background preloader

Le Numérique

Facebook Twitter

Darknet, le côté obscur du Net. Le jour où j'ai plongé dans le deep web. >> Le deep web, machine à buzz, le récit de notre deuxième plongée en mai 2014.

Le jour où j'ai plongé dans le deep web

Le deep web, qu’est-ce que c’est ? (Ceux qui connaissent la réponse, vous pouvez sauter trois paragraphes). Aussi appelé web "invisible", "caché" ou "profond" (bien que certains ne soient pas d’accord avec cette dénomination), c’est toute la partie du web qui n’est pas indexée par des moteurs des recherche et où l’anonymat est de mise (vous comprendrez après pourquoi).

Pour faire simple, et malgré la puissance de Google, tous les sites que vous visitez en temps normal - de Facebook à Twitter, de Reddit à Tumblr - ne représentent qu’une infime partie des Internets : environ 10 %, comme l’expliquait un chercheur canadien à LaPresse, le 16 décembre 2013. Le reste, c’est le deep web. Plongée dans l'Internet criminel. Oubliez Google ou Yahoo, laissez tomber les extensions familières en .com, .fr ou .net.

Plongée dans l'Internet criminel

Sous la partie émergée d'Internet, loin, très loin dans les profondeurs de la Toile, se cache un monde interlope dont le commun des internautes ignore tout, où jamais il ne descendra. Dans ces bas-fonds du Web, tout se négocie le plus discrètement du monde et les accroches commerciales ne font pas dans la nuance. Savez-vous « éviscérer un voisin sans en gâter la viande » ? Connaissez-vous les plus insoupçonnables associations médicamenteuses pour condamner vos ennemis au silence éternel ? Pour garder les mains propres, des professionnels se chargent de la basse besogne : comptez 5 000 € pour faire disparaître un proche, le triple pour un journaliste. C'est par ce biais que fut révélée la véritable identité du « dépeceur de Montréal », Luka Magnotta. Bienvenu dans le dark Web. Ces sites ne sont accessibles que par le réseau Tor (pour The Onion Router). Psm_06_flipbook.pdf. Les effets néfastes des réseaux sociaux sur les enfants et les jeunes adultes.

Le Dr.

Les effets néfastes des réseaux sociaux sur les enfants et les jeunes adultes

Larry D. Rosen, professeur de psychologie à l’Université de Californie a présenté à la 119ème convention annuelle de « l’American Psychological Association » la semaine dernière, une étude appelée : « Poke moi ou comment les réseaux sociaux peuvent à la fois aider et blesser les enfants ». LES RÉSEAUX SOCIAUX : avantages et inconvénients. Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Myspace sont apparus depuis seulement quelques années et l’on peut déjà parler d’une utilisation massive par les jeunes et moins jeunes.

LES RÉSEAUX SOCIAUX : avantages et inconvénients

En effet 80% des 18-29 ans sont inscrit et suivent des réseaux sociaux et 61% des 30-49 ans font de même. Ces réseaux comportent des avantages indéniables, comme de pouvoir retrouver des amis de longue date et de maintenir contact avec eux, de pouvoir garder et trouver des contacts professionnels, de pouvoir partager son opinion ou des questionnements avec différents groupes de gens. La beauté des réseaux sociaux, s’est de pouvoir partager de l’information facilement et gratuitement avec des milliers d’internautes.

Il est maintenant facile de trouver des discussions sur des milliers de sujet et de pouvoir y participer en quelques clics. Mais ce partage si facile de l’informations et de nos opinions peut devenir un inconvénients. Partie 3 : Avantages et inconvénients des réseaux sociaux - Les réseaux sociaux pour les nuls. 1.

Partie 3 : Avantages et inconvénients des réseaux sociaux - Les réseaux sociaux pour les nuls

Des dangers de plus en plus importants Actuellement, l’endroit où il faut être est Facebook. Ce nouveau réseau social a déclenché un véritable phénomène international. Tout le monde s’y retrouve. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? Rapport d'information n° 46 (2008-2009) de M.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

David ASSOULINE, fait au nom de la commission des affaires culturelles, déposé le 22 octobre 2008 Synthèse du rapport (97 Koctets) Disponible au format Acrobat (728 Koctets) Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias. D’où que l’on regarde, quand on parle du rapport des jeunes à l’Internet et aux réseaux sociaux, tout le monde évoque d’abord les risques, les dangers, les menaces qui pèsent sur eux.

Comment les jeunes vivent-ils et apprennent-ils avec les nouveaux médias

Des dangers qui justifient bien souvent toutes les dérives sécuritaires… Pourtant, les chercheurs dénoncent largement ce retournement, cette tentation anxiogène de l’hypercontrôle qui définitivement n’aidera ni les parents ni les jeunes à aborder et comprendre les formes des nouvelles sociabilités qui se développent en ligne.Après avoir observé un problème concret et récent, retour sur une étude de fond sur les rapports des jeunes à l’Internet. En 2008, la Fondation Mac Arthur a livré les résultats d’une imposante étude qualitative sur la pratique des nouveaux médias par les jeunes. Ce projet de recherche sur la jeunesse numérique a rassemblé sur 3 ans plus de 28 chercheurs et s’est intéressé aux pratiques de plus de 800 jeunes. Internet : un bienfait ou un danger pour la démocratie ?  - Médias et démocratie Découverte des institutions.

<p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.

Internet : un bienfait ou un danger pour la démocratie ?  - Médias et démocratie Découverte des institutions

</p> Quelques dates clés 1969 : Création par le Département américain de la défense d’un réseau reliant plusieurs gros centres de calcul et des systèmes radio et satellites : Arpanet. Ce serait l’ancêtre d’Internet. Les années 1980 : Arpanet voit son intérêt stratégique faiblir avec la fin de la guerre froide. 1989 : Un chercheur du CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire) à Genève met au point un nouveau mode de communication permettant de faire des liens hypertextes.

Les bienfaits - GameAddict - Addiction au jeu vidéo - Cyberaddiction. Amélioration des capacités visuelles.

Les bienfaits - GameAddict - Addiction au jeu vidéo - Cyberaddiction

Des chercheurs du département cerveau et vision de l’université de Rochester (Etats-Unis) ont comparé l'acuité visuo-motrices de joueurs avec celle de non-joueurs (qui pour l'anecdote ont été plus difficile à trouver !). L'étude a montré que les joueurs présentaient une zone d’attention visuelle plus large, pouvaient capturer des images plus complexes et se laissaient moins distraire alors qu’ils étaient engagés dans une tâche complexe. Une fois entraînés pendant une dizaine d’heures sur un jeu vidéo, les non-initiés ont montré une amélioration de leurs performances.

Jeux vidéo : 9 bienfaits étonnants sur le corps et la santé. 3.

Jeux vidéo : 9 bienfaits étonnants sur le corps et la santé

Les jeux vidéo pourraient ralentir le vieillissement Selon une étude menée cette année par l’Université de l’Iowa, jouer à des jeux de stimulation deux heures par semaine suffirait à ralentir le degré du déclin mental associé au vieillissement naturel. Une étude conduite sur 681 individus agés de 50 ans et plus, a révélé que jouer 10 heures à certains jeux vidéo pouvait retarder jusqu’à sept ans le déclin naturel de différentes compétences cognitives.

Durant cinq à huit semaines, un groupe de seniors a pratiqué des mots croisés informatisés tandis que trois autres groupes ont joué à un jeu informatique intitulé "Road Tour. " Ce jeu consistait à retrouver des photos de véhicules tout en se rappelant où était placé un panneau de signalisation particulier, avec de plus en plus de pièges à mesure de l’avancée du joueur. 4. Une étude de l’université de Padoue a jeté un froid sur l’idée que les jeux vidéo sont mauvais pour le cerveau des jeunes enfants.