background preloader

Economie d'énergie

Facebook Twitter

Actualité en direct avec L'Express de Madagascar – Politique, Economie, Social, Culture, Sport, Faits Divers, Monde, Océan indien. L’industrie reste tributaire de la croissance économique du pays.

Actualité en direct avec L'Express de Madagascar – Politique, Economie, Social, Culture, Sport, Faits Divers, Monde, Océan indien

Le secteur privé souhaite des mesures d’accompagnement pour faire face à la concurrence. Une faible industrialisation. C’est ce qu’on peut dire pour Mada­gascar. Selon les statistiques de la loi de finances initiale 2016, le taux de croissance du secteur secondaire est évalué à 4,1% cette année. Madagascar rencontre différents problèmes comme l’énergie. « C’est le cœur du développement industriel à Madagascar », a expliqué Fredy Rajaonera, président du conseil d’administration du syndicat des industries à Madagascar (SIM), lors de la célébration de la journée de l’industrialisation en Afrique hier à Anosy. COP21 : l'économie verte est-elle en marche ? La rédaction numérique de RTL, en partenariat avec VEOLIA "L'économie verte est une économie qui engendre une amélioration du bien-être humain et de la justice sociale, tout en réduisant sensiblement les risques environnementaux et les pénuries écologiques".

COP21 : l'économie verte est-elle en marche ?

La définition du Programme des nations unies pour l'environnement (PNUE) est conceptuelle. Dans les faits, à quoi ressemble l'économie verte au quotidien ? Les résultats sont-ils là ? À quelques jours de la COP21, la conférence sur le climat organisée à Paris à partir du 30 novembre, les voyants sont au vert dans les discours des politiques. Par définition, l'environnement est le poumon de l'économie verte. Les éco-activités représentent 2,3% de la production française totale En deux ans, le nombre d'emplois dans ce secteur est en recul de 0,3% (-0,2% pour l'ensemble de l'économie). La perte totale en emploi est estimée à plus de 6.000 ETP, détaille le ministère. Malgré un bilan mitigé, l'économie verte a le vent en poupe. "Smart grids" : pourquoi le monde adopte les réseaux intelligents ? Améliorer la gestion énergétique mondiale Alors que Paris s’apprête à accueillir dans quelques semaines la COP 21, les problématiques environnementales sont au cœur du débat.

"Smart grids" : pourquoi le monde adopte les réseaux intelligents ?

La planète est aujourd’hui arrivée à un point critique d’émission de gaz à effet de serre (GES) et le sommet de Paris est déjà considéré par beaucoup comme celui de la dernière chance si l’on souhaite parvenir à contenir les dérives climatiques. Si les chefs d’états du monde entier attendus à l’événement sont en train de peaufiner leur ligne d’actions pour satisfaire les ambitions internationales en matière de réduction de GES, un modèle semble faire consensus pour tenir les objectifs, celui des « smart grids ». Pour chaque pays engagé dans la lutte contre le réchauffement climatique, diminuer son empreinte carbone va passer par moins d’énergies fossiles, plus d’énergies renouvelables et une meilleure gestion de la consommation d’énergie. Les « smart grids » seront le garant de cet équilibre. Au pays du pétrole, l'électricité est gratuite la nuit grâce à l'éolien.

Depuis 2012, les ménages et entreprises texans peuvent, dès 19H00, mettre en marche leurs lave-vaisselle, lave-linge et tout autre appareil électroménager ou électronique à forte consommation.

Au pays du pétrole, l'électricité est gratuite la nuit grâce à l'éolien

Ceci ne leur coûte rien entre 19H00 et 06H00 du matin, tranche horaire qu'ils peuvent utiliser à plein en équipant leurs appareils électriques de programmateurs. Baptisées "Time of Use" (TOU) ou "Meilleur moment pour consommer", ces offres commerciales, reposant sur des compteurs intelligents, varient sensiblement d'un fournisseur à l'autre mais ont toutes un objectif commun: inciter les ménages à reporter leur consommation quand le prix de gros de l'électricité est moins cher, la nuit. "Toutes les heures ne sont pas égales. Réduire la consommation d’énergie : écologique et/ou économique ? Réduire la consommation d'énergie liée à notre habitation, c'est penser aussi bien aux matériaux qu'à l'utilisation quotidienne de la maison et au transport.

Réduire la consommation d’énergie : écologique et/ou économique ?

Et généralement, quand on dit « bâtiment durable », on pense directement « plus cher », mais ce n'est souvent pas le cas sur le long terme.Dans quelles proportions les mesures de réduction d'énergie sont-elles efficaces ? Quels sont leurs coûts et avantages financiers ? Et par où faut-il commencer ? Le tableau (ci-dessous) reprend les mesures les plus efficaces et rentables (les chiffres avancés sont par ménage et étalés sur une durée de 50 ans, les montants sont en dollars américains d'aujourd'hui, sans compter l'inflation qui peut survenir en cinquante ans).

Un condensé graphique de l'ensemble des résultats est consultable en ligne. Un résultat significatifAu niveau du transport (responsable de 49 % de l'utilisation d'énergie sur cinquante ans), les mesures analysées comprennent trois éléments :1.