Au-delà du PIB

Facebook Twitter

Redéfinir la prospérité. Jalons pour un débat public. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Arnaud Notre conception de la prospérité est "gravement problématique", entendent montrer les auteurs de ce livre, qui nous invitent à repenser le concept en profondeur.

Redéfinir la prospérité. Jalons pour un débat public

Un défi de taille, puisqu'il s'agit ni plus ni moins de remettre en question le rapport que nous établissons entre nature et culture. Prospère vient de prosperus en latin, qui signifie conforme ou favorable aux espérances, aux attentes, rappelle Isabelle Cassiers, professeur à l'Université catholique de Louvain (Belgique), dans l'introduction de l'ouvrage auquel ont participé une quinzaine de chercheurs de tous horizons. La prospérité désigne un état heureux, mais aussi une situation d'abondance, d'opulence. Peut-on dénouer le lien entre prospérité et croissance ? Telles sont les questions essentielles abordées, sachant que l'on ne tombe pas amoureux d'un taux de croissance, mais que les recherches d'un "au-delà du PIB" restent aujourd'hui bien tâtonnantes. Un pays plus riche... et moins prospère. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Frédéric Lemaître Dans l'univers très classique des économistes allemands, Hans Diefenbacher fait tache.

Un pays plus riche... et moins prospère

Bien que "Professeur Docteur", cet enseignant de l'université d'Heidelberg a longtemps fait figure de marginal. Ses cheveux en bataille, son look d'éternel étudiant et le lieu pour le moins inhabituel où il reçoit ses visiteurs berlinois - l'imposante Maison de l'Eglise protestante - n'y sont pas pour rien. De plus, Hans Diefenbacher mène depuis près de trente ans des recherches qui, jusqu'ici, intéressaient peu de monde : la création d'un indice qui mesure la prospérité du pays au-delà du produit intérieur brut. Un graphique lui sert de pièce à conviction : alors que les Allemands ne cessent de s'enrichir depuis les années 1950, c'est en 1976 qu'ils ont été les plus nombreux (62 %) à se dire satisfaits de leur situation. Hans Diefenbacher fait partie des précurseurs qu'a inspirés le Club de Rome. Hans Diefenbacher a été auditionné.

Lemaitre@lemonde.fr. Beyond GDP - International Initiative. FAIR - IDIES - Institut pour le développement de l’information é. Institut pour le développement de l’information économique et so. L’inépuisable controverse sur « le » chiffre du chômage En se donnant comme objectif d’« inverser la courbe du chômage » fin 2013, François Hollande a fait des chiffres du chômage le principal critère sanctionnant la réussite ou l’échec de l’action présidentielle.

Institut pour le développement de l’information économique et so

Mais de quelle courbe parle-t-on ? La mesure du chômage ne fait pas consensus et deux sources se concurrencent, celle de l'Insee et celle de Pôle emploi. Cette note n°27 de l'Idies fait le point sur les différentes manières de mesurer le chômage. Chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Compte rendu de la conférence-débat « À quoi servent les chiffres ? ...lire la suite Compte rendu vidéo des 6e rencontres annuelles de l'Idies qui ont eu lieu à Lyon, le 15 novembre 2013, dans le cadre des Journées de l'économie. ...lire la suite Note de travail n°26 - décembre 2013Du 26 mars 2013 au 5 janvier 2014, la cité des sciences et de l’industrie, à Paris, accueille une exposition qui se veut pédagogique sur l’économie.

Rapport Stiglitz - Sen. Revue du MAUSS permanente. Revue du mauss.com.

Penseurs

Rapport partage VA - INSEE 2009. Mise à jour : juin 2009 Ce rapport rassemble les principaux éléments de diagnostic sur le partage de la valeur ajoutée, le partage des profits et les écarts de rémunérations en France.

Rapport partage VA - INSEE 2009

Il s'inscrit dans une perspective longue, intégrant, dans la mesure du possible, des éléments de comparaison internationale. Il s'efforce d'analyser l'évolution des rémunérations en France, caractérisée notamment par une relative stabilité de la part des salaires dans la valeur ajoutée et un faible dynamisme salarial. Le rapport accorde, enfin, une attention toute particulière à la dispersion des situations au niveau microéconomique, tant du côté des ménages que des entreprises. Figures du résumé.