background preloader

Stakhanov, héros de propagande

Facebook Twitter

Worker Motivation in the Old Soviet Union. Héros. Alekseï Stakhanov. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alekseï Stakhanov

Le mineur soviétique Alekseï Stakhanov vers 1935. Il parait que son véritable prénom n'était pas Alekseï, mais Andreï ou Aleksandr. L'erreur de frappe dans l'article de La Pravda relatant son exploit l'aurait rebaptisé. A ce propos, selon une version, Stakhanov aurait écrit une lettre à Staline demandant la rectification à quoi ce dernier aurait répondu que La Pravda ne commettait pas d'erreurs. Selon l'autre version, c'était Poskrebytchev le secrétaire particulier de Staline qui aurait évoqué le sujet et là aussi Staline aurait dit "Alekseï... un beau prénom russe, il me plait tout autant" après quoi Stakhanov serait devenu officiellement Alekseï [1]. Carrière[modifier | modifier le code] Entre 1936 et 1941, Stakhanov étudia à l'Académie industrielle de Moscou. Stakhanov fut député du premier Soviet suprême. Références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Magazine Cover: Alexei Stakhanov - Dec. 16, 1935 - Russia. Alexei Stakhanov. Un héros soviétique : Alexeï Stakhanov. Dimanche 21 septembre 7 21 /09 /Sep 21:29 J’ai évoqué en cours avec mes TL, la figure d’Alexeï Grigorievitch Stakhanov, symbole de l’ouvrier soviétique repoussant au nom du communisme les limites du travail humain.

Un héros soviétique : Alexeï Stakhanov

Dans les années 30, Alexeï travaille dans les mines de charbon de Kadiyivka dans le bassin du Donbass en Ukraine. Le 31 août 1935, muni de son perforateur (marteau piqueur portatif), il extrait 102 tonnes de combustible lors d’un concours de productivité organisé par les jeunesses communistes ("Komsomols"). Les objectifs à remplir sont alors de 7 tonnes. Et le 9 septembre il double son record extrayant 227 tonnes de houille à la pointe de son perforateur. Personnage sympathique, dont le sourire franc est éminemment photogénique, Stakhanov devient l’emblème de l’homme nouveau soviétique tel que le pouvoir l’idéalise. Il fait des tournées d’explication de ses méthodes dans le pays. Lorsqu’il meurt en 1977, c’est une légende.

Peinture officielle idéalisant l'exploit de Stakhanov. Le 'stakhanovisme' et la mobilisation des classes ouvrières dans le cadre de la planification industrielle en URSS - Jalons pour l'histoire du temps présent. Véritable "héros du travail", le mineur Alexis Stakhanov est montré par le régime soviétique comme un exemple à suivre afin que tous les travailleurs se mobilisent en faveur de l'essor industriel.

Le 'stakhanovisme' et la mobilisation des classes ouvrières dans le cadre de la planification industrielle en URSS - Jalons pour l'histoire du temps présent

L'une des principales limites du premier plan quinquennal en URSS (1928-1933) concerne l'insuffisante qualification de la main-d'oeuvre industrielle, constituant un obstacle important à la hausse des rendements et de la productivité. Dans le cadre du second plan (1933-1937), un effort important est appliqué dans ce domaine avec la création de nombreuses écoles techniques pour assurer la formation et le perfectionnement des ingénieurs et ouvriers qualifiés. Il est également décidé d'élever au rang d'exemple national des "héros du travail", qui augmentent la productivité par leurs initiatives personnelles. Fabrice Grenard. Héros du travail socialiste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Héros du travail socialiste

Médaille de Héros du travail socialiste Le titre de Héros du Travail Socialiste (en russe : Герой Социалистического Труда) est une distinction qui était décernée dans les pays communistes comme l'URSS, la Roumanie ou la RDA. Elle était la plus haute distinction récompensant des travaux exceptionnels pour l'économie nationale ou la culture. Il conférait un statut identique au titre de Héros de l'Union soviétique qui était attribué pour des actions héroïques, mais qui contrairement à ce dernier, ne pouvait pas récompenser des citoyens étrangers. Le titre fut institué par décret du Præsidium du Soviet suprême le 27 décembre 1938, son premier récipiendaire fut Joseph Staline, le 20 décembre 1939.

Jusqu'au 1er septembre 1971, 16 245 personnes avaient reçu le titre de Héros du travail socialiste (dont 4 497 femmes), 105 personnes (dont 25 femmes) s'étaient vu attribuer ce titre deux fois ou plus. Récipiendaires[modifier | modifier le code]