background preloader

Partis et Mouvements Politiques Français

Facebook Twitter

Portail:Politique française. Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portail:Politique française

Accueil > Portail des portails > Portail de la société > Portail de la politique > Politique française La vie politique française est marquée par une histoire riche et complexe que symbolise de fréquents changements de régimes au cours des deux derniers siècles. Portail:Politique. Ce portail de Wikipédia vous propose d'explorer les différentes facettes de cette faculté humaine sous trois angles d'attaque : Celui du politique, d'abord : il y est question de pouvoirs, d'États et d'idéologies.

Portail:Politique

Celui de la politique, aussi : vous trouverez ici des informations sur les partis politiques et les politiciens, pays par pays. Celui du comment, c'est-à-dire du comportement ou des attitudes à travers le vécu des organisations, des leaders, peu importe les pays, les cultures. De plus, les résultats d'élections plus ou moins récentes dans certains pays sont collationnés, pour découvrir ou approfondir vos connaissances sur les systèmes politiques, la composition des différentes chambres parlementaires à travers le monde... La France insoumise. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La France insoumise

La France insoumise (FI[5], représenté sur le logotype officiel par la lettre Phi (φ)[6]) est un mouvement politique lancé le en vue de promouvoir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle de 2017 et de permettre l'élection de députés aux élections législatives de 2017 pour l'application du programme L'Avenir en commun[7]. À l'issue du premier tour de l'élection présidentielle de 2017, Jean-Luc Mélenchon arrive en quatrième position avec 19,58 % des suffrages exprimés, ce qui ne lui permet pas d'accéder au second tour. Il faut cependant remonter à l'élection présidentielle de 1969 pour trouver une candidature à la gauche du parti socialiste ayant obtenu autour de 20 % des suffrages.

Collections Voisines

A Classer. Liste des partis et mouvements politiques français. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liste des partis et mouvements politiques français

Cet article présente la liste des partis et mouvements politiques français actuellement en activité, ainsi que leur représentation dans les différentes chambres de la République française. La liste des partis politiques ayant disparu (ou qui sont dans un état d'inactivité complet) fait l'objet d'un autre article. Principaux blocs politiques[modifier | modifier le code] Cette section a été mise à jour après les élections régionales françaises de 2015.

Droites en France. Extrême gauche en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Extrême gauche en France

Les courants politiques désignés comme d'« extrême gauche » rejettent parfois cette appellation qui peut être interprétée comme une assimilation avec l'extrémisme. Centre gauche. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Centre gauche

Le groupe parlementaire centre gauche en France sous la IIIe République[modifier | modifier le code] Parmi ses grandes figures, on peut citer Édouard de Laboulaye, Jules Dufaure, Charles de Rémusat, William Henry Waddington, Léon Say, Agénor Bardoux, Émile de Marcère, Auguste Casimir-Perier, Jean Casimir-Perier, Edmond Schérer, Jules Barthélemy-Saint-Hilaire, Georges Picot et Albert Christophle. Une grande partie de ces figures politiques appartient à la grande bourgeoisie d'affaires, établissant ainsi un « contrat républicain » entre le pouvoir politique et le pouvoir économique qui a joué un rôle primordial dans l'adoption définitive de la République[1].

Le journal Le Parlement (1879-1884), fondé par Jules Dufaure avec Alexandre Ribot et Georges Picot, sera l'organe quasi officiel du groupe Centre gauche avant d'être repris par le Journal des débats, également proche de cette mouvance et codirigé alors par Léon Say. Gauche en France. Centre droit. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Centre droit

Histoire[modifier | modifier le code] Le fondement de ses valeurs se situe dans le christianisme ou l'humanisme laïque. Idéologiquement, il est plutôt fédéraliste au niveau européen[1] (sauf pour les gaullistes sociaux mais ceux-ci ont beaucoup évolué sur ce sujet, la plupart ayant appelé à voter « oui » lors du référendum sur la constitution européenne de 2005) et se réclame d'un social-libéralisme, c'est-à-dire qu'il défend l'économie de marché, la propriété privée et des valeurs axées sur les libertés individuelles sans toutefois nier l'utilité d'un État régulateur mais limité[2]. En Europe occidentale, il regroupe des mouvements libéraux, démocrates-chrétiens, gaullistes sociaux et certains radicaux ou écologistes. Regroupés au sein du PPE (Parti populaire européen), il représente le groupe le plus influent au sein de l'Union européenne.

Centrisme en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Centrisme en France

Cette page présente les partis et personnalités reliés au centre en France. Histoire du centrisme en France[modifier | modifier le code] Familles et formations politiques centristes[modifier | modifier le code] Modérés, démocrates et démocrates-chrétiens[modifier | modifier le code] Les modérés, démocrates et démocrates-chrétiens constituent la principale famille politique du centre en France. Le Mouvement républicain populaire (MRP), sous la IVe République, puis l'Union pour la démocratie française (UDF), sous la Ve, constituent les deux forces politiques majeures qui les ont rassemblé. En 2011, Jean-Louis Borloo, président du Parti radical crée L'Alliance républicaine, écologiste et sociale (ARES) qui a pour ambition de rassembler les formations centristes membres de la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy, dans la perspective d'une candidature commune à l'élection présidentielle de 2012.

Extrême droite en France.

LR - UMP (2002)

FN.