background preloader

Les États-Unis & le Monde 1917-1989

Facebook Twitter

Fondements de leur puissance. (Oncle Sam, le symbole des Etats-Unis d'Amérique) Problématique: Quels sont les fondements et les limites de la puissance américaine dans le monde.

Fondements de leur puissance

Plan synthétique: I°) Les fondement de la puissance américaine. a°) La première puissance économique mondiale. - premier pays agricole du monde. - premier pays industriel au monde. - une puissance financière inégalée (Wall Street) - des multinationales présentes sur les 5 continents (Microsoft, Apple, Exxon, Ford ...). b°) La première puissance diplomatique et militaire du monde. - Les USA disposent de la première armée du monde, avec des bases militaires sur les 5 continents. - C'est la seule puissance qui peut d'aillleurs intervenir sur les 5 continents, en ce moment en Irak et en Afghanistan. c°) Le Soft Power ou le triomphe de l'american way of life. Par la puissance de son industrie cinématographique (Hollywood) et télévisuelle, les USA exportent leur film et leur série TV dans le monde entier, propageant leur mode de vie sur toute la planète.

L'espace industriel américain. 1940 Victoire à l'Ouest regards vers l'Est. Pour approfondir le sujet, voici une bibliographie sommaire.

1940 Victoire à l'Ouest regards vers l'Est

I. Les victoires militaires de l'Axe. 1°) La drôle de guerre. a°) La posture défensive des alliés. Depuis le début du conflit mondial, le 1er septembre 1939, après l'anéantissement de la Pologne par les armées allemandes et soviétiques, le front est resté calme, à l'Ouest. Les français, sous le commandement de Gamelin, n'ont pas une armée faite pour l'attaque, puisque une stratégie défensive, symbolisée par la Ligne Maginot, est en place depuis 1918, théorisée par le Maréchal Pétain. Les anglais, eux, n'ont pas encore une armée de terre digne de ce nom, puisque La British Expeditionary Force (BEF), commandé par Lord Gort, ne concentre que 10 divisions et une Brigade Blindée, ce qui en fait juste une force d'appoint. b°) Hitler ronge son frein !

La problématique du côté allemand est un peu différente. C°) La tentative de médiation des américains. 11/03/1941 LOI DU PRÊT-BAIL. Loi promulguée le 11 mars 1941 autorisant le président des États-Unis, Franklin D.

11/03/1941 LOI DU PRÊT-BAIL

Roosevelt, à aider le Royaume-Uni, sans entrer dans la guerre, par le prêt, la location ou la vente de tout matériel militaire jugé nécessaire et contre un remboursement différé. La loi du prêt-bail (Lend Lease Act) eut une influence considérable sur le cours de la Seconde Guerre mondiale. Les Américains purent alors devenir « l'arsenal des démocraties ». De plus, la loi autorisait le président à distribuer du matériel militaire à tout pays dont la défense serait jugée nécessaire à celle des États-Unis. Washington mettait au point une assistance maritime au Royaume-Uni, qui assurait l'acheminement de ce matériel. Armel MARIN. Prêt-bail arme de victoire E.R.Stettinius.

06/01/1942 Annonce du Victory Program. Victory Program. 1942 le tournant de la guerre. Bibliographie: Stalingrad, la bataille au bord du gouffre, de Jean Lopez, Economica, 2008.

1942 le tournant de la guerre

I. L'Axe en échec. 1°) Stalingrad, le tombeau de l'armée allemande. a°) Le Plan Bleu: Hitler veut le pétrole de la Caspienne. Après l'échec devant Moscou, en décembre 1941, les allemands pansaient leurs plaies pour la nouvelle offensive d'été censée achever l'armée rouge. Le nouveau plan, nommé plan Bleu, avait pour objectif le Caucase, zone pétrolière autour de Bakou, qui aurait permis aux allemands de confisquer une grande partie du pétrole soviétique à l'armée rouge. b°) Stalingrad, ville stratégique entre le Don et la Volga. Le contrôle de la ville de Stalingrad, sur la Volga, qui contrôle l'entrée dans le Caucase est primordial, pour assurer les arrières des armées allemandes qui vont descendre vers Bakou.

La première partie de la campagne se passa bien, et, en septembre, la 6eme armée de von Paulus entre dans les faubourgs de Stalingrad. Envoyant en captivité plus de 90 000 soldats allemands.

Accords de Bretton Woods 22/07/1944