background preloader

BYOD

Facebook Twitter

Pourquoi utiliser le BYOD en classe ? Le BYOD à l’école en 5 questions. Le BYOD à l’école, peu importe le niveau des élèves, est un sujet particulièrement intéressant.

Le BYOD à l’école en 5 questions

Sur ce blog, nous avons d’ailleurs publié de nombreux articles sur cette thématique : Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur un document diffusé par l’Académie de Toulouse (Haute Garonne) et centré sur le BYOD et la pédagogie. Mettant de côté l’aspect purement technique du phénomène, l’académie pose cinq questions que l’on peut considérer de fondamentales et qui devraient intéresser plus d’un DSI. 1. La démarche BYOD est-elle équitable ? À l’instar du monde de l’entreprise, la question de l’équité lors de la mise en place du BYOD se pose.

L’académie explique pour sa part que dans le cas où une minorité d’élèves n’est pas équipée, il reste possible de dégager des fonds pour financer du matériel. 2. . « Les smartphones par exemple peuvent être à la fois des outils ou des objets d’enseignements. 3. Tout comme en entreprise, le BYOD à l’école pose la question du contenu personnel. 4. 5. Les différents modèles d’intégration du BYOD. (suite du dossier, par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel) L’enseignant a le choix des outils et des plateformes qu’il veut (et peut) utiliser dans sa salle de classe.

Les différents modèles d’intégration du BYOD

En fonction de la liberté qu’il donne aux élèves, différents modèles d’intégration du BYOD se dessinent. Un guide du ministère de l’Éducation de l’Alberta initie cette réflexion en mettant en évidence les différentes configurations possibles d’une infrastructure BYOD. Dans le cadre de ce chapitre, nous avons ajusté ce modèle en fonction de nos constatations et de nos recherches afin de créer un modèle d’intégration du BYOD (figure 1). En salle de classe, chaque élève apporte avec lui un outil particulier et différent; l’enseignant doit alors combiner et parfois jongler avec l’ensemble de ces artefacts technologiques. Ainsi, l’approche de l’utilisation restreinte demande à l’enseignant de choisir un outil en particulier (par exemple un iPad Air 2 de 64 Go), unique pour tous. Table des matières 1. BYOD : les conseils de la CNIL.

Le BYOD doit rester « subsidiaire » Depuis des années, la tendance est lourde : le BYOD se développe bien plus rapidement en Asie et sur le continent américain qu’en Europe.

BYOD : les conseils de la CNIL

Une situation qui s’explique par différents facteurs : habitude de fournir un appareil à l’employé, problème juridique, séparation des données privées et professionnelles, travail en-dehors des heures de travail, etc. Et au regard de la fiche pratique de la CNIL, on comprend mieux les raisons de ces difficultés. L’autorité administrative indépendante française divise sa fiche en sept points. Le premier est banal et résume brièvement la définition du BYOD, aussi « Apportez Votre Équipement personnel de Communication » (AVEC) en « bon » français. Sans même lire le développement, le titre nous indique d’emblée le caractère limité du BYOD. Des conseils de base toujours judicieux La CNIL n’est pas anti-BYOD pour autant, sinon elle n’aborderait pas le sujet de cette façon.

La commission rajoute qu’il est important : Partager et distribuer du contenu numérique en et hors la classe « BYODetBOX » Des exemples d'utilisation : Une BiblioBox au CDI : la CdiBox (Documentation académie de Rouen – Lycée) La combinaison tablettes/CdiBox est un atout majeur pour l’utilisation pédagogique de tablettes en classe.

Partager et distribuer du contenu numérique en et hors la classe « BYODetBOX »

Des podcasts pour enrichir une Bibliobox Offrir la possibilité aux lycéens d’accéder à des suggestions de livres sous formes de podcasts, de vidéos, et à plus long terme d’ebooks téléchargeables de la bibliobox. Valoriser les productions des élèves en les intégrant à la bibliobox Mettre à disposition des ressources avec une BiblioBox La BiblioBox, un nouvel outil de médiation numérique : recommandations pour l’implantation d’une BiblioBox à la BCUL, site Riponne Travail de Bachelor réalisé en vue de l’obtention du Bachelor HES par : Maaike Vautier (150 pages, un excellent document) Une Bibliobox est installée à l'espace numérique de la Bibliothèque de la Part-Dieu (accessible également dans le département Sciences au 3e étage).

La docuBOX à l'Agora de la danse en vidéo ci-dessous.