background preloader

Jardinage

Facebook Twitter

Un paillage vaut 10 arrosages. Kalanchoé tomenteux, Kalanchoe tomentosa. Botanique Nom latin : Kalanchoe tomentosa Origine : Madagascar Période de floraison : été Couleur des fleurs : rouge sombre Type de plante : plante succulente Type de végétation : vivace Type de feuillage : persistant Hauteur : 30 cm Planter et cultiver Rusticité : non rustique, 4°C Exposition : ensoleillée à mi-ombre Type de sol : minéral et drainant Acidité du sol : neutre à basique Humidité du sol : moyennement sec Utilisation : maison, véranda, rocaille en été Plantation, rempotage : du printemps jusque fin août Méthode de multiplication : bouturage Kalanchoe tomentosa, le Kalenkoe tomenteux, est une espèce de plante succulente qui appartient à la grande famille des Crassulacées.

Description de Kalanchoe tomentosa Le kalanchoé tomenteux développe une ou plusieurs tiges verticales. Etant une plante grasse, Kalanchoe tomentosa montre des tiges épaisses d’environ 0.5 à 1 cm. la plante peut prendre la forme d’un petit arbre, en se dénudant de la base et se lignifiant. Feuille substrat. Réalisation d’un muret fleuri. Un muret de pierres sèches ou maçonné ? Trois solutions s’offrent à vous pour réaliser votre muret : le muret de pierres sèches, c’est-à-dire fait à partir de pierres assemblées grâce à de la terre, donc sans maçonnerie. C’est le muret d’autrefois. Il demande un minimum d’attention, de précaution et sans doute même de savoir-faire pour qu’il soit solide, mais il est tout à fait réalisable.

Il a un aspect naturel qui lui permet de bien s’intégrer dans un jardin (surtout s’il s’agit d’un jardin un peu sauvage, en tout cas pas trop sophistiqué). Les conditions de culture pour les plantes qui y poussent sont excellentes car il garde bien la fraîcheur ; - le muret maçonné avec des poches de plantations. Il existe une solution intermédiaire : on monte un mur de pierres sèches, donc avec des joints en terre, mais si la face arrière n’est pas visible, on bétonne l’arrière plus ou moins grossièrement. Le choix des pierres Construction du muret Quelques conseils : Les poches de terre : Merci pour votre inscription ! Comment réaliser un potager en lasagne pour les cultures de printemps. Cette technique, lasagna gardening ou potager en lasagne, a été mise en évidence et développée par Patricia Lanza dans les années 90 aux U.S.A à l’arrière de son restaurant. Patricia Lanza n’avait, elle aussi, pas beaucoup de temps ce qui fait du potager en lasagne une technique près pertinente à notre époque.

Voici la période idéale pour anticiper la réalisation de votre potager de printemps. Nous avons abordé dans les articles précédents les avantages du potager en lasagne et nous vous avons également apporté les premiers conseils issus de notre expérience personnelle. Le temps est venu de se procurer les ingrédients pour confectionner la butte. Création d’un potager en lasagne : Le potager en lasagne est une technique simple, économique, rapide et qui peut s’installer en ville dans un endroit ensoleillé avec un point d’eau à proximité.

Comment construit-on un potager en lasagne ? Sans travail préalable du sol, il suffit d’entasser une couche de déchet brun puis une couche de déchet. Comment couvrir votre terre ? Bienvenue sur le blog Au potager bio ! Si vous êtes nouveau(elle) ici, vous voudrez sans doute recevoir mon livret PDF qui vous explique très exactement le secret d'un potager bio réussi + les moyens de lutte préventive face à certains nuisibles, sans oublier les autres bonus ... : Cliquez ici pour télécharger le livret et les bonus gratuitement Lors de la précédente publication, je vous ai résumé en 3 points l’importance de couvrir votre terre du potager. Vous pouvez découvrir ou redécouvrir ce sujet en cliquant simplement ici.

Hier, je vous annonçais également le sujet d’aujourd’hui dans lequel je vais vous faire une présentation des différentes méthodes pour couvrir efficacement votre sol. Dans le jardinage biologique, le jardinier doit comprendre les mécanismes pour préserver et favoriser la vie qui réside dans le jardin dans le but d’agir pour le bien de son propre environnement. Les feuilles mortes ATTENTION ! Besoin de plus de détails ? Les cartons Les engrais vert Conclusion. Ma palette support d'herbes aromatiques - Les créations de Circée. Je continue mes petits bricolages à base de recyclage, et notamment de palettes. Après le jardin vertical où je fais pousser les fraises, j'ai à nouveau bricolé une palette pour faire pousser de la verdure, et en l'occurence de nombreuses herbes aromatiques. La palette est pour moi un matériau super pratique, car j'en trouve facilement, et puis c'est quand même très résistant à la longue, donc les réalisations tiendront pas mal de temps.

C'est un support qui peut être peint en plus, et du coup s'adapter vraiment aux couleurs du jardin ou bien du balcon de chacun. Là j'avais envie de garder sa couleur naturelle qui est à peu près dans les mêmes tons que le mur. Quel est le matériel nécessaire ? Pour faire ce support à herbes aromatiques, j'ai eu besoin de : une palette 18 bouteilles de lait en plastique (ça dépend pas mal de la taille de votre palette aussi) des vis une perceuse Il faut donc couper les bouteilles de lait. On a le choix des herbes aromatiques : Alors ? Jardinière d'aromatiques : culture en pot pour fenêtre ou balcon. Les plantes aromatiques sont de culture si facile qu'un tout petit coin suffit pour les accueillir. Découvrez le plaisir des les utiliser fraîches en plantant une jardinière qui prendra place sur la terrasse, le balcon ou un simple rebord de fenêtre.

Sur le balcon ou la terrasse Les aromatiques n'étant pas très exigeantes, elles poussent sans difficulté en bac ou en pot. Le plaisir de cultiver ses propres herbes est donc offert à tous! On peut faire pousser un nombre important de plantes, même dans un petit espace : la cueillette ne sera pas ridicule pour autant ! Quel contenant ? Pot, jardinière, vasque, jarre... La terre cuite sera préférée au plastique : les micro-pores qu'elle contient permettent une meilleure évaporation de l'eau. Exposition Les méditerranéennes (thym, romarin, sarriette, basilic...) apprécieront le sud. Acheter des aromatiques Les plantes aromatiques sont disponibles une grande partie de l'année dans les jardineries. Semis ? Bouturage Division Support de culture. Cultiver des plantes aromatiques.

Faciles à cultiver et à cuisiner, les aromatiques peuvent s’installer partout, aussi bien au potager que dans les massifs ou les bacs des jardinières. Zoom sur quelques indispensables. L’aneth On l’aime avec la choucroute et le saumon ! L’aneth a besoin d’un sol bien drainé et de soleil. Elle se reproduit par semis. Le basilic Semez les graines de basilic sous abris en février-mars, repiquez en pleine terre à la mi-mai. La ciboulette Son goût d’oignon jeune est irrésistible ! La coriandre La coriandre apporte une touche orientale aux plats de légumes, viandes et salades. L’estragon Délicieux avec les grillades et le poisson, l’estragon s’épanouit dans un sol humifère et acide. Le persil Cru ou cuit, c’est un indispensable en cuisine. Le thym Le thym apprécie les sols drainés et le soleil. La menthe La menthe est la seule aromatique avec la mélisse et le cerfeuil qui apprécie la mi-ombre, toutes les autres ont besoin de soleil !

Le romarin La sauge Crédits des visuels : © Botanic / Arnaud Childeric. Protéger le potager en hiver | Jardipartage. Le potager s’est peu à peu vidé en ce début d’automne. Même si quelques planches sont encore en culture, la plupart est libre et la terre mise à nue se trouve maintenant exposée aux aléas climatiques et aux intempéries hivernales (alternance du gel et du dégel qui compacte la terre, pluies abondantes qui lessivent le sol, neige pendant plusieurs jours d’affilée parfois)…Comme on protège le mobilier de jardin, il peut être utile, voire indispensable, de protéger les surfaces de culture.

Ce sera aussi un gain de temps considérable au printemps, lorsque sera venu le moment de retrouver une terre « propre », exempte de mauvaises herbes tenaces qui auraient pu s’installer cet hiver. Voici donc quelques astuces pour protéger efficacement la terre de votre potager. Semez un engrais vert La culture de certaines familles de plantes (telles que les fabacées ou encore les légumineuses) enrichit naturellement le sol en azote. Couvrez la terre avec une bâche ou des cartons Protéger le potager en hiver. Ameublir un sol lourd - monjardinenpermaculture.fr. Dès septembre-octobre de l'année 1, on tond (ou on fauche l'herbe) et on couvre le sol de carton (sans impression) et d’un épais (20 cm) paillis d’automne (feuilles mortes, foin, paille, herbes sèches...), ce qui va détruire, « digérer » l’herbe pendant les 8-10 mois qui suivent.

Une variante est de désherber et de mettre du BRF sur la terre nue. Cette technique est détaillée ici. Cette technique, extrêment efficace, nécessite plus d'efforts et de disposer de BRF. On va semer en été / automne de l’année 2 des "engrais verts" comme par exemple des Graminées (dactyle, fétuque, Ray-grass d’Italie), de la phacélie, de la vesce, de la moutarde, seuls ou en mélange (idéalement). On peut les trouver ici. Avant de semer, on a passé un coup de grelinette, arraché les herbes indésirables et préparé une surface propre, afinée, plane. Durant l’hiver-printemps les racines de ce couvert végétal, d’installation facile et rapide, font fendiller la terre lourde. Choisir le bon paillis pour couvrir le sol du jardin. La Rose du Mois.

Un rosier liane des plus précoces Alors que la végétation reprend ses droits, les premières roses apparaissent. Pourtant ces fleurs préfèrent souvent attendre le mois de mai avant d’éclore : les possibles chutes de neige d’avril risqueraient de précipiter leur fin… Comme le dit le proverbe, "On n’a pas fini d’hiverner tant qu’avril n’est pas passé". > Téléchargez le fond d’écran ‘Neige d’Avril’ (1280 x 1024). En savoir plus : Origine de la rose Emplacement de ‘Neige d’Avril’ dans la Roseraie : Plates-bandes : 51, 122, 128 B, 128 E, 135 D et 147.

Au début du XXème siècle, des obtenteurs de l’Orléanais comme Eugène Turbat (‘Yvonne Rabier’ - 1910), Albert Barbier (‘La Marne’ - 1915) ou Levasseur (‘Orléans rose - 1909), montrent un certain engouement pour la création de petits rosiers Polyantha. C’est dans cette optique que Altin Robichon a effectué plusieurs croisements… Alors qu’il cherchait à obtenir un polyantha nain, il a créé un rosier liane !

« Un des meilleurs du type » selon G. Téléchargez les plans de votre protection tunnel. Téléchargez les plans de votre protection tunnel. 6 recettes faciles pour un désherbant naturel, sain et efficace ! Vous en avez marre d’entendre parler des désherbants chimiques ? Ça tombe bien, on n’en a pas besoin ! Pour entretenir son jardin et le débarrasser de toutes les plantes indésirables, il existe des méthodes beaucoup moins coûteuses, 100% naturelles et, surtout, infiniment moins dangereuses pour notre santé et notre environnement !

En fait, pour exterminer les mauvaises herbes qui envahissent votre potager ou votre terrasse, il n’y a qu’à se procurer quelques ingrédients courants et suivre une recette très simple. Voici 6 exemples à reproduire chez soi. Le purin d’ortie concentré Laisser macérer 2kg d’orties coupées en petits morceaux dans 10 litres d’eau à l’intérieur d’un grand récipient couvert. Le purin d’angélique Même méthode que le purin d’orties mais, cette fois, avec 1 kg de feuilles d’angélique pour 10 litres d’eau.

Le vinaigre blanc L’eau de cuisson de pommes de terre Conserver le jus de cuisson de ses pommes de terre, le laisser refroidir et le verser sur les mauvaises herbes. Comment planter les poireaux pour avoir plus de blanc. Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? Cliquez sur le bouton Facebook ou Gmail. Ce qu’on aime dans le poireau c’est le blanc ! Je vais vous montrer une technique qui permet d’avoir des blancs de poireaux très longs et bien tendres. En les plantant maintenant, en mai-juin, vous aurez des poireaux bons à récolter pendant tout l’automne. Plus tard, vous pourrez aussi planter en août des poireaux d’hiver, qui résistent au gel et se consomment durant tout l’hiver.

Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les agrandir. La séparation des plants Le plus simple, c’est d’acheter des plants de poireaux au marché ou à la jardinerie. J’ai arrêté de faire mes propres semis de poireaux parce que c’est long (2 mois). Souvent, les racines sont complètement emmêlées et il est impossible de séparer les jeunes poireaux sans risquer de les casser. Le truc : faites tremper toute la motte pendant une demi-heure dans un seau rempli d’eau. L’habillage des plants.