background preloader

Comment s'informent nos élèves ?

Facebook Twitter

Les enfants font plus attention que leurs parents à ce qu'ils postent sur le net. Des chercheurs des universités de Washington et du Michigan ont mené une étude sur le sujet.

Les enfants font plus attention que leurs parents à ce qu'ils postent sur le net

Vous, parents qui postez des photos et vidéos de vos enfants sur le net, savez-vous qu’ils pourraient bien vous le reprocher plus tard? Une équipe de chercheurs universitaires a mené une étude, relayée par la section Well du New York Times, sur les règles que les individus se donnent quant au partage en ligne de photos ou vidéos mettant en scène leur famille. Et la conclusion est étonnante: ce sont les enfants qui font le plus attention. Ils sont de plus en plus nombreux, les parents, qui, émus ou amusés par le scènes du quotidien où leur nourrisson apprend à marcher, fait une crise de colère, ou encore se tache en mangeant une glace, les filment ou les photographient avant de partager le tout sur le net, via leurs comptes Facebook, Twitter, ou encore YouTube. Certaines comptes Instagram de mamans deviennent même très suivis pour les jolies photos qu’elles postent de leurs enfants. Paranoïa. Les ados cherchent de plus en plus souvent les informations sur internet. Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot.

Étude Ipsos : les jeunes, Internet et les réseaux sociaux. L’institut Ipsos a réalisé une étude pour mieux cerner l’usage des nouvelles technologies par les jeunes de moins de 19 ans.

Étude Ipsos : les jeunes, Internet et les réseaux sociaux

Le constat est sans appel : l’hyper-connexion des jeunes s’intensifie. 13h30 par semaine sur Internet pour les 13-19 ans. Description des différents types de médias sociaux. Voilà maintenant plusieurs années que l’on nous parle des médias sociaux.

Description des différents types de médias sociaux

Plusieurs années que l’on théorise sur l’évolution des usages et la transformation du rapport entre les utilisateurs et les marques. Plusieurs années que l’on oppose médias sociaux et médias traditionnels. Il ne faut cependant pas perdre de vue que les médias sociaux sont composés d’une infinité de services et qu’ils ne s’appréhendent donc pas comme une entité cohérente (cf. Panorama des médias sociaux 2011). Autant il existe un nombre restreint de médias traditionnels (TV, radio, presse), autant il existe de fortes disparités entre les différents types de médias sociaux. Je vois ainsi bien trop souvent l’amalgame qui est fait entre réseaux et médias sociaux.

Faisant suite à ma précédente définition des médias sociaux (dans sa globalité), j’aimerais partager avec vous mes définitions des différents types de médias sociaux. Réseau social : Site à l’accès restreint où chaque utilisateur possède un profil. Panorama des médias sociaux 2013 — Documentation (CDI) Médias traditionnels ou numériques : les 10 choses à savoir sur la façon dont on s’informe en 2015. Le Reuters Institute for the Study of Journalism a publié fin juin son rapport 2015.

Médias traditionnels ou numériques : les 10 choses à savoir sur la façon dont on s’informe en 2015

Un rapport très attendu chaque année parce qu’il est le seul outil qui analyse à l’échelle mondiale les usages en matière d’accès à l’information. Et parce que l’échantillon d’étude est impressionnant, donc cohérent et pertinent. Pour cette édition, plus de 20.000 personnes ont été interrogées dans 12 pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, France, Espagne, Italie, Irlande, Danemark, Finlande, Brésil – urbain –, Japon, Australie) entre fin janvier et début février 2015.

De 1.509 personnes en Finlande à 2.295 aux Etats-Unis, en passant par 1.991 individus en France, ont été sondés. Cette étude confirme de manière scientifique (ce qui n’est jamais inutile) quelques évidences d’usages remarquables au quotidien : l’explosion du smartphone ou encore la prépondérance des réseaux sociaux. 1. L’usage du smartphone pour accéder à l’information ne cesse d’augmenter. Dossier medias sociaux Dgesco novembre 2011 200801. Comment j'ai pris un coup de vieux en regardant le portable des ados. Déjà cinq ans que je me suis dédié corps et âme au suivi de l'actualité des nouvelles technologies pour "L'Obs".

Comment j'ai pris un coup de vieux en regardant le portable des ados

Cinq années où de nombreux smartphones sont passés entre mes mains, et où j'ai accumulé d'innombrables applis. Le dossier "réseaux sociaux" de mon iPhone compte pas moins de 35 logos. Aussi, quand on me charge d'aller échanger avec des adolescents sur leurs pratiques sur les smartphones et les réseaux sociaux, je pense être paré. Que nenni ! Ma première confrontation avec le monde numérique des ados se déroule dans une charmante petite maison de Serris.

Draguer, tricher… Que font vraiment les ados avec leur portable ? Premier constat : Snapchat - application où les messages échangés s'autodétruisent après quelques secondes - s'est imposé comme le canal de discussion incontournable. Snapchat sur un iPhone en 2014, et Skyblog en 2005 (REX/SIPA/Thomas Kaiser/Wikimedia) A la recherche de la coolitude Cette mise en scène du soi s'illustre aussi avec Nicolas, 15 ans.

De vieux ?