Disease Everything exists in the present moment and it’s a fundamental principle of the Universe that many of our scientists are still trying to grasp.

There Is No Time. There Never Was and There Never Will Be

Time does not actually exist and Quantum Theory proves it. Michael Shermer: The pattern behind self-deception. Michael Shermer: Why people believe weird things. Why am I hallucinating? 5 Surprising Ways Your Language Affects How You Think. Most linguists agree that, to some extent, the languages you speak play a role in shaping how you see the world.

5 Surprising Ways Your Language Affects How You Think

If you speak German, you might be a little more pragmatic; if you speak French, you might be just a touch more emotional; if you speak Klingon, you might be a bit of a virgin -- you see where we're going with this. But you might be surprised about the extent that your brain is wired differently depending on whether you think thoughts in Japanese, English, or Swahili. For example ... How Do You Know? Pourquoi vous voyez ce que vous voyez quand vous êtes sous trip. Texture Breathing from Form Constant on Vimeo.

Pourquoi vous voyez ce que vous voyez quand vous êtes sous trip

Vous avez avalé deux buvards de LSD il y a trois heures et ils commencent à sérieusement faire effet. D’ailleurs, tout est bizarre autour de vous, et les gens ont l’air légèrement différents. Ce n’est pas la première fois que vous prenez de l’acide mais vous n’êtes pas non plus un habitué. Vous n'êtes qu'une goutte d’eau dans l’océan des psychonautes de bac à sable qui s’envoient ce genre de jus dans le cerveau de temps en temps. Vous êtes électrique. Voilà le genre de distorsions optiques, d’hallucinations visuelles et d’altérations de la perception qui transforment ces longs voyages intérieurs colorés en de bonnes grosses doses de rire.