background preloader

Coutent plus qu'ils ne rapportent

Facebook Twitter

International-accueil-des-migrants-en-quoi-cest-un-atout-economique-pour-lallemagne.924257.29335. Près de 800 000 nouveaux migrants devraient arriver cette année en Allemagne, a récemment annoncé la chancelière Angela Merkel.

international-accueil-des-migrants-en-quoi-cest-un-atout-economique-pour-lallemagne.924257.29335

Sur les plages de Lampedusa. Les immigrés coûtent-ils cher à la France ? Jean-François Copé estime que l'immigration a un coût "élevé" mais oublie de dire combien elle rapporte. Claude Guéant a relancé le débat sur l'immigration légale sans susciter toutefois l'enthousiasme de l'UMP sur la question.

Jean-François Copé estime que l'immigration a un coût "élevé" mais oublie de dire combien elle rapporte

Le patron du parti, Jean-François Copé, a quand même souhaité attirer l'attention sur le coût de l'arrivée de migrants en France. Interrogé mardi au micro de RFI il a expliqué que "sur l'immigration à caractère strictement social, nous allons nous heurter à un problème, c'est que nous n'aurons plus les moyens de payer, c'est-à-dire que derrière cela, le coût social pour le contribuable est tellement élevé qu'il y aura un moment où on ne tiendra plus le coup financièrement, parce que c'est du déficit et qu'on y arrive plus. " L'immigration aurait donc un coût selon le maire de Meaux. Plus précisément, elle coûterait 47,9 milliards d'euros à la collectivité, selon une étude de 2009 réalisée par une équipe d'universitaires de Lille, dirigée par le professeur Xaveir Chojnicki. Un calcul effectué pour le compte du ministère des Affaires sociales.

Idées fausses sur immigration et protection sociale. "Si on divisait par deux le nombre d'immigrés, on creuserait (…) les déficits publics, au lieu de les combler.

Idées fausses sur immigration et protection sociale

Cela peut paraître paradoxal, mais c'est vrai. " Telle est en substance le sens de la tribune publiée hier dans Le Journal du dimanche (page 24) et intitulée "Moins d'immigrés, une France faible". Co-signé par six personnalités dont Martin Hirsch, ancien Haut-commissaire aux Solidarités actives, Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, et Philippe Aghion, professeur d'économie à Harvard, ce texte appelle à rompre avec "l'idée que l'immigration serait responsable de nos déficits sociaux".

Sans-papiers : l’autre « chiffre » de la politique d’expulsion. La cour des comptes pointe le coût de la rétention des sans-papiers.

Sans-papiers : l’autre « chiffre » de la politique d’expulsion

Mouvements vous propose de relire cette enquête de Damien de Blic : le coût des expulsions réalisées en 5 ans représente l’équivalent du déficit annuel de l’assurance vieillesse. Novembre 2006 à Paris, dans le Xème, rafle à l’angle du bd de Strasbourg, des rues Château d’eau et des Petites écuries. Photos Patrick Sagnes/Zarma. La lutte contre l’immigration clandestine constitue depuis les années 1970 un objectif déclaré des politiques migratoires définies dans la plupart des pays industrialisés. Pour la première fois cependant, cet objectif prend depuis quatre ans en France la forme d’un programme chiffrant précisément un nombre de reconduites à la frontière à réaliser chaque année.

Coût de l'immigration : un fantasme qui a la vie dure. Depuis le milieu des années quatre-vingts, plusieurs travaux ont été menés afin d’évaluer l’impact financier de la présence d’une population immigrée sur notre sol.

Coût de l'immigration : un fantasme qui a la vie dure

Nous pensions, le recul électoral du Front national aidant, que ce genre d’entreprise passerait de mode. Il n’en n’est rien. La tonitruante Association des Contribuables Associés a publié un opuscule intitulé “Le coût réel de l’immigration en France” rédigé par Jean Paul Gourevitch. Sa conclusion a la finesse des données comptables : “Le déficit (financier) du à la population immigrée est équivalent à 1,4% du PIB (27 milliards d’euros).

La croissance économique étant au moment de l’étude d’environ 2,1 % par an, l’immigration la réduit des deux tiers” (Bruno Odier Cenat de l’Herm) Ce genre d’étude provoque instinctivement un malaise. Immigration : les étranges décomptes de Marine Le Pen. «Réduire en cinq ans l’immigration légale de 200000 entrées par an à 10000, en privilégiant les talents qui permettront le rayonnement de notre pays et l’innovation.»

Immigration : les étranges décomptes de Marine Le Pen

Extrait du programme du Front national. Immigration: Des parlementaires réclament «la transparence totale» Un audit pour mettre des chiffres sur une réalité.

Immigration: Des parlementaires réclament «la transparence totale»

C’est l’ambition d’une trentaine de parlementaires français, de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Parlement européen de toutes tendances qui se sont réunis pendant un an pour produire un audit de plus de 300 pages sur l’immigration, sous l’angle social, économique, démographique et même de sécurité publique. Un rapport « lucide» et «pluraliste», vante la député socialiste Sandrine Mazetier qui présentait le document ce mercredi matin à l’Assemblée. Immigration : réponse à Marine ! Démographie, Le Cepii s'interroge sur la politique d'immigration et sa capacité à pallier les coûts du vieillissement. Les très bons comptes de l’immigration.

Les immigrés sont une excellente affaire pour l’Etat français : ils rapportent une grosse douzaine de milliards d’euros par an et paient nos retraites.

Les très bons comptes de l’immigration

Les immigrés sont une très bonne affaire pour l’économie française : ils reçoivent de l’Etat 47,9 milliards d’euros, mais ils reversent 60,3 milliards. Autant dire un solde positif de 12,4 milliards d’euros pour les finances publiques, qui ne représente pourtant que la part monétaire de transferts bien plus importants. Dans ce pays de 64,7 millions d’habitants, 6,5 millions de Français comptent au moins un immigré dans leur famille. Les chiffres de l’immigration légale sont très fluctuants. Les immigrés génèrent 275.000 emplois en Suisse (étude) «Les immigrés rapportent 12 milliards par an à l'Etat» SOCIETE - Sur la place de la République, à Lille, ils ont lu le manifeste de la Journée sans immigrés, puis ils ont dit ce qu'ils pensaient de "l'instrumentalisation de l'immigration" par les politiques français.

«Les immigrés rapportent 12 milliards par an à l'Etat»

Mamadou Barry, doctorant en économie à Lille 1, président de l'Association pour la mise en valeur des initiatives de la diaspora (Adiv), explique : "Vous rentrez d'une journée de boulot, vous allumez votre télé, et vous découvrez que vous faites partie de ceux qui détruisent le pays. " Pourquoi avez-vous voulu participer à cette Journée sans immigrés, qui veut démontrer l'importance de la place des étrangers dans l'économie française ? C'est un devoir, une obligation pour notre association qui veut valoriser une vision positive de l'immigration, face à certains discours d'hommes politiques, qui ont tendance à rendre les immigrés coupables de tous les maux.

Quels discours ? Www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/REVPMEN10d.PDF. L’immigration du travail en question(s) Immigrés : Des coûts mais aussi des bénéfices. (MFI / 03.05.11) La France compte 5,3 millions d’immigrés.

Immigrés : Des coûts mais aussi des bénéfices

Que pèsent-ils sur les comptes sociaux français ? Génèrent-ils du chômage ? Plusieurs études de chercheurs démontrent le contraire. Immigration : combien ça coûte. Toute tentative d’évaluation de l’impact de l’immigration sur le budget public, et plus particulièrement sur les comptes sociaux, revient à entrer en terrain miné. Banale dans les pays anglo-saxons, la moindre étude de ce genre a longtemps été soupçonnée en France d’intentions malignes à l’encontre des quelque 5,3 millions d’immigrés (dont plus de 2 millions sont aujourd’hui français).

Et pourtant !

Detracteurs

« Les immigrés contribuent positivement au budget » Avec quatre enseignants chercheurs, Xavier Chojnicki, économiste à l'université Lille-II et au Cepii, a travaillé pendant trois ans sur l'incidence budgétaire de l'immigration légale en France. Quels sont les résultats ? On peut considérer l'incidence de l'immigration comme relativement neutre pour l'économie française. Par exemple, pour 2005, leur contribution au budget de l'Etat est positive et de l'ordre de 3,9 milliards.

C'est faible par rapport aux 2 000 milliards d'euros du PIB, alors que les immigrés représentent 8 % de la population. Des sans-papiers imposables réclament leur régularisation. Italie : 11% du PIB produit par les immigrés.