background preloader

Travaux scientifiques

Facebook Twitter

"Histoire des femmes en Occident", par Clarisse Fabre. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Clarisse Fabre C'est par une discussion entre hommes que commence l'Histoire des femmes en Occident.

"Histoire des femmes en Occident", par Clarisse Fabre

En 1987, l'éditeur italien Vito Laterza et son fils Giuseppe en proposent la direction à l'historien Georges Duby. Le grand spécialiste du Moyen Age se tourne vers sa collègue Michelle Perrot, à laquelle il a déjà confié le tome 4 de l'Histoire de la vie privée - sous la direction de Georges Duby et Philippe Ariès (Seuil, 1987).

La nouvelle secoue le cercle de chercheuses que pilote Michelle Perrot à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ne vaut-il pas mieux tenter une histoire du masculin et du féminin ? Michelle Perrot entraîne le groupe et distribue le travail. L'ouvrage connaît un retentissement immédiat. Elles veulent l'avis des "grands" et convoquent Pierre Bourdieu, Roger Chartier ou encore Jacques Rancière pour un colloque qui se tient dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, à Paris. Histoire des femmes en Occident. L'histoire des femmes et l'histoire des genres aujourd'hui. Notes Il serait impossible de les citer tous ici et l’on renverra le lecteur à l’ouvrage de Françoise Thébaud cité ci-dessous.

L'histoire des femmes et l'histoire des genres aujourd'hui

Notons, parmi les plus récents : Leora Auslander, « Le genre de la nation : la recherche aux États-Unis », CLIO. L’expérience des IUFM. 1 Instituts Universitaires de Formation des Maîtres. 1Qu’est-ce que les IUFM1 peuvent apporter en terme de légitimité, pérennité et scientificité aux s genre ?

L’expérience des IUFM

Quelle peut être leur contribution à la transmission de savoirs féministes et de pratiques pédagogiques ? Il me semble que la participation des IUFM est essentielle dans cette transmission et qu’elle est bien engagée. Pour le montrer, je proposerai une réflexion en trois temps : Quelques caractéristiques de la formation genre, dans le cadre de la spécificité des IUFM —la formation des nouvelles recrues de l’Education Nationale française ; Les écueils, ou les échos du « verre à moitié vide » que nous scrutons tout-e-s ; Les atouts, les forces de la formation genre et son effet modélisateur. Ancienne et nouvelle Nationale ou/et locale Restreinte ou plurielle 4Certains instituts pratiquent l’homéopathie — 1 h 30 de formation par stagiaire et par an ; d’autres offrent plus — jusqu’à 50 heures. L’éducation des filles : un siècle et demi d’historiographie.

Françoise Mayeur, « L’éducation des filles en France au XIXe siècle : historiographie récente et problématique », in Problèmes d’histoire de l’éducation.

L’éducation des filles : un siècle et demi d’historiographie

Actes des séminaires organisés par l’École française de Rome et l’Università di Roma La Sapienza (janvier-mars 1985), Rome, 1988, pp. 79-90. Pour d’autres bilans plus centrés sur la production récente, voir Marie-Madeleine Compère, L’histoire de l’éducation en Europe. Pour une analyse d’ensemble, voir Paul Gerbod, « Les historiens de l’enseignement en France au XIXe siècle », Histoire de l’éducation, n° 26, 1985, pp. 3-15. Le mémoire initial est de 124 pages et comporte un nombre important d’appendices : Octave Gréard, L’enseignement secondaire des filles. Mémoire présenté au conseil académique de Paris dans la séance du 27 juin 1882, Paris, Delalain, 1882, p. 9. Ibid., p. 10. Ibid., p. 52. Préjugés & Stéréotypes.

Inégalités et discriminations. Colloque « De la mixité à l'égalité dans le système éducatif » - Sommaire. Nicole MOSCONI - Genre et pratiques scolaires : comment éduquer à l'égalité ? Par Nicole Mosconi,professeure émérite de l'université Paris X,spécialiste de sciences de l'éducation,membre du Centre de recherche éducation et formation (CREF),équipe "Genre, savoir, éducation".

Nicole MOSCONI - Genre et pratiques scolaires : comment éduquer à l'égalité ?

Introduction Antoine Prost dans son Histoire de l'enseignement et de l'éducation depuis 1930, affirme, à propos de la mixité scolaire sexuée qu'il s'agit d'une des " révolutions pédagogiques " les plus profondes du siècle. C'est la traduction, dans le champ scolaire, des progrès de l'égalité entre les sexes au niveau juridique et politique qui caractérisent les sociétés démocratiques contemporaines et l'application du principe d'égalité entre les sexes affirmé dans la constitution. Égalité de principe dans le système scolaire et pratiques enseignantes inégalitaires Stéréotypes de sexe Le stéréotype, c'est une opinion toute faite, une représentation figée, caricaturale, concernant un groupe social. Les interactions Temps de latence Les attentes et jugements Double standard. N°487 - Filles et garçons à l’école.