background preloader

Recevoir des critiques

Facebook Twitter

Recevoir des reproches

« Pour éviter la critique, ne faites rien, ne dites rien, ne soyez rien.

» Elbert Hubbard

La « règle des trois tiers » : un tiers des gens qui nous aiment, un autre tiers qui nous détestent, et celui qui reste est constitué de personnes qui ne nous connaissent pas mais qui émettent quand même un avis. Arrêtez de gérer les critiques. Il y a quelques mois je commettais un billet sur la formulation de critiques constructives. Maintenant que vous êtes devenus des experts en la matière, voyons cette semaine ce qui se passe quand nous sommes de l’autre côté de la barrière, à savoir quand nous faisons l’expérience d’être l’objet d’une critique.

Je ne vous ferai pas l’affront de présenter une énième méthode pour “gérer les critiques”. Elles pullulent sur le web et vous verrez qu’ici, mon propos se dirige sur une autre voie. Gageons que l’autre n’est pas forcément rompu à la communication assertive ou au feedback 2.0. La critique qu’il formule est brute de décoffrage. Il la dit comme il la pense. Une question demeure. En effet, si certaines critiques sont bien acceptées, il y en a d’autres qui le sont beaucoup moins. Suivant le degré d’impact qu’elles ont généré, ces critiques peuvent nous affecter profondément et durablement au niveau émotionnel comme au niveau relationnel. Rappelez-vous du pet de mouche. La peur du ridicule. Imperfection. L'insulte. Ressentiment. Receive Criticism. La peur du rejet.