background preloader

Université : Insertion professionnelle

Facebook Twitter

Insertion : des chiffres stables pour l'emploi des diplômés de l'université. Actu | Insertion pro CS | Publié le Forum emploi - Université Paris 2 - Assas - 2010 // © Paris2 Les résultats de l’enquête 2015 sur l’insertion professionnelle des diplômés de l’université sont stables : 9 diplômés de master sur 10 ont un emploi trente mois après l’obtention de leur diplôme, comme l'année précédente.

Insertion : des chiffres stables pour l'emploi des diplômés de l'université

Une légère augmentation du taux d’emploi concerne les titulaires d’une licence professionnelle (92% en emploi, soit +1 point) et ceux de DUT (89%, soit +1 point). Les variations entre secteurs disciplinaires persistent, avec une différence de 4 points entre le taux d'emploi des bac+5 en droit-économie-gestion (91%) et celui des bac+5 en lettres-langues-arts (87%). Côté salaires, le revenu net mensuel (médian) à temps plein des diplômés de master se situe toujours autour de 1.900€. Les diplômés de master occupent, pour 64% d'entre eux, une fonction de cadre, et, pour 23%, une profession intermédiaire. L’université n’est plus une « usine à chômeurs » LE MONDE DE L'EDUCATION | • Mis à jour le | Par Séverin Graveleau Dossier spécial APB 2016.

L’université n’est plus une « usine à chômeurs »

Deux enquêtes tombent à pic chaque année, juste avant le début des inscriptions sur la plate-forme Admission postbac (APB). Publiées en décembre 2015 par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, elles font toutes deux état de la bonne santé de l’université française. La première explique que, avec plus de 1,5 million d’inscrits à la rentrée 2014 (+ 2,1 % par rapport à l’année précédente), les universités accueillent près de 62 % des étudiants de l’Hexagone. La seconde, une enquête annuelle d’insertion, montre que deux ans et demi après leur sortie de l’université, près de neuf étudiants sur dix (89 %) ont trouvé un emploi, la plupart à temps plein. Un lien avec les entreprises renforcé Depuis 2007 et la loi d’autonomie des universités, dite « loi LRU », l’insertion professionnelle fait partie de leurs missions « Un lieu de réformes continues » Des savoirs « à jour »

A quoi mène un diplôme de sciences humaines ? LE MONDE DE L'EDUCATION | • Mis à jour le | Par Coralie Donas Les masters de sciences humaines et sociales (SHS) – histoire, géographie, philosophie, sociologie, psychologie – conduisent à une diversité de métiers souvent insoupçonnée. « Nos enquêtes d’insertion font ressortir que les diplômés de ces filières occupent des métiers ancrés dans un monde en marche.

A quoi mène un diplôme de sciences humaines ?

La palette de secteurs offrant des débouchés reste la même – l’enseignement, la culture, la communication entre autres –, mais, à l’intérieur, les métiers se diversifient et sont plus en lien avec le numérique », indique Anne Reboud, directrice de l’insertion professionnelle à l’université de Nantes. Les spécialités inscrites dans les masters de cet ­établissement permettent aux diplômés d’identifier des débouchés précis. Par exemple, les métiers des archives, du patrimoine ou de la médiation culturelle avec une mention histoire, ou un master en sociologie avec une mention action sociale ou éducation. Les stages , un vrai levier.

Enquête 2015 : comment s’insèrent les diplômés après la fac. Insertion professionnelle des diplômés 2011 de l'université. Les résultats présentés sont issus de la cinquième enquête nationale sur l’insertion professionnelle des diplômés de l’université réalisée entre décembre 2013 et avril 2014.

Insertion professionnelle des diplômés 2011 de l'université

Celle-ci a porté sur les diplômés 2011 de D.U.T., de licence professionnelle et de master. Elle a pour objet d’évaluer la situation professionnelle, 30 mois après l’obtention du diplôme, des diplômés français issus de la formation initiale, n'ayant pas poursuivi ou repris d'études dans les deux années suivant l’obtention de leur diplôme, représentant respectivement 10%, 51% et 38% de l’ensemble des diplômés de D.U.T., de licence professionnelle et de master. La situation professionnelle est évaluée au travers de six indicateurs : le taux d’insertion, la part d’emplois de niveau cadre ou profession intermédiaire, la part d’emplois stables, la part d’emplois à temps plein, le salaire net mensuel médian des emplois à temps plein et le salaire brut annuel estimé à partir du salaire net mensuel médian.

Annuaire des formations doctorales et des unités de recherche : sélection des unités de recherche.