background preloader

SSP

Facebook Twitter

Le Débat du Net : Les jeunes et la politique. Pourquoi les jeunes se détournent de la politique. Si environ un jeune sur deux dit ne pas s'intéresser à la politique, selon un sondage réalisé pour l'AFEV, ils expriment un grande envie de mieux la comprendre.

Pourquoi les jeunes se détournent de la politique

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Isabelle Rey-Lefebvre Les jeunes sont en retrait de la politique mais cela n'est pas du désintérêt bien au contraire. Ils souhaitent plus de démocratie et aimeraient mieux en comprendre le fonctionnement. Telles sont les conclusions du sondage sur leur perception de la vie politique française, publié le 12 février et réalisé pour l'Association de la fondation étudiante pour la ville, par la société Audirep auprès de 500 jeunes âgés de 15 à 30 ans du 16 au 20 décembre 2013 (voir l'étude ici en PDF). Céline Braconnier, sociologue et professeure à l'université de Cergy-Pontoise, en commente les résultats.

Comment se manifeste la défiance des jeunes envers la politique ? La moitié des jeunes ne souhaite pas que le droit de vote soit accordé aux étrangers dans les élections locales. Six idées reçues sur les jeunes et la politique. Les jeunes et la politique ?

Six idées reçues sur les jeunes et la politique

Chaque scrutin est l'occasion d'évoquer leur abstention, particulièrement élevée. Et puis... pas grand-chose. L'association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (Anacej), qui regroupe des communes dotées d'un conseil municipal des jeunes, a commandé une double enquête sur le vote des nouvelles générations, à l'issue des élections municipales de mars et après les élections européennes de mai. Un millier de jeunes entre 18 et 25 ans, et autant de 15-17 ans, ont répondu à un long questionnaire. Les résultats, dont l'Anacej a donné la primeur au Monde Campus, vont à l'encontre d'un bon nombre d'idées reçues, comme l'explique le politologue Michael Bruter, professeur à la London School of Economics, qui a dirigé l'étude. Idée reçue n°1 : les jeunes s'abstiennent, mais ils voteront en vieillissant « C'est une idée très répandue, et fausse : l'abstention des jeunes est générationnelle. Idée reçue n°2 : les jeunes ne s'intéressent pas à la politique.

Portail:Politique. Ce portail de Wikipédia vous propose d'explorer les différentes facettes de cette faculté humaine sous trois angles d'attaque : Celui du politique, d'abord : il y est question de pouvoirs, d'États et d'idéologies.

Portail:Politique

Celui de la politique, aussi : vous trouverez ici des informations sur les partis politiques et les politiciens, pays par pays. Celui du comment, c'est-à-dire du comportement ou des attitudes à travers le vécu des organisations, des leaders, peu importe les pays, les cultures. De plus, les résultats d'élections plus ou moins récentes dans certains pays sont collationnés, pour découvrir ou approfondir vos connaissances sur les systèmes politiques, la composition des différentes chambres parlementaires à travers le monde... L’invention de l’isoloir. À la bibliothèque, avec Antoine, on bouquinait sans trop de méthode, un peu au hasard, autour du travail le dimanche.

L’invention de l’isoloir

Et dans le récit de Dumay, ouvrier du Creusot, on est tombé sur ce passage – qui décrivait comment les patrons de l’usine truquaient les scrutins : Des élections au conseil municipal devaient avoir lieu au commencement de janvier de l’année 1881. [...] Comme l’usine s’arrangeait toujours de façon à faire imprimer sa liste de candidats sur un papier très différent de dimension et de contexture de celui de la liste opposante, on ne voyait ses bulletins, qui étaient imprimés à la dernière heure, qu’au moment de l’ouverture du scrutin, donc impossibilité de les imiter. Ils étaient établis sur un papier parchemin de façon à ce que l’on sente au toucher si l’électeur votait pour ou contre l’usine. [...] Présidentielle 2017 : les "petits candidats" baîllonnés dans l'indifférence des "grands medias" L'égalité, ce n'est plus maintenant ?

Présidentielle 2017 : les "petits candidats" baîllonnés dans l'indifférence des "grands medias"

Deux propositions de loi socialistes, visant à "moderniser" l'organisation de l'élection présidentielle française, ont été adoptées, dans l'indifférence générale ou presque, jeudi 24 mars par l'Assemblée nationale. Au menu, la fin de la règle d'égalité des temps de parole dans les medias audiovisuels avant le premier tour de la présidentielle de 2017.

Un changement de règles qui fait hurler les "petits candidats", et un vote qui n'a pas provoqué de grand débat dans les medias nationaux. Et pour cause : ces "grands medias" détestent les "petits candidats". Deux semaines d'égalité de temps de parole au lieu de cinq pour les différents candidats à l'élection présidentielle de 2017. Le Monde, 22/03/2016 Et le reste du temps ? Même constat pour Jean-Luc Mélenchon, pourtant pas le plus petit des... Vidéo de Les politiques sont-ils encore aux manettes?

SSP_Lire

SSP_Séries, films. 1.1 Régimes démocratiques. 1.2 Compétition politique. 1.3 Organisations politiques. 2.1 Culture politique. 2.2 Répertoires d'action politique. 2.3 Comportement électoral. 3.1 Ordre politique européen.