background preloader

Livre numérique

Facebook Twitter

Les éditeurs français prêts à poursuivre en justice les bloqueurs de publicité - Les Echos. "Les auteurs sont les grands perdants du prêt numérique de livres" L'avènement de l'offre Kindle Unlimited, l'abonnement proposé par Amazon à 10 € mensuels pour un catalogue de quelques centaines de milliers d'ebooks, a fait du bruit. Les éditeurs, comme les auteurs, n'ont pas manqué de réagir à l'émergence de ce nouvel acteur privé – et pas des moindres.

Mais qu'en est-il du service public et du prêt de livres, face à un abonnement illimité, ou présenté comme tel ? Les bibliothèques sont-elles à la merci d'un concurrent déjà redouté par la chaîne du livre ? Lionel Dujol, secrétaire délégué au numérique de l'Association des Bibliothécaires de France nous répond.

Le constat s'impose : des milliers et des milliers d'ouvrages en format numérique, disponibles chez Kindle Unlimited, cela ressemble à l'ogre et au petit poucet. « D'un côté, Amazon propose 20.000 titres numériques en français et prochainement 700.000 dans plusieurs langues. ActuaLitté CC BY SA 2.0 Les pouvoirs publics à la dérive Les auteurs, grand perdants, laissés dans le flou. Le point sur PNB. Mise à jour 2 octobre 2013 PNB est un projet interprofessionnel piloté par Dilicom et soutenu par le CNL (Centre national du Livre).

PNB n'est pas une offre de livres numériques. PNB n'est pas un logiciel permettant de gérer le prêt ou la consultation en bibliothèque. PNB est un dispositif d'échange d'informations (données commerciales, métadonnées descriptives, juridiques et techniques, données de gestion : état des droits de consultation, statistiques…) entre éditeurs, libraires et bibliothèques, dont le but est de faciliter le développement d'offres de livres numériques pour les bibliothèques. Quel est le rôle de Dilicom ? Les distributeurs proposent-ils une offre commune aux bibliothèques ? Nombre d'utilisateurs simultanésDurée de mise à disposition de l'offreNombre d'emprunts autorisésDurée maximale d'empruntAccès in situ ou ex situStreaming ou téléchargement Comment la bibliothèque met-elle en œuvre PNB ? Les offres Le calendrier. PNB ou le livre numérique inabordable pour les bibliothèques.

SavoirsCom1 s’est associé à Actualitté pour vous proposer une infographie sur les coûts du programme Prêt Numérique en Bibliothèque qui est présenté comme la principale offre de livres numériques aux bibliothèques des collectivités territoriales. Notre collectif a déjà dénoncé ce projet qui impose des DRM aux lecteurs sous forme de fichier chronodégradables. Avec Actualitté, nous avons souhaité nous pencher sur la viabilité du modèle économique proposé, à l’heure où les collectivités voient leur budgets se réduire. Les résultats parlent d’eux-mêmes, vous trouverez l’infographie ci-dessous. La signature par le Ministère de la Culture et de la Communication et des représentants des bibliothèques et des collectivités territoriales d’une série de recommandations autour du livre numérique en bibliothèques nous semble être le moment de mettre en avant une faille majeure du styème proposé : son coût prohibitif.

Nous nous associons à Lionel Maurel, membre fondateur de notre collectif : Le livre numérique est mort : vive le livre numérique. Ce matin, en ouvrant le journal, un avis de décès d’un genre un peu particulier a attiré notre attention. Bien sûr, en tant qu’éditeurs, nous sommes sensibles à ces questions et furetons régulièrement sur les sites d’informations. Mais nous ne nous attendions pas à un tel choc. « Toute l’industrie du livre — éditeurs, libraires, distributeurs, diffuseurs et services de fabrication, etc — est au regret de vous annoncer la mort du La cérémonie aura lieu en privé sur internet. Les messages de condoléance sont à adresser au format .txt ou .pdf. Les couronnes HTML et CSS sont les bienvenues, mais devront être déposées à l’entrée. » Après avoir fait circuler l’article de mains en mains et avoir échangé quelques réflexions, la surprise est vite retombée.

L’.EPUB était pourtant promis à une belle vie. À vrai dire, nous pouvons les comprendre. Alors ce qui devait arriver arriva : le format EPUB s’est lentement laissé dépérir. Nous entendons d’ici les cris d’indignation. Pourquoi le livre-web ? Apple and Amazon Lay Foundations for "Used" Digital Goods Stores. Apple has filed a patent application for transferring "used" digital goods like MP3s, e-books and apps from one user to another, similar to a patent for a "secondary market for digital objects" awarded to Amazon just last month. The filing indicates that Apple may be thinking about setting up its own marketplace or lending library for the transfer of user-owned digital content — one that original content creators and owners could get behind.

Both patents describe systems where a user could transfer a piece of digital content (i.e., an e-book or film) to another user in exchange for payment (or perhaps another item), not unlike Amazon's third-party marketplace for used physical goods. There are two big differences between Apple's and Amazon's systems. That's one of the problems with Amazon's used books marketplace: With so many books listed for a mere $0.01 (plus the cost of shipping), shoppers have little incentive to pay $10 or $12 for the original thing. And Apple's: 0130060616. Abstract Techniques are provided for managing access to a digital content item (such as an ebook, music, movie, software application) to be transferred from one user to another.

The transferor is prevented from accessing the digital content item after the transfer occurs. The entity that sold the digital content item to the transferor enforces the access rights to the digital content item by storing data that establishes which user currently has access to the digital content item. After the change in access rights, only the transferee is allowed access to the digital content item. Related U.S. Claims 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30.

Description [0001] This application claims the benefit as a Divisional of U.S. patent application Ser. . [0002] This application is related to U.S. patent application Ser. . [0005] For example, a user may purchase a digital book from an online digital book retailer. General Overview. Welcome to Forbes. Patente US8364595 - Secondary market for digital objects - Google Patentes.

By gaining access rights from owners, users may quickly and easily access a variety of digital objects, also known as content. These digital objects include images, electronic books “e-books,” audio recordings, video recordings, computer applications, and other forms of information transferable over a communication network such as the internet.

As use of digital objects increases, users may wish to transfer the digital objects to other users. These transfers may include a sale, a rental, a gift, a loan, a trade, etc. However, several problems manifest when transferring a digital object. While a physical object such as a copy of a paperback book only exists in one place at a time, easy and inexpensive copies of a digital object without loss of fidelity are possible. Thus, easy copying and repeated sale of the same digital object is possible, potentially eliminating scarcity of the digital object. Overview Illustrative Environment for an Electronic Marketplace. Accord entre Hachette et Amazon sur les ventes de livres aux Etats-Unis.

L'éditeur français et le site de vente en ligne américain ont enterré la hache de guerre après plusieurs mois de négociations tendues. C'est un bras de fer qui durait depuis plusieurs mois. Amazon et la filiale américaine d'Hachette ont annoncé jeudi 13 novembre avoir signé un accord sur les conditions de vente des livres de l'éditeur français sur le site américain du géant de la distribution en ligne. Lire nos explications pour tout comprendre du conflit entre Amazon et l'industrie du livre L'accord, dont les détails ne sont pas divulgués, court sur plusieurs années et porte sur les ventes tant de livres imprimés que sur leurs éditions électroniques, selon un communiqué commun des deux groupes. Il entrera en vigueur au début de 2015, mais sa signature permet d'avoir « immédiatement » un retour à la normale des ventes de livres Hachette sur le site américain d'Amazon, où ils seront « mis en avant dans des promotions » qui s'annoncent à l'approche de la saison des achats de fin d'année.

Publishing in the Era of Big Data - Kobo Whitepaper Fall 2014.pdf. » (Actualisation – Synthèse) Comment nos députés nous ont finalement bien rackettés pour le compte d’Amazon… Billet à jour au 15/07/2014 Synthèse Autant je peux comprendre à la limite (sans l’accepter) que, dans son état sinistré actuel, la presse ne comprenne rien à l’Ukraine, mais alors qu’elle ne comprenne rien non plus à une loi simple, cela devient très inquiétant… Alors, on va reprendre très simplement le sujet, qui n’a rien de compliqué… Quand on achète un livre dans une librairie, au prix éditeur de 20 €, on paie 3 choses : le livre (9 €) – payant l’auteur (2 €), l’éditeur, l’imprimeur et la TVAla diffusion et la livraison du livre dans la librairie (4 €)le libraire (7 €) – payant le local et les salaires Mais les livres ne sont pas vendus qu’en librairie – loin de là : On a 3 autres gros vecteurs de diffusion, à coûts internes décroissants : les grandes surfaces culturelles (FNAC…), les grandes surfaces généralistes (Carrefour), et Internet.

Quand on arrive à de la vente par Internet, par exemple Amazon, on a environ ces coûts : Mais le législateur s’en est mêlé – hélas… La loi 2014-779 Avant : Ebooks : Apple, condamné pour entente illégale, va faire appel. Barnes & Noble enterre sa tablette couleur. Censuré, Izneo se développe hors de l'iPad. Etes-vous déjà passé au livre numérique ? - Livres. La Hadopi rend son avis sur la lecture des Blu-ray par VLC. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guénaël Pépin La Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) a rendu son avis, lundi 8 avril, sur la lecture des disques Blu-ray par le logiciel de lecture vidéo VideoLAN Client (VLC). La Haute Autorité, qui estime ne pas pouvoir imposer la fourniture les clés de chiffrement nécessaires à la lecture après cette saisine, recommande aux développeurs de passer par un règlement de différend.

VLC est présent sur la majorité des systèmes d'exploitation (Windows, Mac OS, Linux, Android...) et il est capable de lire la majorité des fichiers multimédias. Il s'agit d'un logiciel libre, donc utilisable et modifiable par tous. Les mesures de protection des disques Blu-ray, elles, ne sont connues que par son concepteur et ceux ayant acquis une licence d'exploitation. Les disques ne sont ainsi lisibles que par du matériel et des logiciels validés par Sony. Pourquoi Amazon a réussi là où Sony a échoué. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Julie Battilana (professeure associée à la Harvard Business School) Les mille firmes les plus innovantes auraient investi plus de 600 milliards de dollars (469 milliards d'euros) en recherche et développement pour la seule année 2011, ce qui correspond à une augmentation de près de 10 % par rapport à l'année précédente, selon un rapport publié par Booz & Company en octobre 2012.

Ces investissements massifs sont nécessaires pour assurer le développement de nouveaux produits et services, mais ils sont loin d'être suffisants. Les spécialistes de la stratégie n'ont de cesse de rappeler aux dirigeants d'entreprise qu'une bonne connaissance des besoins des consommateurs ainsi qu'une gestion efficace des processus d'innovation en interne sont deux conditions nécessaires à leur succès. Pourtant, les organisations qui remplissent ces critères ne sont pas toujours couronnées de lauriers. Share Book Recommendations With Your Friends, Join Book Clubs, Answer Trivia.

Où en est le livre numérique en France. Atlantico : L'Université Paris-Dauphine organise ce mercredi deux tables rondes autour de la question "Livre numérique, chapitre 2 : une page qui se tourne pour le papier ? " Depuis l'apparition du premier livre électronique il y a dix ans, quel premier bilan peut-on dresser du secteur numérique en France ? Hélène Védrine : Le marché du livre numérique a mis très longtemps à se développer en France et ne constituait qu’une partie infime du chiffre d’affaires de l’édition.

En 2011, les ventes d’ebooks représenteraient moins de 1% des ventes totales de livres dans l’Hexagone, contre 7% au Royaume-Uni et 20% aux Etats-Unis. Cependant, depuis 2008, cette part ne cesse d’augmenter et la vente des ebooks atteint désormais 21 millions d’euros cette année, contre 12, 5 millions l’an dernier. En six mois, le nombre de Français ayant lu un livre au format numérique a presque triplé (on passe de 5% à 14 % de la population de plus de 14 ans). Atlantico sur facebook notre compte twitter Je m'abonne. E-book : c'est pas gagné. - Idées. Quelques conseils de lecture sur le Net, pour votre frileux week-end. Si l’on en croit Nicholas Carr, l’auteur à succès du livre The Shallows.

What the Internet is doing to our brains (Internet rend-il bête ?) , le livre-papier n’est peut-être pas condamné, contrairement à ce qu’on pensait encore l’année dernière. Certes, explique-t-il dans une tribune au Wall Street Journal, reprise sur de nombreux sites, il est tentant de raisonner par analogie avec ce qui s’est passé dans le secteur de la musique et de la photographie, et de pronostiquer la migration progressive de l’édition vers le livre numérique. Mais voilà que les éditeurs américains constatent, avec surprise, une baisse sensible de la progression – qui n’est donc pas inexorable – de la vente des livres en fichiers numériques. Comment l’expliquer ? Les deux formats, numérique et papier, sont donc destinés à coexister. Bonne fin de semaine sur FC et au plaisir de vous retrouver lundi matin.

Vous allez pouvoir revendre vos livres numériques… mais pas librement. Un livre et sa version numérique sont exactement semblables, sauf que, si vous ne l'aimez pas ou une fois que vous l'avez lu, vous ne pouvez pas revendre sa version numérique. Mais cela pourrait prochainement changer, estime David Streitfeld pour le New York Times.

En janvier, Amazon a enregistré un brevet pour créer une place d'échanges pour toutes sortes de contenus numériques (l'intermédiaire touchant une commission sur chaque transaction bien sûr : voir les explications de Numerama). Un brevet qui n'a pas manqué d'effrayer les auteurs et les éditeurs qui craignent, si ces plateformes étaient mises en place, de voir leur travail brutalement et massivement dévalué. Cette semaine, c'est Apple qui a déposé son brevet pour une place de marché d'échange de biens numériques (voir, là encore, les explications détaillées de Numerama). Jusqu'à présent, le droit d'auteur était limité à la première vente (c'est ce qu'on appelle "la théorie de l'épuisement des droits").

Share and Enjoy. Piratage de livres : où en est-on ? Mercredi 14 Mars 2012 Notre étude “EbookZ” qui suit l’offre pirate disponible sur les réseaux depuis 2009 connaît cette année sa troisième édition. Le nombre de livres piratés, sous droits, en français et accessibles sur internet par un internaute moyennement averti est évalué entre 11 000 et 14 000. En 2009, nous avions dénombré une offre située entre 4 000 et 6 000 titres différents dont 3 000 à 4 500 BD réellement accessibles, en 2011 entre 8 000 et 10 000 dont 6 000 à 7 000 BD et cette année entre 11 000 et 14 000 dont 8 000 à 10 000 BD.

Sans réelle surpris, le piratage augmente donc. On s’accorde à penser aujourd’hui que c’est à l’offre légale de se présenter comme la meilleure rivale du piratage (par un développement en quantité comme en "attractivité" — prix, qualité, facilité d’accès, interopérabilité, services associés, etc.). < Retour. Les éditeurs attaquent. Infographie : les « gros » chiffres clés d’Amazon. Stats from Amazon's KDP Select program might require a decoder ring. Une liseuse moins chère qu’un livre ! Amazon agrandit son Kindle Fire pour mieux concurrencer l'iPad.

Enquête Motif. Interview – Guillaume Decitre : vendre des livres numériques autrement. Team Alexandriz,N°1 sur les ebooks FR. MO3T : le grand chantier du livre numérique. MO3T. Amazon's Kindle Fire Sales Fizzle in 2012, Market Share Slips to Third. Faculty Advisory Council Memorandum on Journal Pricing § THE HARVARD LIBRARY TRANSITION. CULTURE • Les livres de cul, c'est mieux sur une liseuse. Reader Privacy Act of 2011.

Digital Books and Your Rights: A Checklist for Readers. Numérisation des livres qu'on n'édite plus : qui y gagne ? Graphs, maps, trees: abstract models for a literary history - Franco Moretti. Voir de loin. Extension du domaine de l’histoire littéraire. Emma Reel, la liseuse (Kindle surprise) Le livre : son passé, son avenir.

Habitudes de lecture. Ebook Culture numérique. Regards sur les industries créatives. Ebook Read/Write Book. Ebook Réponses à monsieur Frédéric Beigbeder au sujet du Livre Numérique. Authonomy writing community - Helping writers get published. Christian Robin : "Le numérique n’est pas l’avenir du livre" - Blogs tEchosphère.

Livres numériques. 24symbols. Kindle inaugure la publicité dans les readers. Prêt ebooks. Vincent Demulière, Inventer ensemble la librairie de demain. DailyLit: Read books online by daily email and RSS feed.

Après Amazon, Apple parie aussi sur l’ebook court… Les Éditions Numériklivres. How books will become machines. La librairie numérique. La librairie est morte, vive la... ? On vous prête une liseuse pendant 15 jours | Les Éditions Numériklivres. Are books dead, and can authors survive? | Ewan Morrison. Digital book / livre numérique. Babelio - Vos livres en ligne - Connectez vos bibliothèques.

L'agora des livres :: Voir le sujet - [Les marteaux de Vulcain | Philip K. Dick] Fan Fiction. Ressources pour Fan Fiction. Les mondes imaginaires de Rageot. Les fanfictions (fanfic ou fanfiction) de Fanfic FR - Accueil des Fanfics. StoryLab Edition - Livres numérique. Get Social Books. COPIA - Home. Ebooks libres et gratuits. Free Ebook Torrents, Download Book Torrent on the Ebooks Bay.

La BD numérique en location ou accès permanent sur izneo. Bibliotheque Orange |  Présentation.