background preloader

Attentats/COP21:Etat d'urgence

Facebook Twitter

#etatdurgence #Valls #Mascarade Excellent dessin dz #Nawak. Paris State of Emergency - Medialien Doc. Les français sont représentés par des sièges vides et des têtes vides, vive la France… #DirectAN. Six heures pour nos libertés à Grenoble. Ouverture par Eric Piolle et Edwy Plenel. L'urgence d'en sortir. Paris, le 27 janvier 2016 — La Quadrature du Net publie1 ici l'analyse approfondie du régime juridique de l’état d’urgence et des enjeux de sa constitutionnalisation dans le projet de loi dit « de protection de la nation » réalisée conjointement avec Syndicat de la magistrature (SM), Syndicat des avocats de France (SAF), Observatoire international des prisons (OIP), La Quadrature du Net (LQDN), Groupe d’information et de soutien des immigré.e.s (GISTI), Jeanne Sulzer et Charlotte Bernard, membres d’Amnesty International France, Serge Slama, Maître de conférences en droit public, Jean-Philippe Foegle, Doctorant, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Aurélien Camus, Docteur, Chargé d'enseignements, Kenza Belghiti Alaoui, Olivier Berlin Clarós, Laetitia Braconnier Moreno, Anaïs Gollanes, Nina Korchi, Anaïs Lambert, Etienne Lemichel et Matthieu Quinquis, étudiant.e.s du Master II Droits de l'Homme de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

L'urgence d'en sortir

Sommaire Références : 1. 1. Le « New York Times » dénonce la restriction des libertés françaises. Patrouille de soldats français sur les Champs-Elysées.

Le « New York Times » dénonce la restriction des libertés françaises

BERTRAND GUAY / AFP. Hannah Arendt sur les régimes d'exception : "Quelque chose qui dépasse de loin ces crimes" Un passant photographie la vitrine du bar Le Carillon, visé par un attentat le 13/11/2015 à Paris Yves Herman © Reuters Le Conseil constitutionnel doit se prononcer ce mardi 22 décembre sur les assignations à résidence depuis les attentats de Paris et de Saint-Denis.

Hannah Arendt sur les régimes d'exception : "Quelque chose qui dépasse de loin ces crimes"

Cette décision intervient alors que l'aménagement de l'état d'urgence dans la Constitution doit être présenté le lendemain-même en conseil des ministres. Dans sa forme actuelle, l'état d'urgence est aujourd'hui actif depuis près de six semaines, puisqu'il est entré en vigueur dans la nuit qui a suivi les attentats du 13 novembre. Or, ce régime légal d'exception pose au moins une double question aujourd'hui : celle du nombre d'assignations à résidence, qui concernent 354 personnes depuis le 14 novembre, ainsi que celle de la grande variété de profil des assignés à résidence puisque la liste brasse pêle-mêle, islamistes radicaux réputés proches du djihad et activistes écologistes. Attentats de Paris: l’interdiction de manifester fait débat. L’état d’urgence renforcé est entré officiellement en vigueur ce samedi.

Attentats de Paris: l’interdiction de manifester fait débat

Il court jusqu’au 26 février. Parallèlement, la préfecture de police de Paris a annoncé la prolongation de l’interdiction de manifester dans la capitale française et sa région. L’interdiction de manifester à Paris et en région parisienne a été décidée au lendemain des attentats du 13 novembre. Prolongée déjà une fois, elle doit rester en vigueur jusqu’à la fin du mois. Pour ceux qui ont prévu de manifester dans les jours qui viennent cette mesure est incompréhensible. L'OPINION DU WEB - Etat d'urgence : l'interdiction de manifester justifiée ? L'état d'urgence en question. Du 15 janvier 2016 Au 15 janvier 2016 Bourse du travail de Saint-Denis Entrée libre Nous avons été choqués et avons condamné les actes de terrorisme perpétrés à Paris et Saint-Denis le 13 novembre dernier.

L'état d'urgence en question

Comme après les attentats de janvier 2015, nous avons appelé à débattre et à se mobiliser dans les quartiers populaires pour répondre à la violence et à la terreur par plus de démocratie. Le gouvernement a choisi de déclarer l’État d’urgence et le parlement en a voté la prolongation pour trois mois, privilégiant comme seule réponse des mesures sécuritaires et guerrières. Depuis, les perquisitions et assignations en résidence se sont multipliées, touchant en premier lieu les habitants des quartiers populaires, humiliant des familles innocentes, vandalisant des mosquées. République, 29 novembre: récit sonore.

Manon J'arrive à 12h30 par la rue du Temple.

République, 29 novembre: récit sonore

La première personne que je reconnaisse dans la foule, c’est Manon – la marionnette géante des intermittents du spectacle. Elle pose devant une banderole et des pancartes dénonçant l’hypocrisie climatique, puis se lance dans une danse de liberté autour de la statue de la République. C’est beau à voir. Je me dis que finalement, ça va peut-être bien se passer. État d'urgence : 250 lieux de culte sous surveillance - 18/12/2015. Perquisitions, saisies d’armes, assignations à résidence, le préfet fait le point sur les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence en Loir-et-Cher.

État d'urgence : 250 lieux de culte sous surveillance - 18/12/2015

Représentants des maires, parlementaires, services de l'État et judiciaires et forces de l'ordre étaient réunis en préfecture, hier soir, à Blois, sur demande du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Quand Twitter alerte sur des «attaques étatiques» - Hebdo. Le message qui, de prime abord, avait la couleur d’un spam et l’odeur d’un pourriel n’en n’était absolument pas un !

Quand Twitter alerte sur des «attaques étatiques» - Hebdo

« Nous souhaitons vous informer que votre abonnement Twitter fait partie d'un petit groupe de comptes ayant peut-être fait l'objet d'un ciblage de la part d'agents commandités par un État », indiquait ce courrier électronique laconique qui a été reçu par au moins 15 personnes dans le monde ! Mais précisons qu’on ignore encore combien d'utilisateurs du réseau exactement ont reçu le même message. Par ailleurs, ce courrier semblait destiné à certains cyber-militants prônant des systèmes de cryptographie sur internet. Et principalement aux internautes ou aux ONG vantant les mérites du réseau Tor qui permet, rappelons-le, de surfer sur la Toile de manière anonyme, comme l’indique le site en ligne américain Motherboard.

La SNCF teste des systèmes de détection des comportements suspects. Accueil Buzz La SNCF teste des systèmes de détection des comportemen...

La SNCF teste des systèmes de détection des comportements suspects

La SNCF l'avait annoncé, suite aux événements tragiques qui ont secoué le pays ces derniers mois, la société de chemin de fer a l'intention de sécuriser ses gares. Et aujourd'hui, elle teste plusieurs systèmes de détection des comportements ou bagages suspects. Cela passe tant par de nouvelles technologies avancées de détection que par de nouvelles prérogatives envers ses agents de sécurité, lesquels pourraient voir leur champ d’action agrandi si la loi les concernant était acceptée.

La menace terroriste dans tous les esprits, la SNCF teste actuellement dans plusieurs gares, et en accord avec la CNIL, un logiciel d’analyse comportementale qui pourrait être intégré à ses 40 000 caméras de surveillance. Des patrouilles 24 h/24. Ce sont actuellement les militaires du 6e régiment du matériel (6e RMAT) basé à Besançon, qui séjournent à Mâcon.

Des patrouilles 24 h/24

Dans le cadre de l’opération Sentinelles déclenchée au lendemain des attentats de Charlie hebdo , la mission de surveillance des lieux de culte a été portée aux zones où la concentration du public est annoncée ou constatée. Ainsi, une dizaine de militaires est affectée à Mâcon, gérée par le lieutenant Guillaume* qui dirige aussi les composantes de Chalon-sur-Saône et Dijon.

Mobilisés pour les fêtes Les militaires arrivés le 3 décembre, dont certains directement d’une mission au Liban, seront là pour Noël et jusqu’au 30 décembre. « La famille peut manquer, explique le 1re classe Théo*, mais cela reste notre devoir. » Pour le sergent Karim*, l’éloignement est paradoxalement plus facile à gérer. « Lorsque l’on est en Opex (Ndlr : opérations extérieures), on sait que nous sommes loin et que le contact physique est impossible. État d’urgence : en sortir ou y rester. Aris, 13 novembre, au soir. Les terroristes que les services de renseignement européens n'ont pas vu venir ensanglantent la capitale alors que d'autres tueurs non identifiés sont dans la nature, prêts à perpétrer de nouveaux massacres. François Hollande n'a d'autre solution que de décréter l'état d'urgence. C'est le seul moyen à sa disposition pour permettre aux forces de l'ordre de combler leur retard et de remonter la piste de tueurs ayant échappé à la vigilance du contre-espionnage.

Les rares voix qui s'élèvent à la gauche de la gauche pour dénoncer ce régime d'exception sont alors inaudibles. L’état d’urgence ne peut devenir un état permanent. Sortir de l'état d'urgence. Paris, le 17 décembre 2015 — Après l’appel « Nous ne céderons pas ! », une centaine d’organisation ont rendu public le texte « Sortir de l’état d’urgence » au cours d’une conférence de presse, le 17 décembre 2015.

En réaction à l’horreur des attentats, l’état d’urgence a été décrété par le gouvernement, puis aggravé et prolongé pour une durée de trois mois. Nos organisations ont immédiatement exprimé leurs craintes vis-à-vis de ce régime d’exception ; ces craintes sont aujourd’hui confirmées par l’ampleur des atteintes aux libertés constatées depuis quelques semaines. Le droit de manifester à géométrie variable du préfet du Morbihan. Quelle mouche a donc piqué Thomas Degos ? Le 14 novembre, soit quelques heures seulement après les attentas de Paris, le préfet du Morbihan permet au premier jour de l’Etat d’urgence et dans une France sous le choc, une manifestation d’Adsav, groupuscule identitaire breton anti-islam et anti-migrants, à Pontivy.

La manifestation a largement dégénéré, avec plusieurs personnes blessées pour avoir répliqué aux slogans haineux des militants d’extrême-droite (voir mon article sur le sujet ici). Un mois plus tard, le préfet décide d’interdire une manifestation contre le racisme et la xénophobie, organisée par un regroupement d’habitants et d’associations heurtés par la manif du 14 novembre. Mesures complémentaires de sécurité dans les écoles et établissements scolaires. La sécurité des élèves et des personnels de l’Éducation nationale est une priorité commune de la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministre de l’Intérieur, a fortiori dans le contexte actuel de menace terroriste. Elle se traduit par des mesures prises par les deux ministres pour, à la fois, prévenir les menaces et permettre une réaction rapide en cas d’urgence grâce à un accompagnement efficace des écoles et des établissements scolaires par les forces de sécurité du ministère de l’Intérieur.

Les circulaires des 25 novembre et 4 décembre derniers, cosignées par les deux ministres, détaillaient déjà un certain nombre de mesures et consignes de sécurité à mettre en œuvre dans les écoles et établissements scolaires d’une part, et dans les établissements d’enseignement supérieur, d’autre part. Pour rappel, les principales mesures et consignes découlant de ces circulaires : Bordeaux : la Ligue des droits de l'Homme prône la levée de l'état d'urgence.

Lles avaient chois le parvis des droits de l'Homme, devant le palais de justice de Bordeaux, pour tenir conférence de presse vers midi : la Ligue des droits de l'Homme et plusieurs organisations syndicales ont dénoncé ce jeudi la poursuite de l'état d'urgence, et se sont opposées à la modification de la constitution. La Ligue des droits de l'homme et les représentants girondins des syndicats CGT, FSU, Snuipp, CFTC, Solidaires, et les étudiants de l'Unef, ainsi que l'Union des juifs français pour la paix, tous signataires d'un appel national à l'initiative de la LDH, convergent pour s'inquiéter de l'usage de l'état d'urgence au-delà des questions liés aux attentats de décembre. Ils réclament "davantage de service public", "davantage d'éducation", "des réponse politiques fortes et pas seulement policières", pour "éviter que des jeunes Français ne se laissent embrigader" par Daesh, et que ne se répandent "les idées xénophobes et racistes".

« Grand meeting pour une politique de paix, de justice et de dignité » Climat: l’accord de Paris, victoire possible des communs. Etat d’urgence : tout « régime d’exception restreint le périmètre de nos libertés » Manifestation à République : l’état d’urgence peut-il justifier les violences policières ? Bonjour le pays dans lequel le mec chargé de lutter contre le racisme insulte quotidiennement les premiers concernés. Droits de l’Homme : quitte ou double pour la France à la COP. La sécurité et la liberté
 sont-elles incompatibles? «Ils l’ont bien cherché» affirmaient ceux qui ne voulaient pas être «Charlie», étiquetés blasphémateurs. État d'urgence : Une répression hors de contrôle. Hollande ouvre la voie... On ne peut contester le coté, heureusement, exceptionnel de la situation qui peut nécessiter des ajustements temporaires même s'ils sont désagréables, Cela ne veut pas dire faire n'importe quoi, n’importe comment, sans aucun contrôle de soi.

État d'urgence : Une répression hors de contrôle. Lutte contre le terrorisme et vie privée: "Il faut pouvoir aller vite et loin" selon Di Rupo. En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés. En savoir plus. Fin de la vie privée: Les musulmans ont bon dos pour justifier cette dérive sécuritaire. Le gouvernement actuel vient d'annoncer que pour mieux combattre le terrorisme, il allait proposer d'interdire le navigateur TOR, le Wifi public, le cryptage des données et qu'il allait procéder au contrôle des applications de téléphonie mobile.

Autant dire qu'il nous annonce la fin du droit à une vie privée. Islamophobie post-attentats : « C’est le musulman lambda qui est visé » « Après les attentats, on s’est demandé comment agir. » Cette semaine au Parlement : COP21, immigration, contrôle des armes. Cette semaine, une délégation de quinze députés se rendra à Paris pour participer à la Conférence des Nations unies sur le changement climatique. À Bruxelles, la commission des libertés civiles débattra des centres de crise en Grèce et en Italie.

Bloquer Tor et le WiFi public, une porte ouverte à un Etat policier. Solidaires. Marion Marshall Le Pen doit être jugée. Daech s'en prend à l'école française : certaines menaces sont des compliments. Régionales 2015: un vote sous haute surveillance à Paris. Régionales: trois semaines après les attentats, participation en hausse. National - Régionales: trois semaines après les attentats, participation en hausse. Élections régionales : 16,27% de participation à midi. Etat d’urgence: pour la police, une perquisition tient en trois lignes. La privation de droits : une leçon d'Etat ? Etat d’urgence, les droits des citoyens devant les mesures prises.

Cop21 Violences Policières Place de la République Paris - 29 Novembre - Camille - BELLACIAO. Paris-luttes. Cop21: Une compilation des violences policières partagée massivement. Laïcité à l'école : les parents surveillés dans le Loiret ? La propagande de Daech s'en prend à l'école française. Surveillance des djihadistes : la colère de Marc Trévidic. Manifestations en marge de la COP 21 : 4 condamnations après les incidents de dimanche à Paris.

Parliament's response to terrorist threat: Europol, passenger records, need for common action. Forfaiture, abdication, défaite ou échec du politique ? Déjà une nouvelle loi sécuritaire menaçant encore la vie privée - Politique - Numerama. Comment on en vient à braver l'interdiction de manifester. Ce que j'ai vu de mes yeux place de la République. Le ministre de l’Intérieur perd ses nerfs, confond et assimile le mouvement associatif au terrorisme.

Au Congrès, le virage ultrasécuritaire de Hollande en vue d'une guerre intérieure inédite. Les policiers pourront porter leur arme 24 heures sur 24. Le cri de colère d'un musulman. Attentats : je suis musulmane mais surtout Française. N'ayez pas peur de moi. Perquisitions musclées, arrestations injustifiées : les abus de l’état d’urgence. La meilleure des réponses à l’inhumain : Liberté-Egalité-Fraternité. C’est officiel : la France envisage d’enfreindre les Droits de l’Homme. J'accuse Michel Cadot, préfet de police de Paris, de violences et de désinformation ! - AntiCOP21.org. La COP21 et les enjeux pour les droits humains - Mouvement mondial des droits humains. Droits de l'Homme: on les attaque, on en abuse, mais personne ne les défend. État d'urgence : la France demande officiellement à déroger aux Droits de l'homme - Politique - Numerama. La République unie ne sera jamais vaincue par l’intégrisme terroriste.

Comment une manifestation interdite a dégénéré place de la République. Un jeune couple interpellé, seuls les flics ont entendu le mot « Daech » Vos droits : état d’urgence et plan Vigipirate, peut-on s’opposer au contrôle d’un agent de sécurité ? État d’urgence en France : de nombreuses dérives policières, les musulmans particulièrement touchés.