background preloader

Documents selectionés

Facebook Twitter

L'analyse d'une entreprise : Analyse financière et économique de l'entreprise. Lorsque l’on souhaite reprendre une entreprise, il faut procéder à une analyse pour s’assurer que l’entreprise en question vaut la peine d’être rachetée. L’analyse d’une entreprise ne se limite pas à celle de ses états financiers (même s’il s’agit d’une étape importante) mais doit s’élargie à l’étude de son environnement : le secteur géographique, l’analyse du marché et de la clientèle, l’évolution de la législation… Il faut procéder pour étape pour effectuer l’analyse d’une entreprise : La première consiste à étudier les états financiers de l’entreprise ciblée ;Ensuite, on s’intéresse au secteur d’activité de l’entreprise : quel est le potentiel du marché sur lequel elle se situe ?

Une étude de marché peut s’avérer utile ;Après, l’analyse du secteur géographique de l’entreprise est également importante ;Et enfin, nous terminerons pour l’évolution de la législation du secteur et son respecter par l’entreprise. L’analyse financière de l’entreprise A. B. L’analyse des moyens de l’entreprise. « Valeur ajoutée » qu’est-ce que c’est ? La valeur ajoutée (VA) représente la richesse nouvelle produite qui pourra être répartie sous forme de revenus. C’est une notion différente du chiffre d’affaires (CA) qui représente la somme de l’ensemble des ventes des entreprises. La valeur ajoutée est obtenue si on soustrait du chiffre d’affaires les coûts intermédiaires, c'est-à-dire les matières premières et les services que les entreprises ont du acheter pour produire.

On a donc VA = CA – coûts intermédiaires. Prenons l’exemple du pain : la valeur ajoutée dans la production du pain représente la différence entre le prix du pain vendu (CA) et la somme du prix de la farine, du levain, de l’électricité, etc consommés pour produire ce pain. Attention cependant, pour produire, une entreprise ne se contente pas de consommer des matières premières ou des services, elle utilise aussi des équipements et achète des brevets. Qu'est ce que la Valeur ? Qu'est-ce que la Valeur ? Qu'est-ce qui n'a pas de prix ? Avec Patrick Viveret. La notoriété et l’image de la marque. Ces deux notions sont différentes mais complémentaires : une marque doit être connue mais cela peut être en bien ou en mal. La notoriété Aaker (1994) définit la notoriété d'une marque comme la capacité d'un client potentiel à reconnaître ou à se souvenir qu'une marque existe et appartient à une certaine catégorie de produits.

La notoriété suppose donc l'existence d'un lien entre la marque et la catégorie de produit. La pyramide de la notoriété L’image de marque " L’image est la seule création et propriété du consommateur " ( Paul Sherlock ) Une image est un ensemble de représentations : Mentales qui résultent de sources multiples. Personnelles et subjectives : une image est différente d’une personne a l’autre et ceci d’autant plus que les produits sont impliquants. Stables : l’image d’une marque résulte des connaissances et des attitudes des clients a un moment donne. Sélectives et simplificatrices. 6. Salaire, coût du travail. Dans le langage courant, le salaire c’est la rémunération du travail, c’est donc à la fois un revenu et un coût.

La rémunération du travail salarié est un coût pour l’entreprise, c’est le coût salarial, alors que le salarié retient comme rémunération de son travail ce qu’il perçoit effectivement, son salaire net. Les deux dimensions du salaire La différence entre les deux approches et importante comme le montre le schéma suivant : Le salaire net c’est le salaire perçu par le salarié, il figure en bas de la feuille de paye. Le salaire net est obtenu - en ajoutant au salaire brut de base les différentes primes attribuées aux salariés et les majorations éventuelles pour les heures supplémenatires - en déduisant les cotisations sociales et la CSG (contribution sociale géénralisée) qui sont à la charge du salarié. Le coût salarial est constitué par l’ensemble des dépenses qui incombent à l’entreprise pour l’emploi d’un salarié.

Des précisions chiffrées sur le site de l’URSSAF à cette adresse. Capital humain. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le capital humain est l'ensemble des aptitudes, talents, qualifications, expériences accumulés par un individu et qui déterminent en partie sa capacité à travailler ou à produire pour lui-même ou pour les autres[1].

Histoire du concept[modifier | modifier le code] Le concept de « capital humain » est développé pour la première fois en 1961, par l’économiste américain Theodore Schultz qui l’exprime en ces termes : « Alors qu’il apparaît évident que les individus acquièrent des savoir-faire et des savoirs utiles, il n’est pas si évident que ces savoir-faire et savoirs constituent une forme de capital [et] que ce capital soit pour une part substantielle le produit d’un investissement délibéré. » À partir de 1965, Gary Becker approfondit le concept et le vulgarise, obtenant en 1992 le prix Nobel d’économie pour son développement de la théorie du capital humain. La théorie du capital humain[modifier | modifier le code] Comme le dit J-P. LA CAPELINE à TOUDON (06830), fiche d'identité, sur SOCIETE.COM (420594319)

9 étapes pour ouvrir un restaurant en france. Ouvrir un restaurant nécessite de bien ficeler son projet. Dans ce dossier, vous trouverez toutes les informations nécessaires afin de mener à bien votre projet de création d'entreprise. Première étape : Oser se lancer dans l’aventure entrepreneuriale Lorsqu’on veut créer un restaurant, on n'hésite toujours de se lancer car on recueille beaucoup d'informations contradictoires. Alors, comment franchir le pas ? Deuxième étape : Ouvrir son resto, par où commencer ? Dans cet article, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour commencer à bâtir votre projet. Vous allez savoir comment chercher les informations pour établir votre business plan et votre étude de marché. Troisième étape : Quels sont les exigences requises dans la restauration ? Quatrième étape : Restauration, règles de base à connaître Pour éviter un mésaventure, il faut bien cerner les problématiques spécifiques liés à la restauration.

Septième étape : Restaurant, quel concept et type de cuisine proposé ? Cuisine traditionnelle du marché - Restaurant La Capeline.