background preloader

Corona etc...

Facebook Twitter

Priver les Français de nature, la société de contrôle jusqu’à l’absurde. Pendant deux mois, les Français ont été privés de printemps. Assignés à résidence, les yeux collés aux écrans, ils ont été comme coupés du vivant. Depuis fin mars, plusieurs arrêtés préfectoraux ont interdit l’accès aux espaces naturels pendant toute la période du confinement. Finies les balades en forêt, les marches au bord de l’eau, le plaisir d’être dehors alors que les jours s’allongent et que la nature se réveille.

Au nom de la lutte contre la pandémie, les Français ont été arrachés à leurs biens communs. La situation se poursuit aujourd’hui. Dans les Hautes-Alpes. À l’origine, ces mesures répondaient à l’urgence, à la nécessité d’endiguer, par tous les moyens possibles, la « vague » qui déferlait sur le pays. Et partout en France, les préfets ont serré la vis, dans une sorte de surenchère. . « Au lieu de laisser la population se disperser en plein air, on l’a concentrée dans des zones réduites » 😡Encore bien trop de monde sur nos sentiers & le long de la voie verte !

Sans titre. Port du masque : la volte-face du gouvernement. L'équipe-projet StopCovid et l’écosystème des contributeurs se mobilisent pour développer une application mobile de contact tracing pour la France | Inria. Le Gouvernement français a confié à Inria le pilotage opérationnel du projet de recherche et développement baptisé « StopCovid » qui réunit l’expertise d’acteurs nationaux, publics comme privés, au sein de cette équipe-projet StopCovid.

L’ensemble de ces acteurs contribue aux travaux déjà engagés pour mettre à disposition de tous les Français un outil permettant de mieux les protéger contre le Covid-19. Partageant les orientations fixées par le Gouvernement, le projet repose sur cinq fondements : L’inscription de l’application StopCovid dans la stratégie globale de gestion de la crise sanitaire et de suivi épidémiologique. StopCovid est une brique complémentaire qui fournit aux acteurs de la santé publique un outil d’aide à la décision pour la phase de déconfinement. Le projet, dans sa phase de construction d’un prototype, implique des organisations publiques et privées agissant à titre gracieux, au sein de l’équipe-projet StopCovid. Bruno Sportisse, PDG d'Inria. Broken Bells - Good Luck (Official Audio) EXCLUSIF - Pour le Pr Montagnier, SARS-CoV-2 serait un virus manipulé par les Chinois avec de l'ADN de VIH ! (podcast)

Le Peuple se réveille - D’éminents spécialistes demandent la parole <<<< «Le coronavirus est un virus sorti d’un laboratoire chinois avec de l’ADN de VIH», selon le prix Nobel de Médecine Luc Montagnier. Récompensé en 2008 d'un prix Nobel de médecine pour sa découverte du virus du sida, le virologue français Luc Montagnier émet une hypothèse controversée sur l'origine du Covid-19. Dans un entretien au site Pourquoi docteur ? , le 16 avril, le professeur explique qu'il ne croit pas que le Covid-19 provienne d'une contamination dans un marché aux animaux sauvages de Wuhan. «C'est une belle légende, ce n'est pas possible. Le virus sort d'un laboratoire de Wuhan» affirme-t-il. «Le laboratoire de la ville de Wuhan s'est spécialisé sur ces coronavirus depuis le début des années 2000. Ils ont une expertise dans ce domaine» déclare-t-il. Le chercheur affirme que le groupe de chercheurs indien a dû se rétracter après sa publication.

Depuis son prix Nobel de médecine obtenu en 2008 avec la chercheuse Françoise Barré-Sinoussi, le professeur Luc Montagnier est accusé de «dérive». Le Peuple se réveille - NAOMI KLEIN | Dire non ne suffit plus. Contre la stratégie du choc. L’État interdit aux pharmaciens de vendre des masques alors qu’ils ont la capacité de le faire | Pharmacies | Epoch Times. Ce lundi, sur le plateau de Jean-Marc Morandini, un pharmacien d’Ile-de-France s’est plaint de ne pas pouvoir vendre des masques de protection au grand public, alors même qu’il serait possible pour les citoyens d’en acheter par d’autres biais. Un décret du gouvernement daté du 3 mars dernier interdit en effet aux officines la vente de masques aux personnes ne travaillant pas dans le domaine de la santé. Suite à un décret gouvernemental du 3 mars dernier, les pharmaciens s’exposent à 6 mois de prison ou 10 000 euros d’amende s’ils vendent des masques au public, alors qu’ils ont eux-mêmes les capacités de le faire et d’en fournir à la population.

Une information confirmée par 20min et le Check News de Libération. En France, les pharmaciens ne peuvent pas vendre de masques de protection. Des interdictions du gouvernement qui s’additionnent à d’autres dans la gestion de l’épidémie Les pharmaciens veulent vendre des masques en tissu. Message urgent aux habitants de la terre ! Economie Politique du Bien-Etre Social - Covid 19 . . . . . Créé pour Installer une dictature mondiale.

NWO Globalist Elite Rockefeller Planed The Virus Pandemic 10 Years Ago! Watch - Découvrir. Coronavirus : Taubira alerte sur le «moindre grignotage de libertés» Invitée ce lundi matin à l'antenne de France Inter, Christiane Taubira a commenté les actualités entourant la lutte contre la pandémie de coronavirus. Le traçage numérique, qui permettrait à tous de suivre les infectées du Covid-19, en fait partie et inquiète l'ancienne ministre de la Justice. « Il faut toujours être extrêmement prudent. J'ai entendu toutes les explications techniques et presque philosophiques sur cela. Moi, j'ai des inquiétudes sur tout traçage, quel qu'il soit », lance-t-elle, alors que cette mesure interroge jusque dans les rangs de la majorité.

Invitée ce lundi matin à l'antenne de France Inter, Christiane Taubira a commenté les actualités entourant la lutte contre la pandémie de coronavirus. . « Il faut toujours être extrêmement prudent. (8) Bilan du 10 avril 2020. Le coronavirus et la Fondation Gates. On peut dire que personne n’a été plus actif que Bill Gates et la Fondation Bill et Melinda Gates pour promouvoir et financer la recherche sur les vaccins contre le coronavirus.

Du parrainage d’une simulation d’une pandémie mondiale de coronavirus, quelques semaines avant l’annonce de l’épidémie à Wuhan, au financement de nombreux efforts des entreprises pour mettre au point un nouveau vaccin contre ce virus apparemment nouveau, la présence de Gates est là. Qu’est-ce que cela implique réellement ? Nous devons admettre que Bill Gates est pour le moins prophétique. Il affirme depuis des années qu’une pandémie mondiale meurtrière va se produire et que nous ne sommes pas préparés à y faire face. Le 18 mars 2015, Gates a fait un exposé sur les épidémies à Vancouver. Ce jour-là, il a écrit sur son blog : « Je viens de faire un bref exposé sur un sujet sur lequel j’ai beaucoup appris ces derniers temps : les épidémies. 2017 et création du CEPI Événement 201 Les Acteurs de l’Événement 201 F.

La légendaire interview de Cerise sur le système – qui vaut bien cent livres. Mais attention : plus de onze mille mots… – nicolasbonnal.com. La légendaire interview de Cerise sur le système – qui vaut bien cent livres. Mais attention : plus de onze mille mots… NB : interview commandée par le magazine Nexus, puis refusée à la publication au motif que des coupes étaient nécessaires et que les auteurs s’y sont refusé. 1.

Pouvez-vous nous expliquer la genèse de cet essai et le choix de l’anonymat ? Comme beaucoup de monde, j’ai été frappé par ce que l’on a appelé l’affaire de Tarnac. Pour rappel, fin 2008, une dizaine de jeunes gens vivant essentiellement dans le village corrézien de Tarnac se fait arrêter de manière extrêmement brutale et médiatique par la police et les brigades de l’anti-terrorisme avec comme chef d’inculpation le sabotage de voies ferrées de Trains à Grande Vitesse. Cette publication d’inspiration plutôt situationniste fait suite à d’autres, notamment celles du groupe Tiqqun, dont la plus connue est la fameuse « théorie de la Jeune-Fille » (jeunisme et féminisme comme outils de contrôle social). 2. 3. 4. 5. 6.

Coronavirus – Ils veulent vous imposer un vaccin, vous pucer et vous contrôler. Le New York Times a rapporté le 30 mars que le président Trump s’est rétracté de sa déclaration précédente selon laquelle, d’ici le 12 avril, le confinement dû au COVID-19 devrait être terminé et qu’il était temps de penser à « retourner au travail ». Au lieu de cela, il a déclaré qu’une prolongation jusqu’à la fin avril était nécessaire – et peut-être même jusqu’en juin. Cela, a-t-il dit, suivait les conseils de ses conseillers, dont fait partie le Dr Anthony Fauci, directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), au sein du National Institute for Health (NIH). Le virus COVID-19 a jusqu’à présent causé beaucoup moins d’infections et de décès que la grippe ordinaire au cours des dernières années.

L’OMS fait état le 30 mars dernier de 750.000 infections dans le monde et d’un nombre de décès de 36.000. Aux Etats-Unis, on compte environ 161.000 cas et 3.000 décès. Tout cela dans l’idée d’imposer un vaccin à la population. Le rôle de Bill Gates et le confinement. Des vagues de mutilation : la tyrannie médicale et digitale qui nous attend (Brandon Smith) A lire absolument si vous voulez comprendre l’ingénierie sociale des élites mondialistes, qui ont franchi une nouvelle étape avec l’organisation de cette pandémie de coronavirus complètement artificielle – laquelle aura des suites nombreuses… Brandon Smith développe de façon détaillée et brillante la thèse que j’avais exposée ici. OD « En 2014, lors de l’alerte Ebola aux Etats-Unis, j’ai publié un article mettant en garde contre la façon dont une pandémie mondiale pourrait être utilisée par les élites comme couverture pour la mise en œuvre d’un effondrement économique ainsi que des mesures de loi martiale dans les pays occidentaux.

Ma préoccupation immédiate était la manière dont une épidémie virale pourrait être conçue ou exploitée pour justifier un niveau de contrôle social que le public n’accepterait jamais dans des circonstances normales. Et cela pouvait être N’IMPORTE QUELLE épidémie virale, pas seulement Ebola. Cette attitude de nonchalance sert un but. Il continue : Lire aussi : Coronavirus et Nouvel ordre mondial – Valérie Bugault. Merci à Danse de m’avoir signalé cet excellent entretien de Strategika avec Valérie Bugault à propos des événements extraordinaires que nous vivons aujourd’hui. Docteur en droit privé et avocate, Valérie Bugault est analyste en géopolitique (économique, juridique et monétaire) et conférencière. Elle a publié quatre livres (cf. plus bas). OD Strategika – On lit beaucoup d’éléments contradictoires selon les différentes sources d’information disponibles ou selon les avis des professionnels de la santé. Quelle est la réalité effective de cette pandémie selon vous ? VB : Comme le dit très bien notre ami Lucien Cerise, il faut distinguer entre la réalité sensible dans le monde réel et la narration des faits qui est diffusée.

Voici, textuellement, ce qu’il dit : « En France, et plus largement en Occident, la crise sanitaire du coronavirus présente un cas pratique d’ingénierie sociale et de gouvernance par le chaos. Il faut toutefois savoir deux choses. On se rend bien compte ici de deux choses : Replay TV France. Avec la 5G, nous sommes tous des rats de laboratoire - reporterre.net - 22/02/2019. La France s’apprête à déployer la 5G, qui repose en partie sur l’utilisation d’ondes à très haute fréquence. Aucune étude épidémiologique n’ayant été faite, scientifiques, médecins, et jusqu’aux services de l’État s’alarment. La cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile, ou 5G, est la promesse de pouvoir se connecter d’où que l’on soit sur la planète.

C’est aussi l’occasion d’aligner les superlatifs : de partout et tout le temps, ultra haut débit, transmission à moins d’une milliseconde. À tel point que certains parlent « de changement sociétal sans précédent à l’échelle mondiale », avec l’arrivée des objets connectés, 155 milliards d’ici 2025 [1 ], des villes intelligentes, des voitures autonomes, des robots chirurgiens, etc. Revers de la médaille, « la 5G augmentera l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence (CEM-RF) », ont prévenu, en septembre 2017, plus de 170 scientifiques issus de 37 pays.

. « S’il n’y a pas de téléphone, vous n’êtes pas visé » Géopolitique du coronavirus I - entretien avec Valérie Bugault - Strategika. Au cœur d’une crise mondiale inédite par son ampleur, Strategika vous propose l’éclairage d’analystes et de penseurs reconnus dans leur domaine d’expertise. Nous avons posé à chacun une série de questions qui portent sur les différents aspects de cette véritable crise de civilisation ainsi que sur ses répercussions politiques, géopolitiques et sociales. La première à nous répondre est Valérie Bugault. Valérie Bugault est docteur en droit privé de l’université Panthéon-Sorbonne et avocate. Depuis 2009, elle a cessé ses activités d’avocate pour se consacrer à la diffusion auprès du public du résultat de ses nombreux travaux de recherches. Elle est aujourd’hui analyste de géopolitique (économique, juridique et monétaire) et conférencière.

Ses sujets de recherche sont les institutions – nationales et internationales – la monnaie, l’entreprise, le droit et le fonctionnement de l’économie globale. Voici, textuellement, ce qu’il dit : Il faut toutefois savoir deux choses. La pandémie de coronavirus COVID-19: Le vrai danger est « l’Agenda ID2020 ». Il semble que plus on écrit sur les causes du Coronavirus, plus les analyses écrites sont éclipsées par une propagande et un battage publicitaire alarmistes.

Les questions pour la vérité et les arguments pour savoir où chercher les origines et comment le virus peut s’être propagé et comment le combattre, se perdent dans le bruit du chaos gratuit. Mais n’est-ce pas ce que veulent les « Black Men » [hommes noirs] qui sont à l’origine de cette pandémie prévue – le chaos, la panique, le désespoir, entraînant une vulnérabilité humaine – un peuple qui devient une proie facile pour la manipulation ? Aujourd’hui, l’OMS a déclaré le coronavirus COVID-19 « pandémie » – alors qu’il n’y a pas la moindre trace de pandémie. Une pandémie peut être la condition, lorsque le taux de mortalité par infection atteint plus de 12%. En Europe, le taux de mortalité est d’environ 0,4 %, voire moins. . « Nous avons donc fait l’évaluation que #COVID19 peut être caractérisé comme une pandémie »-@DrTedros #coronavirus.