background preloader

Combat religions dans le monde

Facebook Twitter

Les jihadistes plus nuisibles à l'islam que les caricatures, selon le Hezbollah. •Beyrouth (AFP) Le chef du Hezbollah chiite libanais a estimé vendredi que les jihadistes qui sévissent dans le monde portaient davantage atteinte à l'islam que les ?

Les jihadistes plus nuisibles à l'islam que les caricatures, selon le Hezbollah

Uvres se moquant de Mahomet, sans évoquer le massacre à Charlie Hebdo. "En ce moment, il est plus que jamais nécessaire de parler du prophète en raison du comportement de certains groupes terroristes qui se revendiquent de l'islam", a affirmé Hassan Nasrallah, dont le parti chiite combat des mouvements jihadistes sunnites en Syrie aux côtés du régime de Bachar al-Assad. "A travers leurs actes immondes, violents et inhumains, ces groupes ont porté atteinte au prophète et aux musulmans plus que ne l'ont fait leurs ennemis (...), plus que les livres, les films et les caricatures ayant injurié le prophète", a ajouté le chef du Hezbollah, dans un discours télévisé à l'occasion d'un parrainage d'une association de charité par son parti. "Ce sont les pires actes ayant nui au prophète dans l'histoire", a poursuivi Hassan Nasrallah. L’imam Tareq Oubrou s’insurge : «Le hijab n’a rien de sacré» «Je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure.

Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole, parce qu’il donne une image négative de la façon dont l’islam perçoit la femme», a déclaré Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, dans une interview accordée àL’Express. Religieux érudit, cet imam français d’origine marocaine, prône un islam moins «tape-à-l’œil» et appelle à un ajustement des pratiques rituelles avec les réalités de la société. «Cette tendance à tout ritualiser conduit certains fidèles à parler plus de la pratique que de Dieu lui-même», regrette-t-il.

Ce fils d’instituteur marocain, élevé aux confluents de la tradition musulmane et de la modernité occidentale, n’hésite pas à s’en prendre aux «ignares qui déterminent aujourd’hui ce qui est orthodoxe». Auteur du livreUn imam en colère, Oubrou dénonce vivement «l’islam d’apparence», affirmant que le plus important n’est ni le look ni la tenue vestimentaire, mais plutôt la foi. Pressions sur Québec en faveur d'une cour islamique. Après l'Ontario, le débat sur la charia se transpose au Québec.

Pressions sur Québec en faveur d'une cour islamique

Depuis quelques semaines, la mouvance islamiste fait des démarches auprès du ministre de la Justice, Jacques P. Dupuis, pour que celui-ci officialise l'instauration d'une instance d'arbitrage et de médiation qui rendrait ses décisions en vertu de la charia, la loi islamique. Cette cour religieuse porterait le nom de Conseil de la charia, indique Salam Elmenyawi, le président du Conseil musulman de Montréal, un regroupement d'une quarantaine de mosquées et d'organisations musulmanes à l'origine du projet.

La législation québécoise permet déjà un arbitrage religieux sur les questions commerciales mais l'interdit pour ce qui est des différends familiaux. Dans ces cas, seule une médiation est autorisée. Les musulmans sont-ils manipulés ? Par Hassan Iquioussen : Société. Ah oui.

Les musulmans sont-ils manipulés ? Par Hassan Iquioussen : Société

Là, j'adhère complètement. Là, il est cohérent. Là, il y a une cohérence entre les deux bibles et le coran. Quand on écoute les musulmans, ils sont les premiers à dire qu'il faut avoir lu et connu les deux Bibles avant de se mettre dans le Coran. Mais en vérité, combien ont lu les 3 livres ? Normalement le Nouveau testament qui nous apprend l'amour de Dieu, nous permet aussi d'avoir un esprit critique. Quand je dis souvent que je suis contre la religion car elle est tenue par des hommes, ben voilà, il vient de le dire.

Théière de Russell. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théière de Russell

Photomontage reprenant l'une des illustrations de la plaque de Pioneer et remplaçant le parcours de la sonde par la théière de Russell. La phrase I want to believe est, entre autres, une référence à la série télévisée The X-Files. L'idée est une hypothétique théière en orbite autour du Soleil, entre la Terre et la planète Mars ; selon Russell, y croire (et demander aux gens d'y croire) sous prétexte qu'il n'est pas possible de prouver sa non-existence est insensé. La théière de Russell est une illustration du rasoir d'Ockham. Le concept de la théière de Russell a été extrapolé au comique, plus particulièrement au travers de la Licorne rose invisible, du Monstre en spaghettis volant et du culte du Canard en plastique jaune de Leo Bassi[1].

Principe[modifier | modifier le code] Selon Bertrand Russell[modifier | modifier le code] Dans un article intitulé « Is There a God? Selon Richard Dawkins[modifier | modifier le code] Le foulard et l'égalité. Au Québec, l'égalité entre les hommes et les femmes est bien précaire et récente.

Le foulard et l'égalité

L'égalité politique date de 70 ans. Hebdo n° 1169 du 28 mars 2013. Les dieux sont de retour. L’éveil de l’“islam politique” à partir de 2001 a contraint les autres religions, chrétiens en tête, à se positionner sur l’échiquier géopolitique.

Les dieux sont de retour

Face à la crise des idéologies, les Eglises traditionnelles aspirent, dans de nombreux pays, à peser sur les choix politiques. Le philosophe allemand Jürgen Habermas parle de “civilisation postséculière” : celle qui tient compte de l’importance persistante de la religion dans des sociétés pourtant profondément laïcisées.