background preloader

Méthodologie

Facebook Twitter

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre. Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ? Comment éviter de bachoter ? Comment mémoriser durablement ? Quelles sont les méthodes efficaces pour réviser ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ?

Document de collecte. Document de collecte. Le document de collecte en bref. Pourquoi (et comment) utiliser le document de collecte m'a permis d'abandonner la méthode de recherche par étapes. Je parle du document de collecte dans mes différents billets mais je réalise que depuis le jour où j'ai décidé (grâce à l'enthousiasme d'une collègue d'Histoire-Géographie) de l'introduire dans mes séquences, je n'en ai pas vraiment fait de bilan.

Pourquoi (et comment) utiliser le document de collecte m'a permis d'abandonner la méthode de recherche par étapes

Pourtant, depuis ce jour, je ne l'ai plus lâché. Le document de collecte est devenu mon compagnon fidèle, celui de certains de mes collègues (même partis enseigner ailleurs, au lycée, où semble-t-il il séduit beaucoup) et celui de mes élèves. Je ne l'utilise qu'associé à la carte mentale de réorganisation des idées. Retour sur le document de collecte. Samedi 21 janvier 2012 6 21 /01 /Jan /2012 11:31 J’ai écrit il y a quelques temps un billet sur le document de collecte.

Retour sur le document de collecte

J’avais eu pas mal de questions en commentaires et je n’avais pas pris le temps de répondre. Je vais essayer de le faire dans ce billet. Sachez que vos questions et critiques m’aident beaucoup pour interroger et faire évoluer cette méthode. Merci à ceux qui ont bien voulu partager leurs opinions ! A la question de la dangerosité de laisser les moteurs guider les élèves j'ai du mal à répondre. Mais n'est-il pas utile de laisser l'élève faire la première sélection, guidé par les moteurs, puis se rendre compte qu'il y a des manques, des erreurs, un guidage pas forcément efficace ? Pour la forme du document de collecte, elle est vraiment simple.

Il me semble ensuite en collège très important que ce document soit retravaillé au stylo (surligneurs de couleurs différentes, paragraphes à rayer, notes en marge…). Travailler différemment la prise de notes en 4ème : introduction de la notion de "document de collecte". 22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 11:21 Avec une enseignante d'histoire-géographie, nous réfléchissons à la mise en place d'une séquence de recherche en 4ème autour des Lumières.

Travailler différemment la prise de notes en 4ème : introduction de la notion de "document de collecte"

Je veux m'appuyer sur deux idées qui sont développées par Nicole Boubée. La première est l'idée que lorsque nous cherchons sur internet, notre questionnement se construit au fur et à mesure de nos lectures. Nous arrivons rarement dans la recherche avec une problématique déjà construite. Jusque là j'avais l'habitude de demander aux élèves de s'interroger préalablement sur leur sujet (avec aux lèvres toujours cette remarque "si tu ne sais pas ce que tu cherches, tu ne pourras pas trouver"). Document de collecte. Des professeurs documentalistes initient les élèves, dans le cadre d’une formation à la recherche documentaire, à l’utilisation du document de collecte qui s’appuie sur leur pratique du Copié/collé tout en gardant la trace des documents glanés sur le web.

Document de collecte

Cette méthode est fondée sur l’étude de Nicole Boubée « Le rôle des copiés-collés dans l’activité de recherche d’information des élèves du secondaire » Deux idées directrices : lorsque nous cherchons sur internet, notre questionnement se construit au fur et à mesure de nos lectures. Nous arrivons rarement dans la recherche avec une problématique déjà construite. introduire auprès des élèves la notion de "document de collecte" d’informations.

C’est un document qui permet l’usage du copié-collé et qui est une trace de la navigation de l’élève. La méthode s’appuie sur la pratique que les élèves ont du copié/collé pour la faire évoluer vers une appropriation méthodologique maîtrisée. Enseigner les stratégies d'apprentissage... BARBEAU, D., MONTINI, A. et C.

Enseigner les stratégies d'apprentissage...

ROY. Sur les chemins de la connaissance, la motivation scolaire, Montréal, Association québécoise de pédagogie collégiale, 1997, 264 p. BARBEAU, D., MONTINI, A. et C. ROY. Tracer les chemins de la connaissance, la motivation scolaire, Montréal, Association québécoise de pédagogie collégiale, 1997, 536 p. BAZIN, S. et R. BOULET, A., SAVOIE-ZAJC, L. et J. CARTIER, S. CARTIER, S., DEBEURME, G. et R. 00344161, v1] Le rôle des copiés-collés dans l’activité de recherche d’information des élèves. Comment rendre la méthodologie du travail amusante ? Une nouvelle année scolaire s’amorce.

Comment rendre la méthodologie du travail amusante ?

Pourquoi ne pas la vivre en relevant un défi de taille : développer d’excellentes méthodes de travail chez les élèves. Après tout, cette compétence est tellement importante qu’on en a fait une transversale. L’acquisition de bonnes méthodes de travail servira aux jeunes tout au long de leur scolarité, et même une fois sur le marché du travail. Ce guide se veut l’occasion de vous fournir des ressources pour mieux outiller vos élèves. Vous y trouverez : Des outils à imprimer pour constituer une trousse de référence pour vos élèves Des sites à consulter pour savoir comment bien apprendre et bien travailler Des activités concrètes pour mieux comprendre certains aspects de la méthodologie du travail Des répertoires de liens pour accéder à davantage de sites Note : chaque site est suivi d’un P et / ou d’un S afin d’indiquer s’il convient aux élèves du primaire ou du secondaire.