background preloader

Critères du beau et art

Facebook Twitter

Before and After. Si les Trois Grâces étaient trois mannequins d'aujourd'hui, à quoi ressembleraient-elles? Ces GIF prouvent notre culte de la minceur. A quoi ressembleraient les peintures des siècles passés si on leur appliquait les standards de «beauté» actuels? Lauren Wade, l’éditrice photo du site Takepart.com, a retouché des classiques de la peinture. La photographe, qui admet avoir elle-même été amenée à retoucher de très nombreuses photos, explique la raison de son travail: «Tout au long de l’histoire, les peintres, de Titien à Rubens en passant par Gauguin, ont trouvé de la beauté chez des femmes qui ne seraient jamais entrées dans une taille 0.»

En passant des tableaux de grands maîtres à Photoshop tel qu'elle le ferait pour des photos de top d'aujourd'hui, Lauren Wade nous permet de visualiser quels sont nos critères de beauté actuels. Adieu les rondeurs des femmes peintes par Degas, Raphaël, Botticelli ou Gauguin. Titien, Danaé avec Eros, 1544 - via Takepart.com - Cliquez sur l'image pour l'agrandir Degas, La Toilette, 1884 - via Takepart.com - Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Production d'épreuve de TPE - Le_poids_des_apparences.pdf.

100.000 ans de beauté. Les canons de beauté à travers le temps - TPE Sur le thème : L'homme et la nature. I Les canons de beauté a) A travers le temps Les canons de beautés sont considérés comme belles selon la norme imposée à une certaine époque. Cette norme évolue, et ce qui était beau il y a des années peut ne pas l’être de nos jours. Ces canons suivent l’évolution de la mode et de l’époque. Au fil des siècles, ces derniers se sont succédés : formes généreuses de l’antiquité où la beauté est synonyme de bonté, face aux mannequins androgynes du XXIe siècle qui voit naître le «sex symbol ». A la Renaissance, rondeur, teint blanc, taille longue, petites oreilles, petits pieds, dents courtes ainsi que joues rouges étaient de rigueur pour atteindre les normes. Botticelli peint d’ailleurs le célèbre tableau « la naissance de la vénus » illustrant à la perfection les canons de beauté de la renaissance.

Depuis ce temps, les critères de beauté ont bien évolué. b) Et les civilisations Les exigences culturelles de la beauté sont diversifiées. EVOLUTION_DU_CONCEPT_DE_BEAUTE_A_TRAVERS_LES_SIECLES.pdf. La femme idéale à travers les siècles. La tyrannie de la beauté. La beauté est injuste. Elle crée des inégalités entre individus qui, bien que non dites, ont de très fortes implications sur le marché de l’amour ou sur celui du travail.

Par Jean-François Dortier. On peut débattre sans fin de la beauté. La laideur, elle, est indiscutable. Dans Les Mots (1964), Jean-Paul Sartre se rappelle comme d’un véritable traumatisme le jour où, à l’âge de 7 ans, on lui a coupé les cheveux. Mais tous les laiderons n’ont pas du génie, et sur eux pèse une malédiction. La beauté est-elle universelle ? Les traits associés à la laideur dessinent en creux les critères de la beauté que l’on assimile souvent à un corps jeune, symétrique, lisse, droit, mince, grand. Les anthropologues ont de nombreux arguments montrant la relativité des critères selon les sociétés.

Mais au-delà des variations historiques et sociales, n’existerait-il pas tout de même des critères de beauté universels ? L’appréciation de la beauté varie bien selon les époques et les cultures. Où est-ce que votre menton sera le plus apprécié? | Ariane Giacobino. BEAUTÉ - Une publication scientifique à peine parue dans la revue PLOS One (Thayer and Dobson, avril 2013) examine la question question esthétique et anthropologique suivante: y a-t-il une forme du menton qui constitue un critère de beauté universel? Un même menton est-il reconnu beau dans toutes les cultures et ethnies, ou y a-t-il des sous-groupes sous-jacents à différentes préférences selon les régions géographiques? Des chercheurs avaient en effet précédemment rapporté que certains traits faciaux étaient préférés, quelle que soit notre ethnie, et indépendamment de notre culture: l'hypothèse de l'"Universal Facial Attractiveness"(UFA).

Il a été suggéré par certaines études que la forme du menton est un critère important dans l'évaluation de la beauté d'un visage. Chez l'homme, un menton large serait ainsi considéré généralement et à travers le monde comme associé à une domination sociale, et par ailleurs jugé par les femmes comme plus attractif, plus masculin. Envoyer une correction. Beau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Temple bouddhique dans les montagnes, copie ancienne d'après Li Cheng. Une thèse courante associe contemplation de la beauté et élévation spirituelle. Le beau ou la beauté est une notion abstraite liée à de nombreux aspects de l'existence humaine. Ce concept est étudié principalement par la discipline philosophique de l'esthétique, mais il est également abordé en partie par d'autres domaines (histoire, sociologie, psychologie, art). La distinction entre ce qui est beau et ce qui ne l'est pas varie suivant les époques et les individus. Philosophie[modifier | modifier le code] Platon[modifier | modifier le code] Le terme grec kalos (καλός), beauté, désigne tout ce qui est harmonieux (sumetron), c'est-à-dire tout ce dont les parties ne sont pas associées de manière effrayante ou ridicule.

Hume[modifier | modifier le code] Des personnes différentes n'ont pas le même jugement sur le même objet. Kant[modifier | modifier le code] (en) J.H.