background preloader

Géologie

Facebook Twitter

Eruption volcanique en Sibérie - 250 millions d'années. Il y a 250 millions d'années, la lave a recouvert un territoire grand comme quatre fois la France.

Eruption volcanique en Sibérie - 250 millions d'années

Le nord de la Sibérie centrale est la plus vaste zone volcanique de la Terre. Il y a 250 millions d'années, d'immenses quantités de laves basaltiques se sont écoulées dans cette région sur plus de 2 millions de kilomètres carrés et sur une épaisseur moyenne de 2 km. Des couches de 4 km ont été mesurées dans le Nord sibérien, leur épaisseur diminuant vers le sud-est autour de 1,5 km.

Depuis une trentaine d'années, plusieurs scientifiques ont émis l'hypothèse que ces gigantesques éruptions pourraient être à l'origine de l'extinction survenue à la fin du Permien, il y a 250 millions d'années, de près de 90% des espèces vivantes. Cette hypothèse est renforcée aujourd'hui par les analyses chimiques des laves sibériennes effectuées par une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Des chiffres effarants. Astéroïde tueur de dinosaures et trapps du Deccan en Inde - 66 millions d'années. Les trapps du Deccan ont formé un empilement de couches de laves comme celles-ci, datant de 66 millions d’années et situées près de la ville de Mahabaleshwar, en Inde.

Astéroïde tueur de dinosaures et trapps du Deccan en Inde - 66 millions d'années

Avec le volume des écoulements, il serait possible de recouvrir entièrement la Californie sur une épaisseur de 1,6 km. © Mark Richards L'astéroïde tueur de dinosaures a pu déclencher les trapps du Deccan - 3 Photos Pour expliquer l’extinction massive de la fin du Crétacé, marquée par la célèbre disparition des dinosaures, qui s'est déroulée entre 65 et 66 millions d’années, les scientifiques invoquent à la fois l’impact d’un astéroïde et une séquence d’intenses éruptions volcaniques survenues à la même période, dans l’ouest de l’Inde et connues sous le nom de trapps du Deccan.

Selon les chercheurs, les deux événements ont considérablement fragilisé notre biosphère mais l'un d'entre eux ne serait-il pas le principal responsable ? Au moins quatre extinctions massives associées à d’énormes éruptions volcaniques. Super-volcan Toba -73 000 ans. Le lac Toba Après la nuée ardente que nous avons vécue de près, nous décidons d'aller passer quelques jours au lac Toba.

Super-volcan Toba -73 000 ans

Ce lac est très célèbre chez les volcanophiles, car il s'agit de la plus grande caldeira du monde : le magma émis lors de sa dernière éruption il y a 73000 ans, a créé un vide souterrain, qui a entraîné par effondrement la création d'un cratère de 100km de long, 30km de large et 500m de fond. Difficilement imaginable. D'ailleurs, l'humanité a failli disparaître et après un hiver de 10 ans, il ne restait plus qu'environ un millier d'hommes sur l'ensemble de la terre.

En chemin vers le Sud, nous faisons une halte à Dokan, village traditionnel batak qui nous permet d'admirer et de visiter de nombreuses maisons traditionnelles, encore habitées. La théorie de l’hydroplaque. Comment des palmiers ont ils pu pousser dans l’Antarctique?

la théorie de l’hydroplaque

C’est ce que nous explique cet article où, la théorie de la dérive des plaques tectoniques est remise en question. Merci à Plouf et à Kita pour le lien. Le super-volcan de Yellowstone cache un énorme réservoir de magma. Une équipe de vulcanologues américains vient de publier sa récente découverte, un gigantesque réservoir de magma qui se situe sous le super-volcan de Yellowstone, dans le nord-ouest des États-Unis, à 45 km de profondeur.

Le super-volcan de Yellowstone cache un énorme réservoir de magma

Une découverte qui va permettre de mieux évaluer les risques sismiques et volcaniques. Analysée et publiée dans la revue Science, la découverte de ce gigantesque réservoir de magma situé sous le super-volcan de Yellowstone va permettre de mieux évaluer les risques sismiques et volcaniques, la précédente éruption remontant à 640 000 ans. La présence de ce réservoir était soupçonnée, mais n’était jusque là pas encore documentée. Celui-ci se situe à 45 km de profondeur, et fait une taille de 19 km de haut sur 64 km de long et 40 km de large.

Il se situe sous la chambre magmatique du super-volcan qui elle mesure 10 400 km³, et selon les vulcanologues, les roches qu’il contient et qui sont en partie fondues pourraient remplir 11,2 fois le Grand Canyon. Le réveil d'un supervolcan prendrait moins de 100 ans ! L'île de Santorin avec sa caldeira centrale. © Nasa.

Le réveil d'un supervolcan prendrait moins de 100 ans !

Le permafrost. Le permafrost (ou pergélisol) est un terme géologique qui désigne un sol dont la température se maintient en dessous de 0°C pendant plus de deux ans consécutifs.

Le permafrost

Il représente 20% de la surface terrestre de la planète. Le permafrost est recouvert par une couche de terre, appelée « zone active », qui dégèle en été et permet ainsi le développement de la végétation. Fonte du permafrost et réchauffement climatique : un cercle vicieux Particulièrement présent en Alaska et en Sibérie, le permafrost est victime du réchauffement climatique. Les températures moyennes en Sibérie auraient augmenté de 2 à 3 degrés ces trente dernières années, provoquant son dégel partiel. Ringwoodite. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ringwoodite

Un échantillon de ringwoodite bleu, sa plus grande dimension est d'environ 150 micromètres. Le minéral a été identifié la première fois dans la météorite de Tenham en 1969[5]. Il a été nommé en l'honneur du spécialiste des sciences de la Terre Ted Ringwood (en) (1930-1993), qui a étudié les transitions de phase polymorphiques de l'olivine et du pyroxène, communs dans le manteau terrestre, à des pressions et températures élevées.

En 2014, un diamant[4]provenant de grandes profondeurs est trouvé à Juína, Mato Grosso, au Brésil.