background preloader

Formation à distance

Facebook Twitter

Tutorat, suivi à distance. Favoriser l’engagement des participants en formation constitue l’un des défis majeurs pour la majorité des formateurs.

Tutorat, suivi à distance

Cependant, à force de se concentrer sur les moyens à mettre en oeuvre pour favoriser l’engagement durant la formation, on oublie parfois un élément essentiel : si on ne met pas en place les conditions pour que cet engagement s’inscrive dans la durée, les bénéfices d’apprentissage pour les participants risquent fortement d’en pâtir. Intervenants en FAD : éloignés mais bien présents. Celle ou celui qui se forme à distance le fait pour diverses raisons.

Intervenants en FAD : éloignés mais bien présents

Cela peut être pour compléter sa formation en cours, en amorcer une en parallèle à sa vie professionnelle ou simplement pour le plaisir d'apprendre. Mais s'il est smple de s'inscire à une formation en ligne, il ne l'est pas autant de la mener jusqu'au bout. Seul chez lui à devoir effectuer travaux et lectures sans supervision, l'étudiant risque bien de décrocher. Tutorat en FOAD : introduction. Mis à jour le (Mardi, 14 Juillet 2009 19:28) Ecrit par Anna Etymologie Du latin tutor = défenseur, protecteur, gardien Définitions du Petit Robert,1995 "Personne chargée de veiller sur un mineur ou un incapable majeur, de gérer ses biens et de le représenter dans les actes juridiques".

Tutorat en FOAD : introduction

"Enseignant qui suit, assiste et conseille particulièrement un élève ou un groupe d'élèves". Autres termes : mentor : terme utilisé au Québec (le mentor est un pair, non un enseignant) animateur-facilitateur : cette dénomination fait référence à une des fonctions du tuteur, l'accompagnement méthodologique. Les formes historiques du tutorat Selon les époques, le tutorat a revêtu plusieurs acceptions en même temps qu'il a désigné différentes personnes comme "tuteur". Actuellement en dehors de la FOAD, le tutorat recouvre, en France plusieurs types d'activités, parmi lesquelles : le tutorat universitaire : il est assuré par des étudiants de deuxième ou de troisième cycle qui accueillent ceux de première année.

Les bonnes pratiques du elearning. Je suis tombé sur une étude intéressante relayée sur le portail Skoden.

Les bonnes pratiques du elearning

Actu de qualité à première vue… Revenons donc sur cette étude. « Jacques Desjardins, président fondateur de ViVa Innovation, une entreprise de gestion de formations en ligne au Québec, présente dans ce diaporama les éléments fondamentaux de la mise en place du e-learning en entreprise. » Premières questions/remarques : Cette étude menée par des québécois s’adapte t’elle aux marchés européens et français ? Les premières affirmations me font grincer des dents. Mais le contenu global de l’étude est très intéressant et pertinent sur certains points. Les 5 bonnes pratiques pour une formation en ligne réussie :avoir une stratégie de formation clairement définie dès le début. Concernant ces pratiques émergentes, je suis partagé.

Dans les cours à distance autorythmés : la difficulté de communiquer. 1Dans le contexte des préoccupations traditionnelles portant sur la persévérance et la réussite en formation à distance et dans le cadre d’une recherche de type design-based menée à la TÉLUQ, nous avons introduit un environnement de réseautage social et de visioconférence web dans deux cours.

Dans les cours à distance autorythmés : la difficulté de communiquer

En fournissant aux étudiants des modes plus diversifiés et accessibles d’encadrement, nous visions à diminuer le sentiment d’isolement et à favoriser la perception de présence sociale. 2Le présent article exposera d’abord la problématique qui est à l’origine de cette recherche, en explicitant les aspects liés à l’encadrement, à l’isolement et à la communication. 1. La problématique 3La formation à distance et ses différentes variantes jouissent d’une popularité sans précédent (Dilworth et al., 2012 ; UQ, 2004).

Proposition de critères de proximité pour l’analyse des dispositifs de formation médiatisée. 1La situation de formation à distance interpelle de toutes parts de nombreux chercheurs, dont Jacquinot-Delaunay (2010), Jézégou (2010), Henri (2011), Peraya, (2011) ou Guillemet (2011), qui s’interrogent, entre autres, sur sa nature, ses modalités, son articulation et son évolution.

Proposition de critères de proximité pour l’analyse des dispositifs de formation médiatisée

E-learning : comment impliquer l’apprenant à distance. Depuis plusieurs années, de plus en plus d’entreprises proposent des e-learning à leurs salariés.

E-learning : comment impliquer l’apprenant à distance

D’après l’enquête réalisée par now.be et l’awt, 84 % des entreprises de plus de 500 collaborateurs proposaient ou commençaient à proposer des parcours de formation en ligne en 2012. Cependant, les e-learning ne fonctionnent pas toujours. C’est notamment le cas des e-learning dans le domaine des langues dont le taux d’abandon s’élève à 80 %. Comment expliquer un tel échec ? L’e-learning ou formation à distance n’est pas toujours efficace notamment parce qu’il peut être difficile de motiver les apprenants. . – Expliquer dès le début les objectifs précis et concrets de l’e-learning, c’est-à-dire ce que l’apprenant saura faire ou connaîtra à la fin du module. . – Segmenter l’e-learning en modules d’une durée maximale de 20 minutes. . – Adapter le niveau et le discours à la cible. Distances, absence, proximités et présences : des concepts en déplacement. 1Il y a près de 20 ans, Geneviève Jacquinot examinait les défis de la formation à distance face aux changements qui s’annonçaient alors aux plans de la formation, mais aussi économique, social et technologique : elle se proposait d’interroger, au plan pédagogique, le concept clé de la formation à distance, précisément celui de distance dont on sait qu’il est avant tout un concept pédagogique (Moore, 1993, p. 23).

Distances, absence, proximités et présences : des concepts en déplacement

Elle identifiera et analysera six types de distance montrant comment ce concept initial avait évolué. L’enjeu majeur se situe dans la nécessité d’en finir avec une certaine conception de la technologie, plus précisément de la médiation technologique qui vise à « triompher de l’absence » (1993, p. 64). L’auteure reviendra sur cette thématique en 2002 dans sa contribution, « Absence et présence dans la médiation pédagogique ou comment faire circuler les signes de la présence », au livre dirigé par Roger Guir. 1.1 De la distance aux distances.