background preloader

Consultation et imagination (démocratie)

Facebook Twitter

La politique française enfermée dans la caverne de Platon. Au lendemain des élections municipales, le monde politique et médiatique se retrouve confronté à la traditionnelle gueule de bois consécutif à l'ingestion massive du cocktail abstention/FN consommé à toujours plus haute dose.

La politique française enfermée dans la caverne de Platon

En fait, la société française semble avoir le vin mauvais depuis trop d'années et on voit pointer le nez de nos Diafoirus bien déterminés à administrer leur poudre de perlimpinpin à des malades dont on on diagnostiqué le mal sans même prendre le temps de les examiner sérieusement. 2 potions pas du tout magiques semblent caractériser le droitdanslemurisme qui s'annonce : le pacte de responsabilité et l'autorité républicaine. La macro (économie) à la papa Le premier, rejeton étrange du Hollandisme et du Medef postule qu'une baisse des charges va permettre aux entreprises de restaurer leurs marges et donc d'embaucher. Le premier repose sur le lien entre croissance et emploi.

Imaginons... Le Constat d'impuissance du peuple. Consulte-t-on assez les citoyens Français ? Initiative citoyenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Initiative citoyenne

Cette particularité a été introduite par une instruction[1] du président de la République au Premier ministre en date du 11 juillet 2008, afin de mettre en œuvre la procédure d'initiative citoyenne. Principe[modifier | modifier le code] Si cette proposition est soutenue par 50 personnes[2] dans le même département, elle est alors obligatoirement examinée par le préfet de département, qui procède aux vérifications courantes en la matière (enquête administrative de moralité, enquête des renseignements généraux, etc.) et, s’il estime que la proposition est recevable, la transmet au ministre de tutelle (pour les fonctionnaires en exercice) ainsi qu’au grand chancelier de la Légion d'Honneur.

Attribution[modifier | modifier le code] Note sur la suppression générale des partis politiques. Si un homme fait des calculs numériques très complexes en sachant qu'il sera fouetté toutes les fois qu'il obtiendra comme résultat un nombre pair, sa situation est très difficile.Quelque chose dans la partie charnelle de l'âme le poussera à donner un petit coup de pouce aux calculs pour obtenir toujours un nombre impair.

Note sur la suppression générale des partis politiques

En voulant réagir il risquera de trouver un nombre pair même là où il n'en faut pas. Prise dans cette oscillation, son attention n'est plus intacte. Si les calculs sont complexes au point d'exiger de sa part la plénitude de l'attention, il est inévitable qu'il se trompe très souvent. Il ne servira à rien qu'il soit très intelligent, très courageux, très soucieux de vérité. Que doit-il faire ? Il en est exactement ainsi des partis politiques. Quand il y a des partis dans un pays, il en résulte tôt ou tard un état de fait tel qu'il est impossible d'intervenir efficacement dans les affaires publiques sans entrer dans un parti et jouer le jeu. Le marketing politique et les partis. « J’ai voté pour le moins pire  A La Courneuve, la participation des électeurs au premier tour de l'élection présidentielle fut plus haute qu'attendue (73,19 %).

« J’ai voté pour le moins pire 

Quant au score très élevé réalisé par François Hollande dans cette commune (46,95 %), notamment dans les deux bureaux de l'école Langevin-Wallon où nous avons passé la journée de dimanche, il pourrait logiquement être interprété comme une manifestation de l'engouement de ce quartier populaire pour la candidature du socialiste. Son score dépasse même de plus de 5 points celui réalisé par Ségolène Royal au premier tour du scrutin présidentiel de 2007 (41,08 %), une candidate dont nous avions pu voir qu'elle était très appréciée aux 4000, lors d'un porte-à-porte avant la primaire socialiste.

A La Courneuve, la participation au premier tour a été plus haute qu'attendue (73,19%) © E.R Chez Christian par exemple, 27 ans, responsable du financement destiné aux particuliers dans une banque. *Le prénom a été changé. O. Berruyer: Et si on essayait plutôt la démocratie? « La droite a gagné les élections.

O. Berruyer: Et si on essayait plutôt la démocratie?

La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections ? » [Coluche] Lors des dernières élections le problème posé par le manque de représentativité des institutions, participe à la survenue probable d’un nouveau 1789. Analysons ainsi plus en détail le vote moyen des Français aux 3 dernières élections nationales (Européennes 2009, Régionales 2010, Cantonales 2011) : On constate ainsi que sur 100 Français adultes : • 15 ne se sont pas inscrits sur les listes électorales ; • 37 sont allés voter ; • 8 ont voté pour l’UMP, “LE parti majoritaire” ; • 9 ont voté PS, “LE parti d’opposition”.

Ces résultats devraient suffire à engager une profonde réforme de nos institutions, clé de voute de la démocratie. Image agrandie Où comment les représentants de moins de 10 % des Français s’arrogent à eux-seuls la majorité… Pire encore. On constate ainsi que l’Assemblée ne cesse de vieillir. Pour le dernier point, les exemples abondent.