background preloader

Fdonneaud

Facebook Twitter

Florian DONNEAUD

B.A.R.Y.L. Un robot poubelle mobile pour sensibiliser à la propreté des gares Nouvelles technologies BARYL Gare de Lyon Gares et Connexions innovation prototype Robotique sncf. La SNCF s’est associé à une startup, Immersive Robotics pour développer un prototype de robot poubelle mobile.

B.A.R.Y.L. Un robot poubelle mobile pour sensibiliser à la propreté des gares Nouvelles technologies BARYL Gare de Lyon Gares et Connexions innovation prototype Robotique sncf

Baptisé B.A.R.Y.L. il a pour objectif la sensibilisation des clients des gares vers la propreté en attirant leur attention. Le prototype de robot poubelle mobile va être expérimenté entre le 5 et le 10 décembre 2016, en conditions réelles, en Gare de Lyon, à Paris. Avec son nouveau gadget, Amazon met le pied dans la porte du frigo.

Amazon a un plan : qu’on ne sorte plus jamais de chez soi pour acheter quoi que ce soit.

Avec son nouveau gadget, Amazon met le pied dans la porte du frigo

Le géant américain veut tout nous vendre (en ligne) et tout nous livrer (à domicile), si possible le jour même. Avec son nouveau gadget – l’Amazon Dash – ce sont nos frigos qu’il veut intégralement remplir. Bête comme chou La télécommande « Dash » - Amazon L’Amazon Dash (voir ci-contre) est un petit scanner en forme de télécommande, doté d’une fonction vocale, qui permet de faire ses courses de chez soi – y compris les aliments frais – et d’être livré le jour même (ou le lendemain matin).

Exclu : Karma, le drone de GoPro, est arrivé à la rédaction ! En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Exclu : Karma, le drone de GoPro, est arrivé à la rédaction !

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil. L'ampoule connectée enfin mise en lumière. Une semelle connectée pour détecter les mines en Colombie. VIDEO. La SNCF mise sur les trains connectés remplis de capteurs. « Les enjeux sont spectaculaires, s’enthousiasme Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF.

VIDEO. La SNCF mise sur les trains connectés remplis de capteurs

Il n’y a pas grande chose qui échappe à ce que certains appellent la quatrième révolution industrielle. C’est peut-être la fin des incidents de caténaires ». Car avec ces capteurs, qui transmettent leurs informations par le Net, la compagnie ferroviaire espère mieux surveiller ses trains, son réseau, ses gares et anticiper les pannes. Objets connectés : quelles opportunités pour le marketing ? Télévision, balance, montre, textile, voiture, ou, encore, cafetière : les objets connectés se propulsent dans la vie quotidienne des consommateurs.

Objets connectés : quelles opportunités pour le marketing ?

Au point que nous devrions en compter quelque "50 milliards dans le monde, d'ici 5 ans", relève Aurélie Gibiat, directrice du département Technologies, Médias, Télécoms et Entertainment d'Harris Interactive, à l'occasion de la conférence du Club Marketing 2.0 de l'Adetem, le 9 septembre. La révolution "connectée" est en marche, mais quelles en sont les opportunités pour le marketing ? Les questionnements émergent, afin de (re)mettre du marketing dans le marché des objets connectés : sur les nouveaux business modèles, la transformation des métiers, et bien sûr, la place du consommateur dans les stratégies. Les 5 secteurs qui vont profiter de l’Internet des objets. Le marché des objets connectés est promis à une forte croissance dans les années à venir.

Les 5 secteurs qui vont profiter de l’Internet des objets

Tous les secteurs ne profiteront pas de cette manne, seuls certains comme les transports ou la santé devraient augmenter leur activité. Utilisés dans le cadre de tests ou sujets d'expérimentations commerciales, les objets connectés pourraient représenter une nouvelle manne pour les professionnels. Outre l'attrait que représente la vente de ces appareils, les effets induits pourraient générer plusieurs milliards pour certains secteurs. Objets connectés : un tiers des utilisateurs les abandonnent dans les 6 mois. Selon une étude du cabinet GfK, un tiers des utilisateurs d’objets connectés les abandonneraient dans les six mois.

Objets connectés : un tiers des utilisateurs les abandonnent dans les 6 mois

Un chiffre qui dénote avec le nombre de plus en plus important de produits qui arrivent sur le marché. Les consommateurs ne semblent pas si séduits. L’étude de GfK porte sur le marché des objets connectés en général. 1000 utilisateurs ont été choisis pour servir de base à l’étude. Selon le cabinet, 11% des objets connectés vendus sur le marché sont des montres, et 39% sont des trackers d’activité. Evidemment l’information la plus marquante est que 33% des utilisateurs de ces objets connectés les abandonnent complètement dans les six mois. Objets connectés et sécurité : bientôt des hackers dans votre maison. L’Internet des objets (IoT) est, depuis quelques années, un secteur en plein essor – une expansion qui n’est pas prête de s’arrêter là puisque IDC prévoit que le nombre d’objets connectés dans le monde s’élèverait à 50 milliards en 2020, surpassant ainsi le nombre de PC, tablettes et smartphones réunis.

Objets connectés et sécurité : bientôt des hackers dans votre maison

Si l’IoT rencontre un succès aussi retentissant, c’est notamment parce qu’il facilite le quotidien en permettant de contrôler et d’accomplir de nombreuses tâches à distance et en temps réel. Cependant, un grand nombre de personnes ayant succombé aux objets connectés oublient que 90 % de ces dispositifs collectent les données personnelles selon l’IoT Research Study. Les ventes d’objets connectés continuent de progresser malgré les craintes liées à la sécurité ou à la confidentialité. Le rapport publié par F-Secure montre que 23 % des personnes interrogées ont acheté une télévision connectée au cours des 12 derniers mois.

Les ventes d’objets connectés continuent de progresser malgré les craintes liées à la sécurité ou à la confidentialité

Le nombre d’utilisateurs ayant fait l’acquisition d’un ordinateur oscille également autour des 23 %. L’étude réalisée auprès de 8 800 consommateurs souligne l’adoption lente mais progressive de l’Internet des Objets. Cependant, elle met également en lumière les craintes des utilisateurs concernant la sécurité et la confidentialité de leurs données. D’autres types de produits comme les vêtements et les dispositifs connectés sont également en voie d’être adoptés par le grand public. En revanche, 70 % des répondants ont fait part de leurs inquiétudes quant à la vulnérabilité de ces objets face au piratage, et 69 % craignent d’être suivis par des tiers par le biais de leurs appareils.