background preloader

Théories et pratiques d'apprentissage

Facebook Twitter

Un storyboard pour aider les élèves à réaliser leurs propres capsules – Si c'est pas malheureux ! Apprendre à l'école Freinet. À l’orée de la Première Guerre mondiale, « plus jamais ça » semble être l’idée forte de Célestin Freinet qui l’a poussé à engager en France à partir des années 1930 un grand mouvement de refonte pédagogique.

Apprendre à l'école Freinet

Le mouvement Freinet a compté jusqu’à 10 000 membres (lire à ce sujet l’ouvrage de Michel Barré). Les 11 et 12 novembre, un colloque international se déroulait à Paris sur le mouvement Freinet, 50 ans après la disparition de son fondateur. Quels étaient les grands principes de sa pensée ? Plus jamais d’une école qui formate les élèves sans travailler leur émancipation. Plus jamais d’une école qui dresse au conditionnement et oublie la responsabilité. Freinet s’oppose ainsi aux écoles qui alignent les élèves, les mettent en concurrence, les asservissent sans leur apprendre à penser par eux-mêmes.

Ecole : « Beaucoup de choses présentées comme nouvelles par Céline Alvarez ne le sont pas » Dans les milieux enseignants, on parle beaucoup, depuis la rentrée, du livre de Céline Alvarez, Les Lois naturelles de l’enfant (Les Arènes, 464 p., 22 euros).

Ecole : « Beaucoup de choses présentées comme nouvelles par Céline Alvarez ne le sont pas »

Pendant trois ans, dans une maternelle située en ZEP, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), cette jeune institutrice a testé sur une même classe une méthode pédagogique fondée sur les principes Montessori et sur l’apport des neurosciences. Elle se prévaut de résultats impressionnants, mais l’éducation nationale ne renouvelle pas l’expérience, et Céline Alvarez démissionne. Propose-t-elle une méthode révolutionnaire, qui permettrait à une école sclérosée et productrice d’inégalités d’évoluer enfin ? Ou ses propositions sont-elles moins novatrices qu’il n’y paraît ? Roland Goigoux, professeur à l’université Blaise-Pascal-Clermont-II, a dirigé l’étude « LireEcrireCP », issue de l’observation de 131 classes par 60 chercheurs pendant un an. Le livre de Céline Alvarez est un succès de cette rentrée et un phénomène médiatique. Dans sa classe, ses enfants sont épanouis et savent lire dès 3 ans. Mais l'Education Nationale ne veut pas entendre parler d'elle et de ses méthodes.

Par Jérémy B. il y a 21 heures Céline Alvarez est une ancienne enseignante en maternelle qui a adopté une méthode très différente de celle imposée par l’Éducation.

Dans sa classe, ses enfants sont épanouis et savent lire dès 3 ans. Mais l'Education Nationale ne veut pas entendre parler d'elle et de ses méthodes

Malgré des résultats incroyables, elle a dû démissionner et compte bien mener sa révolution de l’extérieur. Elle n’a pas duré longtemps au sein de l’Éducation Nationale mais faut croire qu’elle n’avait pas besoin de plus de temps. Institutrice durant trois années en maternelle, dans une ZEP à Gennevilliers, Céline Alvarez était là pour tester une méthode pédagogique fondée sur les principes de Maria Montessori, appuyés par les neurosciences, dans le cadre d’un projet validée par l’Éducation Nationale.

France2 Tous les moyens étaient mis à sa disposition et en trois ans, ses résultats sont impressionnants. Ainsi, les élèves ont l’opportunité d’apprendre de manière sensorielle et progressive, développant leur capacité d’attention lorsqu’ils s’attardent sur un atelier. Arenes.fr Twitter / Clnalvarez. Céline Alvarez. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Céline Alvarez

Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en. Céline Alvarez est une ancienne professeure des écoles de l'Éducation Nationale. Elle défend une approche de l'éducation fondée sur des connaissances scientifiques, notamment dans le domaine des sciences cognitives, domaine qui lui a notamment servi à actualiser et à éclairer certains principes pédagogiques mis en avant au début du XXe siècle par des précurseurs de l'École nouvelle (dont Maria Montessori). Néanmoins, malgré des tests mettant a priori en évidence des résultats dépassant les objectifs poursuivis généralement par l'Éducation Nationale pour des enfants issus de l'école maternelle, les institutions académique et ministérielle ont souhaité stopper cette expérimentation en juin 2014[5]. Pédagogie Montessori.