background preloader

Ok

Facebook Twitter

SVT

Les inégalités entre les femmes et les hommes en France. L'égalité entre femmes et hommes dans les relations de travail - 1996 - 2016 :... (Dunand, Jean-Philippe (Hrsg.); Mahon, Pascal (Hrsg.); Lempen, Karine (Hrsg.)) - Schulthess Buchshop - Kommentare, Repetitorien, Fachinformationen. Le 1er juillet 1996 est entrée en vigueur la loi fédérale sur l’égalité entre femmes et hommes du 24 mars 1995.

L'égalité entre femmes et hommes dans les relations de travail - 1996 - 2016 :... (Dunand, Jean-Philippe (Hrsg.); Mahon, Pascal (Hrsg.); Lempen, Karine (Hrsg.)) - Schulthess Buchshop - Kommentare, Repetitorien, Fachinformationen

Alors qu’un avant-projet de modification de la loi sur l’égalité obligeant les entreprises à analyser leur pratique salariale est en cours de consultation, il convient de retracer les fondements et d’examiner la jurisprudence qui lui a été consacrée et de s’interroger sur l’efficacité de cette loi, notamment dans le domaine de la discrimination salariale.Pour tenter de répondre aux principales questions concernant l’application de la LEg, un colloque a été organisé le 11 février 2016 à l’Université de Neuchâtel conjointement par le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes, la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie et le Centre d’étude des relations de travail.

Le présent ouvrage comprend les actes du colloque rédigés par des contributrices et contributeurs actifs dans la recherche, l’enseignement, la pratique et la promotion de l’égalité au travail. Les inégalités hommes-femmes au travail se réduisent mais persitent. Taux d'activité, salaire, précarité : les écarts entre les hommes et les femmes au travail se resserrent, mais restent largement à la défaveur ces dernières.

Les inégalités hommes-femmes au travail se réduisent mais persitent

En matière d'emploi, les écarts entre les hommes et les femmes se réduisent sensiblement. Mais le chemin reste long pour atteindre une vraie parité entre les deux sexes, selon l'édition 2014 du tableau de l'économie française dressé par l'INSEE. Le point en trois chiffres. 2/3 des femmes en âge de travailler sont en activité, contre 3/4 des hommes Entre 1990 et 2012, la proportion de femmes actives chez les 15-64 ans a progressé de 8 points pour s'établir à 66,% en 2012. Chronologie des dispositions en faveur de l’égalité des femmes et des hommes – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes. 1907 : La loi accorde aux femmes mariées la libre disposition de leur salaire. 1909 : Institution d’un congé de maternité de 8 semaines sans rupture de contrat mais sans traitement. 1924 : Les programmes de l’enseignement secondaire ainsi que le baccalauréat deviennent identiques pour les filles et les garçons. 1928 : Congé de maternité de deux mois à plein traitement pour toutes les salariées de la fonction publique. 1936 : Premières femmes sous-secrétaires d’Etat. 1938 : Suppression de l’incapacité civile des femmes. 1944 : Ordonnance accordant le droit de vote et d’éligibilité aux femmes.

Chronologie des dispositions en faveur de l’égalité des femmes et des hommes – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

Hommes, femmes : les inégalités dans le monde du travail. D’abord, oui, il y a bien une dynamique constante d’amélioration, mais aussi, il faut le dire, des risques de stagnation sur certains points durs.

Hommes, femmes : les inégalités dans le monde du travail

Alors regardons quelques chiffres publiés hier par la Dares, l’organisme public d’études et de statistiques sur le travail. C’est très intéressant. D’abord, 3 points d’amélioration : 1 - les femmes sont toujours de plus en plus nombreuses sur le marché du travail, c’est la grande révolution du XXème, elle se poursuit, l’écart se réduit avec les hommes.

Les femmes représentent 48% de la population active, contre seulement 34% il y a 50 ans. Pourquoi les femmes gagnent moins que les hommes ? Les inégalités salariales se conjuguent au féminin.

Pourquoi les femmes gagnent moins que les hommes ?

Certes, 66% des femmes travaillent aujourd’hui, contre 59% en 1990. Mais lorsque l’on compare leur salaire moyen avec celui des hommes, un écart de 24% persiste entre les deux sexes, selon les dernières données de l'Insee. Et si l'on transforme le temps partiel des femmes en équivalent temps plein, l’écart se réduit à 19,3% avec, en moyenne, 2 312 euros par mois pour un homme et 1 865 euros pour une femme – soit une différence de 447 euros.

Et ces inégalités finissent par se répercuter sur le montant de leurs retraites, qui sont 31% inférieur à celles des hommes. Comment expliquer de tels écarts ? Elles travaillent moins. Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : état des lieux. 27 mai 2016 - Tous temps de travail confondus, les hommes gagnent 23,5 % de plus que les femmes.

Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes : état des lieux

Près de 11 % des écarts de salaires entre les deux sexes sont inexpliqués et relèvent d’une discrimination « pure ». Le salaire mensuel net moyen des hommes, pour un poste à temps plein, est de 2 389 euros en 2013, celui des femmes de 1 934 euros, soit un écart de 455 euros, presque un demi-smic. Les hommes perçoivent donc, en moyenne et en équivalent temps plein [1], un salaire supérieur de 23,5 % à celui des femmes (voir plus bas notre encadré méthodologique sur la façon de mesurer l’écart). 5 raisons pour lesquelles les femmes gagnent moins. L’écart de salaire entre homme et femme a la vie dure.

5 raisons pour lesquelles les femmes gagnent moins

Les femmes à métier égal gagnent encore toujours moins que leurs homologues masculins. Mais pourquoi ont-elles un salaire inférieur aux hommes ? Cinq raisons possibles ! Égalité professionnelle – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes. Alors que les femmes ont massivement investi le marché du travail et que leur niveau d’éducation a rejoint voire dépassé celui des hommes, les inégalités professionnelles persistent entre les femmes et les hommes.

Égalité professionnelle – Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

Or, l’amélioration de la situation des femmes constitue un impératif démocratique qui doit conduire à une plus grande justice sociale pour les femmes et une nécessité économique dans une conjoncture démographique défavorable. Compte tenu du vieillissement de la population et des tensions qui vont en résulter sur le marché du travail, les femmes représentent un vivier de compétences dont les entreprises ont besoin d’une exigence sociétale qui doit permettre aux femmes et aux hommes de concilier dans les mêmes conditions leur vie professionnelle et leur vie personnelle. La précarité des femmes sur le marché du travail. 8 mars 2006 - Selon Françoise Milewski (économiste et rédactrice en chef de La Lettre de l’OFCE), les inégalités entre les hommes et les femmes sont à l’origine de la précarité pour les femmes.

La précarité des femmes sur le marché du travail

Son analyse. Les femmes ont investi le marché du travail. Leur volonté d’indépendance financière, d’indépendance tout court, les a conduites, à partir des années 1960, à s’insérer dans les études et dans l’emploi, bien plus massivement qu’elles ne l’avaient fait auparavant. La croissance économique des Trente Glorieuses a facilité cette insertion, en même temps qu’elle en a résulté. De force d’appoint, les femmes sont devenues partie prenante de la population active. La précarité des femmes sur le marché du travail.

Égalité des hommes et des femmes au travail : "Pas avant 2186", selon le Forum économique mondial. Autant dire qu'il faut attendre le déluge.

Égalité des hommes et des femmes au travail : "Pas avant 2186", selon le Forum économique mondial

Si les choses continuent d'évoluer au même rythme qu'actuellement, il faudra 170 ans, soit en 2186, pour connaître une véritable égalité des hommes et des femmes au travail, selon le Forum économique mondial. Celui-ci publie mercredi 26 octobre son rapport mondial 2016 sur la parité entre hommes et femmes. Il s'agit d'une étude comparative qui mesure le progrès de la parité entre hommes et femmes dans quatre domaines : le niveau d'instruction, la santé, les opportunités économiques et l'émancipation politique.

Le résultat est accablant : l'égalité entre les sexes connaît un recul sans précédent dans les secteurs clés de l'économie. "Le fossé entre les sexes, désormais de 59%, est plus élevé qu'il n'a jamais été depuis 2008", explique le rapport. Les inégalités hommes-femmes au travail se réduisent mais persitent.