background preloader

Biomimétisme

Facebook Twitter

Le Biomimétisme. Véritable opportunité pour le futur, le biomimétisme consiste in fine à faire de la recherche autrement, en s’inspirant du vivant pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature.

Le Biomimétisme

Discipline en forte croissance et à haut potentiel, elle est au cœur des stratégies d’innovation des entreprises car au coeur de la nouvelle révolution industrielle en cours. En effet, innover en étant à la fois économe en énergie et en ressources est désormais considéré comme la seule solution viable pour le développement économique de la nouvelle ère industrielle. Définie et conceptualisée par la naturaliste américaine Janine Benyus en 1997, cette démarche d’innovation fait appel au « transfert et à l’adaptation des principes et stratégies élaborés par les organismes vivants et les écosystèmes, afin de produire des biens et des services innovants, de manière plus durable, afin de relever les défis de notre société et de rendre les sociétés humaines compatibles avec la biosphère ».

Vers ! Le biomimétisme ou l'art de l’innovation durable. Cette approche a été définie en 1997 par la biologiste américaine Janine M.

Le biomimétisme ou l'art de l’innovation durable

Benyus dans son ouvrage Biomimicry, sous-titré Innovation Inspired by Nature. Ce livre pionnier, rapidement popularisé aux Etats-Unis, n’a été traduit en France qu’en 2011, sous le titre Biomimétisme, quand la nature inspire des innovations durables. Avant cela, la théorie a fait quelques émules en Europe, au point de donner à naissance en 2006 à Biomimicry Europa. Les conditions du vivant Gauthier Chapelle est l’un des principaux fondateurs de Biomimicry Europa. Ce biologiste belge, de conférences en interviews, pointe les limites de notre développement actuel, tout en reprenant le constat de départ de Janine Benyus : tous les objets humains, même issus des usines chimiques et des centrales nucléaires, sont naturels, au sens où ils sont produits par des êtres de nature.

Comment se définit le biomimétisme ? Une vision préindustrielle ? Le premier niveau se limite à l’imitation stricte de la forme. B- Des matériaux plus résistants - TPE : le biomimétisme. Inspirés par l'araignée L’araignée, anthropode de la classe des arachnides, n’est pas le plus populaire des animaux.

B- Des matériaux plus résistants - TPE : le biomimétisme

Elle est habituellement considérée comme nuisible et répugnante, et à part capturer les mouches, certaines personnes ne lui trouvent aucune qualité. Cependant les dernières avancées technologiques ont mis en lumière des propriétés de la toile d'araignée jusqu'alors inconnues et qui ne cessent désormais d'étonner les scientifiques. En effet, ces toiles présentent des spécificités intrigantes : elles sont cinq fois plus résistantes que l'acier (bien que leur densité soit six fois moins importante) et trois à dix fois plus que le kevlar.

Elles sont deux fois plus souples que le nylon et présentent une impressionnante capacité d’absorption des chocs en plus d’être très élastiques. La toile d’araignée est en fait un assemblage de fils de soie particuliers fabriqués par l’araignée. Araignée tissant sa toile observée au microscope.

Biomimétisme et Architecture

154000667. Biomimétisme : du vivant aux technologies - Dossiers documentaires. Le Biomimétisme. Janine Benyus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Janine Benyus

Éléments de biographie[modifier | modifier le code] Janine M. Benyus a été diplômée summa cum laude de l'Université Rutgers dans les disciplines suivantes : gestion des ressources naturelles et littérature anglaise. Elle enseigne l'écriture interprétative. Elle donne cours à l'Université du Montana et travaille dans le domaine de la restauration et la protection de la nature. Elle s'emploie dans de nombreux comités d'utilisation des terres et est présidente d'une association à but non lucratif, « Living Education », proposant une vie et un apprentissage en fonction du lieu d’habitation. Biomimétisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Biomimétisme

Le biomimétisme désigne un processus d'innovation qui s'inspire du vivant pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature. C'est un domaine émergent de la recherche, incluant des sous-domaines tels que la bionique et la bioassistance, l'architecture biomimétique[1]. Cette forme d'ingénierie s'appuie sur des solutions sélectionnées parmi de nombreuses autres depuis 4 milliards d'années au sein des écosystèmes, des services écosystémiques[2], efficace d'échelles nanométriques aux échelles macroscopiques et écosystémiques. Étymologie, vocabulaire[modifier | modifier le code] Le terme vient du grec,βίος bíos (vie) et μίμησις mímêsis (imitation). Enjeux[modifier | modifier le code] Enjeux socioéconomiques : Les enjeux sont aussi économiques (un rapport américain évalue à 1000 milliards de dollars en 2025 ce que pourrait être le marché du biomimétisme[1]),