background preloader

Mémoire M2 MEEF DOC

Facebook Twitter

(Infographie) Les jeunes lisent… plus que leurs aînés. Il y a peu, je me suis investie dans un projet de revue littéraire et culturelle portée par des blogueurs tout jeunes et tout pimpants.

(Infographie) Les jeunes lisent… plus que leurs aînés

Cette revue bimestrielle papier devait être hyper canon et le 1er numéro était prévu pour septembre-octobre 2016. Ce projet est (provisoirement au moins) tombé à l’eau par manque de financement. Or mais donc, le contenu que j’avais préparé pour ce numéro 1… je vais pas le jeter avec l’eau du bain ! Namého. Je suis même plutôt excitée à la perspective de vous le présenter. Les habitudes de lecture des jeunes - Campagne pour la lecture Campagne pour la lecture.

Cette semaine, la maison Scholastic a publié sa cinquième étude statistique sur les habitudes de lecture de la jeunesse.

Les habitudes de lecture des jeunes - Campagne pour la lecture Campagne pour la lecture

Intitulée Kids & Family Reading Report, cette enquête bisannuelle s’intéresse principalement aux comportements des enfants âgés de 6 à 17 ans, ainsi que ceux de leurs parents, en matière de lecture pour le plaisir. L’accent est notamment mis sur la fréquence de lecture, ses facteurs, ou encore l’importance de la lecture à voix haute. L’enquête est menée par l’institut de sondage britannique YouGov sur un échantillon représentatif de la population nationale, de 2,558 parents et enfants. Les lecteurs fréquents ont été définis comme étant les jeunes qui ouvrent un livre pour le plaisir entre 5 et 7 jours à la semaine, par opposition aux enfants les plus réfractaires, pratiquant la lecture moins d’une fois par semaine sur leur temps de loisir. L’importance de la lecture à voix haute, entre 0 et 5 ans, mais aussi plus tardivement, est soulignée. Source : Actualitté.com. Pourquoi inciter des adolescents à lire de la littérature ?

Au cours des trente dernières années, la rentabilité scolaire a été au cœur de la plupart des interrogations sur la lecture d’œuvres littéraires pendant l’adolescence.

Pourquoi inciter des adolescents à lire de la littérature ?

Cette lecture contribue-t-elle à la réussite des élèves de catégories sociales aisées, s’est-on demandé pendant un temps ? Est-elle propice à de meilleures performances dans l’acquisition de la langue, introduit-elle à certains apprentissages, certaines compétences spécifiques ? S’y est mêlé un débat sur ses éventuels bienfaits socialisants, en particulier par le partage d’un patrimoine commun. Se démarquant de ces approches, d’autres ont revendiqué le seul « plaisir de lire ».

L’écoute d’adolescents, de différents milieux sociaux, l’analyse de souvenirs de lecture transcrits par des écrivains, le recueil d’expériences menées par des psychanalystes, ou par des passeurs du livre, notamment dans des contextes marqués par la violence, suggèrent que là n’est peut-être pas l’essentiel. Crise d’adolescence ou de civilisation ? ProfilLectureJeunesSec f.

La lecture à l’épreuve de l’adolescence : le rôle des CDI des collèges et lycées. 1 Il semble inutile ici de citer des noms ou des références.

La lecture à l’épreuve de l’adolescence : le rôle des CDI des collèges et lycées

Chacun saura aisément les reconnaître, s (...) 1Portée par le développement d’une politique d’offre publique et les effets de la massification scolaire, la lecture s’impose désormais comme une pratique socialement et culturellement moins exclusive et par conséquent moins distinctive. Se diffusant par le biais de la scolarisation, elle s’est accompagnée d’une baisse sensible du nombre des « petits » lecteurs conjuguée à une diminution du noyau de ceux qui formaient les « grands » lecteurs et témoignaient symboliquement de la valeur de la pratique (Patureau, 1992 ; Baudelot et al., 1999). 2 Pierre Bourdieu (1979) évoquait à ce propos les droits d’entrée symboliques (tradition familiale, f (...) 2Il ne suffit pas, en effet, d’une plus grande proximité de l’offre publique de lecture pour que celle-ci se traduise par une égalité d’accès, notamment pour ceux qui en sont culturellement les plus éloignés2.

Base = 875 élèves. Le rôle de la lecture dans le développement des enfants et des adolescents de nos sociétés en transformation. I.

Le rôle de la lecture dans le développement des enfants et des adolescents de nos sociétés en transformation

Une crise en pleine prospérité La situation de la lecture des jeunes, en France, au début de cette décade 1970-1980, est paradoxale. Elle justifierait, si l'on se fiait aux chiffres des tirages et à la progression des bénéfices, un bulletin de victoire ou au moins un solide optimisme. Et pourtant, il n'est pas excessif de parler dans ce domaine d'une crise qui préoccupe sérieusement les pouvoirs publics et tous ceux qui, professionnellement ou non, s'occupent sérieusement de la lecture des jeunes. Commençons par indiquer brièvement les données du problème qui peuvent paraître et sont effectivement favorables : Nos traditions : Quelques-uns de nos artisans du livre pour enfants sont classés parmi les meilleurs et connus dans le monde entier. L'explosion scolaire : Nous avons commencé à pourchasser l'analphabétisme dès la fin du XVIIIe siècle.

Quelques chiffres : Certaines données pourraient justifier une certaine autosatisfaction. Les bienfaits de la lecture. La Newsletter VR2 - Documentaire Les bienfaits de la lecture La lecture n'a que des avantages.

Les bienfaits de la lecture

Elle est le meilleur moyen pour l'apprentissage, le développement mental et l'expression orale. Elle développe les fonctions cognitives dans des proportions étonnantes. Lire est du meilleur profit à tout âge.