Puis il a voulu la comprendre, en saisir, par une analyse que lui permettait sa science du dessin, la raison profonde et la technique. II a été conduit ainsi à étudier, plus particulière­ment, deux arts qui se sont développés parallèle­ment (1) au Maroc, moins l'Art Berbère, rural, indi­gène, original mais fruste, que l'Art citadin, His­pano-Mauresque, issu de la plus brillante tradition Arabe. Le crayon à la main, par des études, des relevés, des croquis, dont le présent ouvrage, avec un véri­table luxe de reproductions, permet d'apprécier le soin, le fini et le goût, l'auteur s'est efforcé avant tout de situer cet Art Arabe d'Occident dans la riche succession d'œuvres dont il n'est pour ainsi dire qu'une partie et un moment. L'Art décoratif musulman, Gabriel-Rousseau, 1934 L'Art décoratif musulman, Gabriel-Rousseau, 1934
*Australie Ce billet est écrit dans l'esprit d'une contribution aux commentaires émis à la suite de Arts d'Australie : Les chemins du rêve. J'ai déjà eu l'occasion de le dire; les notes sur ce blog concernant l'art aborigène ont été écrites avec une logique de "découverte". Après avoir évoqué les churingas, les toas du Lac Eyre, les tutini des Tiwi, les wandjina... autant d'expressions artistiques différentes, j'ai tenté d'approcher la peinture aborigène en regardant des peintures sur écorce, avec leurs variantes et les différents centres du Nord de la Terre d'Arnhem jusqu'à l'est, Yirrkala. *Australie
Le Goût de l’Orient constitue un hommage aux savants et collectionneurs d’Aix-en-Provence et de ses alentours, qui, depuis Nicolas Fabri de Peiresc à l’époque de Louis XIII jusqu’à Arsène Roux au Maroc au début du XXe siècle, ont essayé de comprendre les sociétés et l’histoire du monde méditerranéen, en s’appuyant sur les objets et le matériau des langues très diverses parlées dans ce vaste monde. Ces savants ont fait venir auprès d’eux des objets et documents archéologiques et culturels du bassin méditerranéen, comme Peiresc et Fauris de Saint-Vincens à Aix-en-Provence, pour comprendre le monde à partir de fragments, constituant des collections qui servirent de support d’étude. Introduction - Le goût de l'orient Introduction - Le goût de l'orient
Fr | En Help Title : Recherches sur les sculptures carolingiennes à entrelacs dans le Sud-Est de la France. Les réemplois carolingiens dans les édifices romans ou d'époques postérieures - OpenBibArt Recherches sur les sculptures carolingiennes à entrelacs dans le Sud-Est de la France. Les réemplois carolingiens dans les édifices romans ou d'époques postérieures - OpenBibArt
ZINC - Arts et Cultures Numériques - Marseille ZINC - Arts et Cultures Numériques - Marseille › Performances Manon Avram Parcours déambulatoire dans l’enceinte du 3bisF à Aix-en-Provence (création 2013) › du lundi 27 septembre › au dimanche 29 septembre › 3bisF - Aix-en-Provence
Entrelacs - Agenda - Culture 13
Provence [L’art roman en France->L’art roman en France] Provence [L’art roman en France->L’art roman en France] La Provence romane, très particulière, correspond aux anciens archevêchés d'Arles et d'Aix et inclut le Comtat et Avignon qui, à cette époque, appartiennent à la province ecclésiastique et au royaume d'Arles. Elle comprend le delta du Rhône, remonte le long de la rive droite du fleuve, avec Saint-Gilles, Saint Laurent des Arbres, Bourg-Saint-Andéol et Viviers. Au nord de Montélimar elle est influencée par la Bourgogne dans l'ancienne province ecclésiastique de Vienne. Puis sa frontière passe, suivant une ligne nord-ouest - sud-est, par Saint Marcel les Sauzet, Saint André de Rosans, ignore Sisteron et Digne, descend au sud par Ganagobie, (Hormis Moustiers-Sainte-Marie et Senez), et touche la mer à Saint-Raphaël. Le Christianisme, installé de bonne heure, a rempli ce pays de monuments dont quelques-uns existent encore. Il ne reste presque plus rien des constructions érigées au XIè siècle.
Untitled Document
La chapelle Saint-Michel de Bessuejouls; ou la floraison des entrelacs Édifice seul conservé de l’église primitive la chapelle Saint-Michel située dans la partie haute du clocher est un véritable joyau du premier art roman. La construction pourrait être de la fin du 11° siècle même si une petite dédicace gravée autour du tympan ne renseigne peu le visiteur puisqu'il est unique ment fait référence au mois de Juin de sa construction. Lorsque l'on pénètre dans cette chapelle l'on ne peut être que saisi par l'harmonieuse proportion des volumes et surtout l'abondance et la richesse d'un décor sculpté tout a fait exceptionnel , inspiré de la tradition carolingienne mais aussi très certainement celtique comme en atteste l'emploi abondant du décor géométrique et en particulier des entrelacs traités ici avec un parfaite maîtrise Les voûtes de cette chapelle et ses agréables proportions ne faisant que renforcer cette impression d'ensemble. La chapelle Saint-Michel de Bessuejouls; ou la floraison des entrelacs
culture arménienne

culture celte

les Moyens-Ages

culture baroque

culture de l'Inde

Viking

culture islamique

culture world ou globale en réseau