Veille juridique sur l'identité numérique

Facebook Twitter

Limites. La responsabilité éditoriale sur Internet : Fiche synthétique. Le droit applicable Loi du 29 juillet 1881 et ses modifications ultérieures Loi du 29 juillet 1982 et loi du 30 septembre 1986 et leurs modifications ultérieures Loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) et ses modifications ultérieures Code pénal L’esprit de la responsabilité éditoriale sur Internet Calquée sur la responsabilité de la presse papier (1881) et dérivée de celle de l’audiovisuel (82-86).

La responsabilité éditoriale sur Internet : Fiche synthétique

Sous cet angle, tout site Web hébergé en France fut un service de communication audiovisuelle jusqu'en 2004. La LCEN a créé un nouveau régime pour la communication au public en ligne. La responsabilité éditoriale en pratique Trois séries de règles s’appliquent. Le directeur de la publication Désigné par la loi (loi 82 art. 93-2) = représentant légal de l’entreprise (et non le webmestre ou le directeur de la communication). Obligation d’identification en ligne Droit de réponse Les délits d’information Responsabilité des hébergeurs. Diaporama « Citoyen de l'Internet » Que font les "jeunes" sur Internet : Partage, communication, publication, etc.

Diaporama « Citoyen de l'Internet »

Ce diaporama, réalisé sous licence "creative commons" vous propose d’explorer ces différents usages et propose des pistes de réflexion pour mieux les cadrer. La version flash ne permet pas d’utiliser les liens hypertextes intégrés à la présentation. Ce diaporama a pour objectif d’appuyer un argumentaire oral. On peut décomposer cette présentation en 4 temps. 1er temps Présenter les usages des adolescents en utilisant une iconographie des principaux services utilisés. 2eme temps Donner quelques chiffres pour assoir votre discours. 3eme temps.

L’identité numérique, entre droit à l’anonymat et nouvelles identités en ligne. Décryptage du web L'identité numérique en question. 10 scénarios pour la maîtrise juridique de son identité sur Internet Éditeur : Eyrolles 166 pages Le sujet est nouveau, et promet de devenir capital ces prochaines années, à l’heure où nous laissons nos traces un peu partout sur la Toile, au gré de nos discussions sur des forums, de nos commentaires laissés sur des blogs, de notre présence sur divers réseaux sociaux...

L’identité numérique, entre droit à l’anonymat et nouvelles identités en ligne

Gérer son identité numérique, maîtriser sa e-réputation… ce nouveau champ lexical commence à entrer dans le quotidien des internautes. Le livre d’Olivier Iteanu, avocat spécialisé en nouvelles technologies, très présent sur la Toile, et chargé d’enseignement à l’université Paris-IX, qui nous promet "10 scénarios pour la maîtrise juridique de son identité sur Internet ", arrive donc à point nommé. Autre question, est-il possible d’être anonyme en ligne ? Autre sujet qui va devenir crucial, quel sera le futur système d’identité numérique ? Lutte contre l'usurpation d'identité (Actu de juil.

#lift12 : Peut-on tuer son identité numérique sur les sites sociaux. Par Hubert Guillaud le 29/02/12 | 4 commentaires | 3,658 lectures | Impression A l’heure où la technologie façonne notre identité projetée, quelle maîtrise en avons-nous vraiment ?

#lift12 : Peut-on tuer son identité numérique sur les sites sociaux

C’est la question que nous adressait brillamment Gordan Savicic sur la scène de la 7e édition de Lift 2012. “Facebook est une manifestation physique et moderne de l’architecture centralisée du Panopticon“, estime l’artiste numérique Gordan Savicic (@frescogamba). “Facebook est un intermédiaire entre mes amis et moi, entre l’identité virtuelle de mes amis et la mienne. Nos amis n’en sont pas vraiment.

Image : Gordan Savicic sur la scène de Lift, photographié par Ivo Näpflin pour LiftConference. Que se passe-t-il pourtant quand on essaye de supprimer cette identité ? Protéger sa vie privée dans Internet et les réseaux sociaux. Photo: iStock Seulement Facebook ?

Protéger sa vie privée dans Internet et les réseaux sociaux

On ne peut plus parler de vie privée dans Internet sans évoquer constamment Facebook. Ce n’est évidemment pas le seul site à surveiller, mais c’est celui où les internautes s’épanchent le plus, où ils font part de leur vie privée le plus naïvement. Les conseils suivant reflètent cette situation, mais ils peuvent être appliqués à toutes les sphères de votre vie numérique. 1- Il n’y a pas de renseignements banals Le nom de votre mère, votre date d’anniversaire, votre lieu de naissance… Ces renseignements que vous publiez ou que vous ajoutez à votre profil d’utilisateur semblent bien innocentes, mais en les croisant, on peut faire beaucoup.

Pour vous permettre de récupérer un mot de passe perdu, par exemple, plusieurs sites utilisent une question personnelle comme « Quel est le nom de votre mère ? 2- Ne vous surestimez pas. Après tout, ces réglages changent souvent et sont parfois difficiles à trouver et à déchiffrer. 4- Faites des listes. Le destin numérique des marques dans les médias sociaux. Voici l’idée principale développée dans ce long billet : Le Corporate Branding et le Personal Branding ont un destin numérique commun dans les médias sociaux.

Le destin numérique des marques dans les médias sociaux

Les individus qui utilisent les techniques des entreprises se trompent tout comme les entreprises qui utilisent les mêmes recettes dans les médias traditionnels et dans les médias sociaux. Dans un billet précédent, j’avais fait le lien entre le Personal Branding et l’entreprise 2.0.