background preloader

Ados et réseaux sociaux

Facebook Twitter

Les adolescents attentifs à leur vie privée sur les réseaux sociaux. Les adolescents sont plutôt conscients de l'impact que peuvent avoir les réseaux sociaux sur leur vie privée, même s'ils ne maîtrisent pas toujours les outils permettant de gérer leurs communications en ligne : c'est l'un des principaux enseignements d'un sondage réalisé par TNS Sofres pour le compte de la CNIL et des associations Action innocence et UNAF, auprès de 1 200 enfants et adolescents de 8 à 17 ans.

Les adolescents attentifs à leur vie privée sur les réseaux sociaux

Adolescents en France : le grand malaise [UNICEF] 6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux. Dans son livre, la chercheuse danah boyd explore la vie des jeunes sur Internet.

6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux

Nous lui avons demandé des pistes pour comprendre leur comportement. Après dix années de travail auprès de jeunes Américains, danah boyd, blogueuse sans majuscule, chercheuse chez Microsoft Research et professeure associée à l’université de New York, publie un livre pour éclairer l’usage que les adolescents ont des réseaux sociaux. It’s complicated : the social lives of networked teens (disponible gratuitement en anglais, en attendant une traduction en français) veut expliquer aux parents ce que font concrètement leurs enfants sur Internet, s’attachant à démonter plusieurs fantasmes et à nuancer les risques les plus couramment évoqués (cyberaddiction, perte d’identité, disparition de leur vie privée, harcèlement, mauvaises rencontres).

It’s complicated, du nom d'un statut Facebook, illustre toutes les facettes de cette vie en ligne qu’ont ces adolescents aux yeux rivés sur leur smartphone. 1. 3. 4. 5. 6. Dossier web thématique : les réseaux sociaux. Serge Tisseron. Serge Tisseron. Cela évoque bien sûr quatre étapes essentielles de la vie des enfants : 3 ans, c’est l’admission en maternelle, 6 ans, l’entrée en CP, 9 ans, l’accès à la maîtrise de la lecture et de l’écriture, et 12 ans l’âge où il trouve ses repères en collège.

Serge Tisseron

Mais ce sont aussi d’excellents repères pour savoir à quel âge et comment introduire les différents écrans dans la vie de nos enfants. En effet, de la même façon qu’il existe des règles pour l’introduction des laitages, des légumes et des viandes dans l’alimentation d’un enfant, il est possible de concevoir une diététique des écrans, afin d’apprendre à utiliser correctement les écrans comme on apprend à bien se nourrir. Télécharger les affiches Les affiches de la campagne sont téléchargeables en cliquant ici (ou à défaut, contact : serge.tisseron@gmail.com). "Les jeux vidéo et les réseaux sociaux modifient le rapport à l'espace, au temps, à la construction de l'identité". LE MONDE pour Le Monde.fr | | Par Chat modéré par Emmanuelle Chevallereau Dans un chat sur LeMonde.fr, lundi 28 février 2011, Serge Tisseron, psychiatre et psychanaliste, spécialiste des nouvelles technologies, a estimé que les parents doivent réguler l'utilisation des écrans par leurs enfants au quotidien car "une fréquentation excessive peut nuire à d'autres activités".

"Les jeux vidéo et les réseaux sociaux modifient le rapport à l'espace, au temps, à la construction de l'identité"

Nous publions l'intégralité de ce débat. A lire également sur ce sujet l'enquête de Pascale Krémer intitulée Ados accros, parents à cran, parue dans Le Monde Magazine daté 26 février. Ice Berg : Les "psy" constatent-ils une augmentation des consultations pour des problèmes relationnels ou de comportement liés à l'utilisation grandissante et précoce des écrans ? Oui, les psychologues et les psychiatres sont aujourd'hui énormément consultés pour l'usage jugé excessif des jeux vidéo ou des nouveaux réseaux sociaux. L’usage des médias sociaux chez les jeunes : les deux côtés de la médaille.

Utiliser les médias sociaux représente l’une des activités les plus courantes chez les jeunes d’aujourd’hui.

L’usage des médias sociaux chez les jeunes : les deux côtés de la médaille

Un récent sondage mené aux États-Unis démontre que 51 % des adolescents se connectent à leur réseau social favori au moins une fois par jour et que 22 % des jeunes le font plus de 10 fois quotidiennement (Common Sense Media, 2009). Les sites comme Facebook, YouTube ou Twitter, qui se sont développés à grande vitesse au cours des dernières années, s’avèrent hautement populaires auprès des jeunes, notamment parce qu’ils leur offrent l’opportunité de se divertir, mais également de communiquer entre eux (O’Keeffe et Clarke-Pearson, 2011).

Il demeure cependant essentiel que les jeunes sachent en faire une utilisation saine et appropriée, sans quoi, certains problèmes pourraient survenir. La santé des ados à la loupe - Publication des données françaises de l’enquête Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) Pour la première fois, l’étude HBSC apporte des éléments de réponse à ces questions.

La santé des ados à la loupe - Publication des données françaises de l’enquête Health Behaviour in School-aged Children (HBSC)

Si l’influence d’internet et des portables est manifeste, elle n’est pas toujours négative et certains constats se rejoignent dans les différents pays participant à cette étude. L’enquête HBSC est la seule existante qui passe au crible les comportements santé des adolescents dans plus de 40 pays. Ces résultats permettent d’obtenir une cartographie précise des comportements des jeunes de 11 à 15 ans et d’en mesurer l’évolution. Le volet français est coordonné par le service médical du rectorat de Toulouse sous la responsabilité des docteurs Godeau et Navarro avec la collaboration et le soutien financier de l’Institut National de la Prévention et de l’éducation pour la santé (Inpes), ainsi que de l’INSERM U1027 et de l’OFDT.